Agenda culture et loisirs

Rivages - Harry Gruyaert et Vertigo Sea - John Akomfrah

Harry Gruyaert et John Akomfrah

Base sous-marine
Jusqu'au dimanche 22 septembre 2019
Bordeaux
La Base sous-marine présente une exposition diptyque sur le thème de la mer et des rivages.
Du siècle des Lumières à l'esprit océan, la Base sous-marine de Bordeaux présente un double regard sur la mer, tissant un dialogue entre les photographies issues de la série Rivages d'Harry Gruyaert, pionnier de la photographie couleur de l'agence Magnum, proposant une balade contemplative sur les rives du monde entier, et l'installation vidéo, Vertigo Sea, de l'artiste et réalisateur ghanéobritannique John Akomfrah, formulant un récit tragique, poétique et fascinant sur le lien sublime entretenu par les hommes avec la mer. 

Rivages de Harry Gruyaert

France, Baie de Somme, Fort Mahon Plage-1991
France, Baie de Somme, Fort Mahon Plage-1991
Figure majeure de la photographie, Harry Gruyaert intègre l'agence Magnum Photos en 1982 après de vifs débats au sein de l'agence, dont la ligne est marquée par la photographie noir et blanc et le photojournalisme. Harry Gruyaert fait figure d'électron libre. Il photographie les couleurs, sur le vif, sur le terrain, offrant une perception graphique et émotive du monde. Né à Anvers (Belgique) en 1941, Harry Gruyaert grandit dans une famille catholique flamande traditionnelle et stricte. Rêvant de devenir photographe, il quitte sa ville natale en 1962 pour s'installer à Paris où il commence à pratiquer la photographie. Au début des années 1970, alors qu'il vit à Londres, il est fasciné par les premières images couleur des écrans de télévision qui donneront naissance à la série TV Shots (collection Centre Pompidou, Paris) et découvre lors d'un voyage à New York le Pop Art. Dans les années 1970, il est l'un des rares photographes européens à utiliser la couleur et à lui donner une dimension esthétique et graphique, s'inscrivant dans la veine des photographes américains tels que Saul Leiter ou William Eggleston.
Des plages de la Baie de Somme à celles du Maroc ou de l'Inde, Harry Gruyaert enregistre depuis plus de 40 ans les subtiles pulsations chromatiques des rivages du monde entier. L'exposition Rivages témoigne de la manière dont il aime travailler dans des environnements différents avec des lumières et des couleurs contrastées à partir de ses voyages dans le monde entier, du Nord de l'Afrique, au Moyen-Orient, aux États-Unis, en Europe et en Inde. Ciels brouillés, menaçants ou limpides, jeux d'ombres et alchimies d'horizon révèlent les obsessions de son regard. Le photographe recherche la fulgurance de l'instant, quand la lumière inonde et découpe l'espace, conférant aux photographies un caractère sublime. Ses paysages tirés en grand format, marqués par des lignes d'horizon fortes, ne sont pas sans rappeler les marines des peintres flamands. Cette balade contemplative sur les rives du monde se double d'une commande photographique inédite de 20 tirages réalisés par Harry Gruyaert lors d'une résidence à Bordeaux et sur le territoire en 2018. Le photographe explore le lien intime qu'entretient la capitale girondine avec le littoral. Cette série photographique est présentée à arrêt sur l'image galerie, en partenariat avec l'agence Magnum Photos.  

Vertigo Sea de John Akomfrah

Installation vidéo
Installation vidéo
Présentée pour la première fois lors de la Biennale de Venise en 2015 par l'artiste et réalisateur britannique d'origine ghanéenne, John Akomfrah (né en 1957), Vertigo Sea compose un récit tragique et poétique sur les liens de l'humanité à la mer, au travers d'une projection jouée sur trois écrans imposants. En 1982, en réponse au climat raciste de l'époque, John Akomfrah cofonde le Black Audio Film Collective, un groupe de jeunes artistes anglais issus de la diaspora, aux côtés de Lina Gopaul, Avril Johnson, Reece Auguiste, Trevor Mathison, Edward George et Claire Joseph, puis David Lawson en 1985. Depuis, son travail explore le post-colonialisme par une investigation dans la mémoire, les archives et les expériences des diasporas de migrants à travers le monde. Il a contribué à faire émerger une nouvelle voie dans le genre du documentaire, y introduisant une dimension poétique et esthétique, s'autorisant des montages novateurs intégrant archives, collages sonores et passerelles temporelles. Racontant des histoires de corps cachés et disparus dans l'immensité de l'océan, faisant surface à la suite de traumatismes violents et de souvenirs perdus, Vertigo Sea explore ce que Ralph Waldo Emerson (poète américain, 1803-1882) appelle "les mers sublimes". À partir d'images réalisées sur l'île de Skye, les îles Féroé et le nord de la Norvège, ainsi que de séquences filmées par la BBC, John Akomfrah intègre et superpose des histoires de migration, d'esclavage, de colonisation, de guerre et de conflit. Composant un récit pluriel, souligné par le dispositif de projection multi-écrans, il écrit une histoire sociale de l'océan et présente un témoignage non linéaire sur l'humanité, la nature, la beauté et la violence, ainsi que sur la précarité de la vie. S'inspirant de Moby Dick (1851) d'Herman Melville (1819-1891), ainsi que du poème épique et engagé de Heathcote Williams (1941-2017), Whale Nation (1988), John Akomfrah s'intéresse également au désordre et à la cruauté de l'industrie baleinière et la juxtapose à des scènes de nombreuses générations de migrants effectuant une traversée épique de l'océan pour une vie meilleure. 

Quand

Jusqu'au dimanche 22 septembre 2019
Du mardi au dimanche de 13h30 à 19h (hors jours fériés)

Des visites de l'exposition en Langues des Signes Française seront proposées à l'occasion des Journées du Patrimoine

Base sous-marine
Boulevard Alfred Daney 33300 Bordeaux Aménagements handicapés

Tarifs

Plein : 5€
Réduit : 3€
Carte jeune : entrée gratuite pour le porteur de la carte et son accompagnant (si -16ans)

Renseignements

Base sous-marine
Boulevard Alfred Daney
33300 Bordeaux

Tél. : 05 56 11 11 50