GRÈVE DANS LES ÉCOLES JEUDI 20 FÉVRIER - MAJ : 19/02/2020, 12h30 ► La situation dans les établissements bordelais.
St Michel - Nansouty - St Genès

Renouveau du secteur Cabié/Albert Ier

Nansouty - St Genès
Le secteur Cabié/Récapet/Albert Ier, situé entre les boulevards au nord, la rue de Cauderes à l'ouest, la voie ferré au sud et l'impasse Fontaine de Guillot à l'est, fait aujourd'hui l'objet de nombreux projets de redynamisation.

Un peu d'histoire

Cette petite partie de Bordeaux hors boulevards est rattaché au quartier Nansouty Saint-Genès. Au 19e siècle, le tissu industriel et résidentiel de la banlieue de Bordeaux est agrandi par la création des boulevards (1860), avec une urbanisation au sud de la ville conditionnée par le ruisseau d'Ars. Le 1er janvier 1865, un décret impérial autorise l'annexion d'une partie des communes limitrophes de Bordeaux : La Bastide, Bègles, Talence, Caudéran et le Bouscat.
Le secteur s'urbanise fortement suite à l'expropriation d'un ancien domaine de plaisance (Le Sablonat). S'installe alors la première usine Ford, qui deviendra par la suite une manufacture d'allumettes. Le quartier conserve son caractère rural et champêtre : de nombreux parcs et jardins entouraient les maisons de plaisance.
A la fin du 19e siècle apparaissent les premiers lotissements (groupe Georges Picot) qui complètent l'urbanisation de ce secteur qui a depuis connu d'importantes transformations.

Aujourd'hui, les 5 projets ci-dessous sont en cours de développement :
 

La mutation concertée du Centre de Formation des Apprentis

Le projet de reconversion de l'ancien CFA, boulevard Albert 1er porté par le groupe Pichet a fait l'objet d'une étroite collaboration avec la Ville et d'une démarche de concertation avec les riverains pour accompagner au mieux ce changement 
  • cahier des charges regroupant les exigences de la Ville (en termes d'architecture, d'intégration urbaine, de programme de logements, de végétalisation, de mise en valeur patrimoniale avec le maintien de la cheminée en brique…) annexé à la vente
  • 2 réunions publiques de concertation avec les riverains (100 à 150 personnes)
  • travail avec la commission d'avant-projet de la Ville, en amont du dépôt de la demande de permis de construire
  • travail des équipes du promoteur et de maîtrise d'œuvre avec les riverains.

Suite ces échanges, le groupe Pichet a obtenu un permis de construire pour le projet "la Briqueterie". Ce projet créera une ouverture via une sente entre les boulevards et la place Récapet. Le groupe Pichet a signé avec plusieurs associations et riverains des protocoles dans lesquels il s'engage à respecter le permis obtenu. Le CFA verra le jour au 1er semestre 2019.

Apaisement du secteur Louis Cabié

Jouxtant le CFA, le secteur Louis Cabié était utilisé comme itinéraire malin par les automobilistes souhaitant éviter la route de Toulouse quand encombrée. De nombreuses rues étroites étaient également considérées comme dangereuses car ne permettant pas le croisement de 2 véhicules sans que l'un d'eux ne monte sur le trottoir. Les nombreux carrefours du secteur étaient tous considérés comme dangereux voire accidentogènes.

Afin d'anticiper l'arrivée des habitants sur le terrain du CFA et à la demande de nombreux riverains un travail est lancé en 2015 sur l'amélioration de la sécurité routière autour de la rue Louis Cabié. En 2015, une enquête est menée par la mairie de quartier. Plusieurs réunions de concertation ont permis, en juin et septembre 2015, puis février 2016 de travailler, à partir des résultats de cette enquête, afin d'améliorer la circulation du secteur Louis Cabié.

En avril 2017 le projet est présenté aux habitants : le secteur devient une zone 30 avec aménagement des carrefours considérés comme dangereux, mise à sens unique de nombreuses voies (projet toujours en cours en 2018 et 2019). Un travail a d'ores et déjà été mené pour préserver la continuité de la bande cyclable du boulevard Albert 1er entre la rue Louis Cabié et le cours de la Somme.

Réaménagement du jardin des barrières

Poumon vert du quartier (3 entrées du jardin ouvrant sur tout ce secteur Cabié/Albert Ier), le jardin des barrières n'est plus adapté aux usages du secteur. Les habitants du quartier l'utilisent principalement pour faire du sport et y promener leur chien. Le jardin sert également de traversée vers la résidence Liotard et l'impasse Fontaine de Guillot. Il est par ailleurs peu utilisé car pas adapté aux usages canins, considéré comme "triste" par les habitants, "trop bruyant" et "en manque d'éclairage". 

Une concertation a donc été lancée en octobre 2017 en vue de sa réhabilitation. 
L'impasse Fontaine de Guillot, jouxtant une des entrées du jardin et délimitant ce bout de quartier a également fait l'objet d'une consultation des riverains en mars 2018 dans le cadre de sa réfection complète.

Réaménagement de la place André Récapet

A la fin des travaux du CFA, la place André Récapet sera "ouverte" sur les boulevards grâce à la sente. Elle partira du boulevard Albert Ier, traversera le CFA et débouchera sur la place. Actuellement la place sert de parking pour les habitants des alentours.

La mairie de quartier a donc lancé en mars 2018 une concertation pour présenter les enjeux de ce projet : enjeux patrimoniaux et nécessité de mobilité. Les habitants du secteur sont invités à imaginer leur place : quels usages pour demain ? La place deviendra-t-elle le lieu de vie du quartier ? La place doit-elle garder du stationnement ou au contraire être piétonne ?

Les travaux de la place commenceront au 1er semestre 2019, dès la fin des travaux du CFA.

Compte-rendu des réunions de concertation

Demain, ouverture du secteur sur la route de Toulouse

A terme, tout ce secteur, ouvert d'ici 2019 sur le boulevard Albert Ier, devrait être aussi ouvert sur la route de Toulouse afin de désenclaver ce quartier.
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?