Au jardin en mars

Chaque mois les conseils de la maison du jardinier et de la nature en ville de Bordeaux.

Les conseils du mois de mars

Au potager
Les semis de tomates que vous avez réalisés au chaud sont peut-être prêts à être repiqués. Faites attention à ne pas les entreposer dans un endroit trop chaud, les plants risquent de s'étioler. 
En pleine terre, les épinards, les choux et la laitue de printemps peuvent être semés. 
Dans un sol pas trop humide, vous pouvez également planter sur une butte, ail rose, oignon de couleur et échalote. Mi-mars, les pommes de terre de type Belle de Fontenay ou Sirtéma peuvent être plantées dans un sol préparé et riche. Rien ne vous empêche de rajouter un peu d'engrais organique ou de fumier au fond de chaque trou. Attention à ne pas mettre le tubercule directement en contact avec les engrais.
Divisez les pieds de rhubarbe bien établis tous les 3 à 5 ans : les touffes trop denses produisent des pétioles plus fins et sont donc moins avantageux.
Buttez les fèves déjà installées depuis le mois de novembre pour éviter qu'elles ne se couchent.
Gare aux limaces et aux escargots qui refont leur apparition dès que la température excède les 5°C. Essayez de les contrer avec un cordon de cendre, à renouveler après chaque pluie. Les coquilles d'œufs broyées forment également une barrière efficace aux invertébrés.
Multipliez votre ciboulette en divisant la souche en 2 ou en 3 suivant sa grosseur et profitez-en pour organiser un carré d'aromatiques où la sauge, le persil et le thym constitueront un bel endroit rempli de saveurs.

Au jardin d'ornement
Taillez vos arbustes à floraison estivale comme les buddleias, rosiers, céanothes, Althea ou Perovskia.
Les arbustes persistants sont également à tailler : Pittosporum, Eleagnus, Photinia, buis... Sans oublier les grimpantes : glycine, chèvrefeuille, lierre, bignone...
Attention, restez vigilant sur l'état sanitaire de vos buis. En effet, la Pyrale du buis a été très virulente l'an passé. Vous pouvez la combattre avec une solution biologique à diluer dans de l'eau et à pulvériser tous les 10 jours : Bacilus Thuringensis.
Si vous avez de la mousse dans votre gazon, scarifiez-le à l'aide d'un scarificateur manuel ou thermique suivant votre surface. Ressemez derrière et surfacez avec un terreau ordinaire pour couvrir les graines.
Si vos massifs d'ornement manquent de couleurs, complétez les trous avec des plantes vivaces.
De hauteurs et de couleurs variées, il existe des vivaces pour tous les types de sol et d'expositions. Ces espèces et variétés de plantes rendront votre jardin plus beau, avec une période de floraison étalée. Leur résistance à la chaleur, aux maladies et à la sécheresse limitera vos interventions au jardin tout en profitant pleinement du spectacle.

Au balcon
Suivant vos objectifs et vos goûts, votre balcon peut devenir un véritable petit jardin d'ornement, ou au contraire, un petit potager où les aromatiques et les plantes décoratives peuvent se mélanger. En effet, il est tout à fait possible de créer un petit espace même sur un balcon.
La première astuce est d'empiler trois pots de différents diamètres qui laisseront à chaque étage une surface de plantation suffisante. De ce fait, l'arrosage du pot supérieur profitera au second puis au troisième ! Les aromatiques viendront dominer le potager tandis que les légumes seront disposés au 1er et 2e étage : c'est le principe du potager emboîté.
La deuxième est d'utiliser des palettes pour créer vos contenants. Il existe plusieurs façons de les transformer. De nombreux exemples sont expliqués sur internet.
​> Agenda : Aménager votre balcon
Pour ceux qui sont déjà équipés, vérifiez l'humidité de vos plantes en pots ou en jardinières à l'abri de la pluie.
Découvrez les plantes protégées durant les belles journées et recouvrez-les le soir afin d'éviter un coup de froid. Nous ne sommes qu'en mars !
Rempotez les plantes qui végètent dans un pot plus gros avec un mélange adapté : 1/3 de terreau, 1/3 de compost, 1/3 de tourbe, sans oublier une poignée d'engrais organique.
Nettoyez vos bacs de primevères, pensées et autres bisannuelles en supprimant les feuilles mortes et les fleurs fanées.

Au verger
Les arbres fruitiers vendus en conteneur peuvent encore être plantés.
Terminez la taille d'entretien avant la fleur des pommiers, poiriers, abricotiers pour améliorer la prochaine fructification.
En préventif, faites un traitement sur les pêchers afin de vous prémunir contre la cloque, si les feuilles ne sont pas encore ouvertes. Utilisez des produits qui sont autorisés en agriculture biologique (bouillie bordelaise) en respectant le dosage prescrit. Attention, vous ne bénéficierez d'aucun avantage à la surdose. 
L'utilisation d'huile horticole sur les troncs est conseillée pour lutter contre les œufs d'insectes (Carpocapse) qui se sont réfugiés dans les écores durant l'hiver. La pulvérisation est à faire uniquement par temps sec.
Placez un anneau de papier englué autour du tronc afin d'empêcher les parasites réfugiés dans le sol de grimper jusqu'aux feuilles. Par ce procédé, votre arbre sera protégé contre les fourmis et pucerons dès que le feuillage se formera, contre les chenilles de cheimatobies d'octobre jusqu'à mars-avril et contre les forficules de 4 à 8 semaines avant la récolte des fruits.
Le Cheimatobie est un papillon nocturne, sa chenille est appelée "Chenille Arpenteuse" et quelquefois "Chenille Géomètre" du fait de sa démarche très caractéristique. C'est une défoliatrice dévorant les feuilles et ne laissant que les nervures.
Les femelles ne peuvent pas voler mais en automne elles grimpent le long des troncs des arbres pour aller pondre leurs œufs.

Le Pic Epeiche

C'est encore l'hiver mais les pics épeiches préparent déjà la saison de nidification. L'oiseau marque son territoire par des tambourinages rapides (20 fois par seconde) sur les troncs ou les branches et par des cris rauques et puissants qui prennent de l'ampleur au fil du temps. Cette manifestation bruyante ne doit pas être confondue avec les sons qu'on peut entendre fin mars ou début avril : ces derniers correspondent à la recherche de nourriture ou au creusement de la loge qui abritera les œufs.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?