Au jardin en mai

Au jardin en mai
Chaque mois, la Maison du jardinier et de la nature en ville vous donne des conseils et astuces pour le jardin.

Les conseils du mois de mai

Le mois de mai est un véritable tableau qui s'ouvre à nous ; fleurs et légumes du potager grandissent à vue d'oeil… Cependant, attention aux Saints de glace : Saint Mamert (11 mai), Saint Pancrace (12 mai), Saint Servais (13 mai) et leur souffle glacial.

Au potager

Protégez vos jeunes plantules tant que la mi-mai n'est pas passée ou refaites des semis ; ils germeront très vite car le beau temps est au rendez-vous. Vous pouvez semer les potirons, courgettes, melons, pâtissons et pastèques en poquets de 3 graines dans une terre préalablement bien amendée, car ces plantes sont très gourmandes en nutriments.
Pour la star du jardin, la tomate ! Installez-la dès les Saints de glace passés pour éviter de mauvaises surprises, surtout si votre jardin est mal exposé. Ne pas hésiter à passer du temps à parfaire vos trous de plantation. Corne broyée, compost, fumier bien décomposé et jeunes pousses d'ortie... tout est bon pour les tomates ! L'azote contenu dans les orties broyées sera libéré en quantité nécessaire pour un bon développement de vos pieds et jouera un rôle de bouclier contre certaines maladies.
Installez quelques plantes économes qui se ressèment facilement et sont indispensables à l'harmonie de votre potager. La roquette et la mâche sont des salades qui reviendront très facilement au jardin. La bourrache est une plante à fleurs comestibles qui viendra corser et décorer vos salades d'été.
Pensez à la Nigelle de Damas, pour un spectacle assuré. Attention, les graines de Nigelle utilisées en usage culinaire en extrême ou Moyen-Orient (comme les graines de sésame) proviennent d'une espèce particulière, Nigella sativa.

Au jardin d'ornement

Les plantations d'arbustes en conteneurs sont encore d'actualité. Pensez également à maintenir l'humidité des sujets récemment plantés. Pour limiter les herbes indésirables dans vos massifs d'arbustes, installez des copeaux de bois (mulch) qui ralentiront leurs pousses et maintiendront le sol humide.

Surveillez les attaques de pucerons, chenilles et autres ravageurs. Privilégiez des insectes auxiliaires (coccinelles) et les produits biologiques tels que le savon noir ou le Bacillus thuringiensis, très efficace contre la Pyrale du buis.
Plantez votre pot de muguet fané dans un coin du jardin ombragé, il sera bon l'année prochaine pour vous offrir quelques tiges parfumées en fleurs coupées. Les bruyères défleuries peuvent être taillées.

C'est également le moment de bouturer vos Hortensias préférés : sachez que les boutures de têtes sont les plus faciles à réaliser.

Au balcon

Avec les belles journées d'avril, les 3/4 de vos plantations sont certainement termines. N'hésitez pas à pailler toute la surface de vos jardinières afin de garder une fraîcheur non négligeable.

Pour les balcons très exposés au Sud, installez un système de goutte à goutte qui, avec un petit programmateur, vous assurera un arrosage raisonné et efficace. En revanche, si vous n'avez pas de point d'eau sur votre balcon, paillez impérativement la surface de vos pots et utilisez des plantes résistantes aux fortes chaleurs (plantes méditerranéennes et légumes de type tomates, piments, aubergines qui supportent très bien la chaleur).

Pour gagner de la place, créez un potager vertical. Installez des claustras sur vos contenants où les concombres, haricots verts, petits pois rames viendront s'installer et vous cacher du vis-à-vis par la même occasion.
Attention à l'arrosage de vos plantes aromatiques ! Suivant l'exposition, elles ne nécessitent que deux arrosages par semaine.
Fans de frites : des pommes de terre sur un balcon, c'est possible ! 4 à 5 plants de pommes de terre dans un pot de 0,30 cm de côté suffisent pour récolter, à la fin de leur cycle, une quinzaine de tubercules. 
Votre menthe doit être seule dans un contenant car elle a la fâcheuse habitude de coloniser l'espace qui lui est attribué.

Au verger

Taillez en vert les arbres fruitiers à noyaux pour favoriser le grossissement des fruits. Paillez les petits fruits rouges et les fraisiers en début de production. Bouturez ou marcottez les figuiers : vous ne transplanterez vos résultats qu'en automne.

Traitez vos pêchers avec une décoction de prêle. Faîtes tremper la veille des tiges de prêle (1kg pour 10l) dans une eau à 36°C en laissant votre contenant à feu doux pendant 45 minutes. Diluez 10% avec 2 cuillères à café de savon noir et pulvérisez tous les 10 jours contre la rouille, la cloque ou le botrytis.

Pour limiter l'invasion des pucerons et donc des fourmis, installez le long des troncs une bande de glue sur le pourtour pour stopper la colonie. Elles ont la fâcheuse habitude d'élever les pucerons sur les feuilles pour récolter le miellat.
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?