POLLUTION - 22/02/18 - En raison d'un épisode de pollution aux particules fines (niveau 2), la Préfecture abaisse de 20 km/h la vitesse sur les axes routiers girondins.
Suivre l'épisode de pollution sur le site d'Atmo

Le pont de pierre sans voiture

L'expérience de réservation aux piétons, vélos et transports en commun prolongée de six mois.

Le pont de pierre sans voiture

Consensus pour poursuivre l'expérimentation

Le comité de pilotage, s'est réuni lundi 22 janvier 2018 autour d'Alain Juppé pour faire le point sur l'expérimentation de réservation du Pont de pierre aux circulations douces. Au regard des éléments présentés, à la quasi unanimité, les élus ont décidé de prolonger l'expérimentation jusqu'à la fin du mois de juin. A cette date une décision définitive pourra être prise.

Un plan d'accompagnement 
Des points de vigilance avaient été notés lors de la précédente réunion du comité de pilotage, notamment sur l'activité des commerçants de l'avenue Thiers, la fréquentation du tramway... A la lumière de la dernière réunion, il a été décidé la mise en place d'un plan d'accompagnement dès le début du printemps : 
  • la reconfiguration du carrefour du Belvédère au débouché du pont Saint-Jean (rive droite), pour donner une capacité supplémentaire d'écoulement du trafic de l'ordre de 400 véhicules (l'équivalent de la réouverture du pont de pierre à l'heure de pointe
  • l'extension de la capacité du parc relais Galin (50 places)
  • le prolongement de la Citeis 45 (centre commercial de Bouliac)
  • la mise à 4 voies du pont François Mitterrand dans le sens Floirac - rive gauche en chaussée intérieure (prise sur la bande d'arrêt d'urgence) permettant une meilleure insertion des véhicules souhaitant accéder à la voie sur berge rive gauche (pour mémoire, la suppression de la piste cyclable, source du rétrécissement en chaussée extérieure, est programmée pour la fin de l'année 2018)
  • des mesures en faveur des commerces du quartier Bastide : aménagements facilitant l'accessibilité des commerces en voiture (possibilité de faire demi-tour sur l'avenue Thiers en arrivant sur la place Stalingrad, création de nouvelles places de stationnement minute, arceaux vélos), révision des droits de voirie, programme d'animations sur la place Stalingrad et l'avenue Thiers, promotion des commerces de la rive droite auprès des habitants et des employés des entreprises présentes dans le quartier Bastide…
Une évolution de la fréquentation
Davantage de personnes traversent le Pont de pierre le lancement de l'expérimentation (août 2017).
En moyenne, la fréquentation des vélos a dépassé les 9 000 vélos par jour ouvré, soit une progression de l'ordre de + 22%. L'expérimentation s'est aussi accompagnée d'une forte hausse de l'usage des transports en commun et de la marche à pied sur le pont : si l'on compare avec la situation antérieure, davantage de personnes traversent chaque jour le pont de pierre à l'heure de pointe. Les temps de parcours entre la rive droite et le centre de Bordeaux sont restés, au global, identiques à ceux d'avant l'expérimentation. Avant l'expérimentation, ce pont était un des principaux points noirs de circulation de la métropole, n'assurant que 3% des traversées automobiles entre les deux rives à l'heure de pointe du matin.
Règles de circulation
  • Ne sont autorisés à la circulation que les deux roues non motorisés, les taxis, cars de tourisme, Bordeaux City Tour et bus TBM.
  • Les piétons et les joggeurs doivent rester sur les trottoirs.
  • Les vélos doivent circuler dans le bon sens sur la chaussée. Il est notamment interdit de circuler à contre-sens et de couper les voies de tram en dehors des passages prévus à cet effet.
  • Les taxis et les bus doivent respecter les cyclistes et ne sont pas prioritaires par rapport à ces derniers.
Itinéraires de substitution
Durant l'expérimentation, plusieurs solutions s'offrent aux automobilistes et aux deux-roues motorisés :
  • Emprunter le pont Saint-Jean ou le pont Jacques-Chaban-Delmas pour traverser la Garonne
  • Mettre en œuvre de nouvelles habitudes de déplacement en privilégiant un autre mode que la voiture, ou en mixant l'utilisation de la voiture à d'autres usages (train, bus, tramway, vélo personnel, V3, car, covoiturage, autopartage…).

Votre avis nous intéresse

Les usagers qui le souhaitent sont invités à s'exprimer sur cette expérimentation et à apporter avis et commentaires.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?