Plan ville verte

Bordeaux poursuit son action en faveur d'un territoire toujours plus vert. Une politique volontariste qui s'articule autour de trois axes clés : le développement de la trame verte, la gestion écologique du cadre de vie, et l'implication citoyenne.

Enjeux

Bordeaux offre aujourd'hui plus de 600 ha d'espaces verts et 46 000 arbres disséminés sur l'espace public.
Labellisée "ville Fleurie" et "Écojardin", engagée dans une démarche "zéro pesticide" depuis 2010, la Ville est acquise aux techniques de gestion écologique : économie d'eau, utilisation d'engrais organiques, paillage des sols, valorisation des déchets verts…
Un principe d'embellissement durable qui porte tant sur les vastes sites collectifs (Parc aux Angéliques, places André Meunier et Buscaillet,  Grand Parc, Parc Rivière…), que sur les jardins de quartier (création du jardin de la porcelaine à Bordeaux Sud et du Jardin des Écluses aux Bassins à Flot ; réaménagement des jardins des Dames de la Foi, de La Béchade, Des Barrières, du Parc Pinçon, du parc de Lussy ou du square Alfred Smith).
Pour favoriser l'animation de cette trame verte, quelque 200 actions de proximité sont déployées chaque année : création et réhabilitation d'aires de jeux pour enfants, QRCodes pourvoyant de l'information sur le patrimoine naturel, installation de tables pique-nique, boulodromes, bancs, boites à lire, aménagements pour les seniors, mobilier pour les personnes à mobilité réduite…

Un cadre de vie écologique

Au coeur des objectifs de la politique verte : la préservation et le renforcement de la biodiversité, essentielle à l'épanouissement des populations humaines et animales présentes sur le territoire.
Des études menées au cimetière de la Chartreuse montrent ainsi qu'avec une vingtaine d'espèces d'oiseaux nicheurs, 5 espèces de chauve-souris et une large diversité d'abeilles sauvages, le site présente un intérêt de première importance pour l'équilibre écologique de la ville.

 Parmi les initiatives menées au profit de la biodiversité :
  • L'installation de 236 nichoirs sur 10 sites refuge LPO, pouvant abriter 11 espèces d'oiseaux différentes (mésanges, rouge-gorge, rouge queue, troglodytes, chouette hulotte…).
  • La création de la réserve écologique des Barails, inaugurée en octobre 2018 : 160 hectares réunissant le parc floral, le bois de Bordeaux et les zones humides attenantes, favorables à l'évolution des mammifères semi-aquatiques et autres espèces animales.
  • Un plan d'actions dédié à l'agriculture urbaine : il vise à développer la permaculture, le recyclage des matières organiques, les potagers collectifs, et à accompagner les changements de comportements alimentaires. Au Haillan, sur son centre de culture, la ville de Bordeaux mène par ailleurs un ambitieux projet d'agriculture urbaine sur 8 ha de terrains en friche, qu'elle dessine à la culture maraîchère.

La sensibilisation des citoyens

Santé, déplacements, loisirs, culture, lien social, emploi : la "ville verte" doit concourir à l'épanouissement global de ses habitants, encouragés à devenir acteurs de cette ambition collective.

À cet effet, Bordeaux diversifie son champ d'action :
  • Les événements municipaux, des grandes manifestations aux fêtes de quartiers, sont l'occasion de sensibiliser les publics aux enjeux du développement durable : animations, visites guidées, expositions, bourses aux plantes… Une dynamique relayée au quotidien par des structures telles que la Maison écocitoyenne, ou la Maison du Jardinier du Parc Rivière — fréquentée chaque année par plus de 6500 visiteurs.
  • La Ville soutient la végétalisation des rues, qui connaît un franc succès (près de 5000 fosses plantées depuis 2014 et plus de 1600 demandes de riverains en 2017), de même que les jardins collectifs (aujourd'hui au nombre de 31).
  • L'entretien des jardins municipaux participe à la réinsertion des publics fragiles : emploi de personnes sans domicile fixe à Bordeaux Sud, marché de nettoyage et désherbage à Bacalan réservé aux Services d'Aide par le Travail, nettoyage des quais de Bordeaux, des berges du Lac et du Jardin public confié à des équipes d'insertion économique, ou encore, chantiers d'insertion dédiés aux jeunes en difficulté, notamment au Jardin public et au parc Pinçon.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?