Quais de Bordeaux : une alimentation électrique pour les paquebots fluviaux

Quais de Bordeaux : une alimentation électrique pour les paquebots fluviaux
La Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole, en partenariat avec Enedis (ex ERDF) s'engagent à limiter l'impact écologique lié à l'activité des paquebots de croisière fluviale, amarrés sur les quais du Port de la Lune. Un raccordement électrique innovant offrira bientôt une alimentation adéquate aux bateaux fluviaux, permettant d'éviter les émanations de générateurs thermiques qu'ils utilisent à quai.
1300 mètres de réseaux
Ce chantier d'envergure aboutira à l'alimentation électrique de 4 pontons du quai des Chartrons, rive gauche de Bordeaux, destinés à accueillir des paquebots de tourisme fluvial. Commandité par la Ville et Bordeaux Métropole, il a commencé en février 2018 (pontons Albert Londres et Ariane) et s'achèvera en 2019 (pontons Jefferson et Lafayette). Seront installés 3 postes électriques de distribution publique et 1300 m de réseaux électriques de moyenne et basse tension.

Assainissement et fibre optique
Bordeaux Métropole, profite également de l'opération pour coordonner les travaux d'assainissement, d'eau potable et de fibre optique pour l'aménagement du futur ponton Ariane (mise en service en 2019) en partenariat avec les entreprises Suez et la Société de gestion de l'Assainissement de Bordeaux Métropole (SGAC).
Objectif : 1 raccordement au réseau d'assainissement collectif de 17,5 m pour collecter les eaux usées des bateaux. Ces eaux seront dépolluées au sein de la station d'épuration Louis Fargue à Bordeaux. 1 raccordement au réseau d'eau potable de 5 m de long, pour alimenter les bateaux en eau. Débit de 14 m3/heure.

Une mise en sécurité de chantier inédite
Soucieuse de la bonne intégration des travaux sur le site patrimonial des quais de Bordeaux, Enedis a mis en place un système de balisage mixte adapté à ces lieux très fréquentés : des miroirs géants disposés entre les deux zones de chantier, offrant une nouvelle perception du Port de la Lune et de ses quais.
Dotés de bancs intégrés, ce balisage est un mobilier urbain à usage de tous. Un ensemble de rideaux complètent la scénarisation, avec des contenus informatifs et des espaces discrets, à travers lesquels les usagers sont invités à découvrir les coulisses du chantier.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?