Réserve écologique des barails
Bordeaux maritime

Réserve écologique des barails

Bordeaux maritime
Créée en mai 2018, la réserve écologique des barails entend répondre aux enjeux de biodiversité. Elle couvre 156 hectares, dont la moitié ouverte à tous, représentant le plus grand espace vert de la ville de Bordeaux.
Horaires
Ouverture tous les jours à partir de 8h30

Fermetures :
  • Du 15 février au 1er mars : 18h30
  • Du 2 au 25 mars : 19h
  • Du 26 mars au 15 avril : 20h30
  • Du 16 avril au 15 septembre : 21h
  • Du 16 septembre au 31 octobre : 20h
  • Du 1er novembre au 14 février : 18h 
A noter : Les accès de l'entrée sud et du bois de Bordeaux ferment 15 minutes plus tôt.

Fermetures de l'entrée sud lors d'événements au stade Matmut Atlantique. Les autres entrées restent ouvertes.
Adresse
Réserve écologique des barails - Avenue de Pernon - 33000 Bordeaux
Aménagements handicapés

Accès et Transports

Entrées avec parking : avenue du Golf, cours Jules Ladoumègue, allée du Bois.

Transport en commun : Tram C ou bus 25, 37 et 73, arrêt Parc des expositions - Stade Matmut.

En vélo : depuis Bordeaux, en longeant le vélodrome par la droite et en tournant à droite avant les terrains de foot.

Services

Animaux de compagnie
Les chiens "non classés" sont autorisés tenus en laisse, de même que les chiens de seconde catégorie tenus en laisse et muselés.
Aire de jeux pour enfants
Aire de jeux pour enfants
Toilettes
Toilettes
Intérêt horticole
Intérêt horticole
Intérêt écologique
Intérêt écologique
Equipement sportif
Equipement sportif
La réserve écologique des barails se compose de plusieurs entités ayant chacune ses spécificités : le parc, le bois, les prairies, les zones humides et les corridors écologiques. Le terme barail caractérise un paysage cultivé et rappelle que conservation de la nature et activités humaines ne sont pas incompatibles.

En téléchargement

Le parc

Orchis pyramidale
Orchis pyramidale
Héritage des Floralies internationales de 1992, le parc propose des collections végétales spectaculaires : la roseraie, avec plus de 500 variétés de roses, la pivoineraie et la collection de vigne composée de 96 cépages de vignes sauvages du monde entier. Le torrent, véritable reconstitution d'un paysage pyrénéen, ainsi que les jardins des villes jumelles, viennent compléter cette partie de la réserve. Si le parc est principalement dédié à l'accueil des usages avec des pelouses pour les manifestations et des tables de pique-nique, et aux collections botaniques, il possède néanmoins un véritable intérêt pour la biodiversité ordinaire.
À découvrir : les orchidées sauvages dans les praires en avril/mai, les senteurs de la roseraie, la floraison des pivoines courant mai, les magnolias de l'entrée Stade et, avec beaucoup de chance et d'observation, vous pourriez tomber sur une rosalie des Alpes, déjà vue dans le secteur.

Le bois

Cistude d'Europe juvénile
Cistude d'Europe juvénile
Les 6 kilomètres de chemins qui sillonnent le bois offrent un cadre paysager et naturel aux promeneurs et aux sportifs : course, boucle verte métropolitaine, course d'orientation. Le Bois de Bordeaux fut créé par décision municipale en 1974, dans le cadre de "l'opération 100 000 arbres". Il prend place sur des terrains remblayés lors du creusement du lac de Bordeaux. Le plan de gestion en cours prévoit le renforcement du potentiel écologique de la forêt afin de mieux intégrer les enjeux liés à la biodiversité.
À découvrir : les couleurs de l'été indien à partir de mi-octobre, héritage des plantations d'origines Nord-Américaines ; avec beaucoup de chance, une cistude d'Europe prenant le soleil à partir d'avril/mai, le héron pourpré ou la pie grièche écorcheur en été, la danse des roseaux dans le vent.

Prairies, zones humides et corridors écologiques

Vaches bordelaise de type
Vaches bordelaise de type "Pigaille"
Les prairies sont pâturées par les vaches de race bordelaise. Les haies de vieux chênes qui les délimitent, reliques des anciens barails, sont particulièrement propices aux espèces des milieux ouverts. Dans le cadre des compensations écologiques, 22 hectares de prairies humides bocagères sont en cours de restauration et resteront inaccessibles au public pour la tranquillité de la faune.
Les zones humides sont, avec les prairies, les milieux les plus typiques de l'environnement local de la vallée des Jalles. Les corridors écologiques permettent de relier l'ensemble de ces milieux et d'y accueillir une faune et une flore spécifiques.
A découvrir : le ballet des cigognes et milans noirs au moment de la fauche des prairies, le martin-pêcheur au ras de l'eau, cormorans, aigrettes et canards aux abords des plans d'eau, les vaches, poneys ou ânes qui, en pâturant entretiennent les milieux ouverts, le gazouilli des oiseaux au printemps.

 
Agenda
1 événement à découvrir
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?