Envie de Bordeaux

Dans le cadre du plan de dynamisation et d'animation des commerces du centre-ville, la ville de Bordeaux et ses partenaires lancent cette fin d'année, la troisième et dernière phase de communication de la campagne "Envie de Bordeaux" débutée en juin.

Les commerçants bordelais vous surprennent

Du 26 novembre au 12 décembre
Les commerçants vous chouchoutent, vous inspirent, vous surprennent, vous accueillent, pour préparer les fêtes de fin d'année à Bordeaux. 
24 commerçantes et commerçants se sont prêtés au jeu d'une séance photo mettant en avant l'esprit d'accueil, la sympathie et l'ambiance de fête qui va gagner les commerces du centre-ville (parfumerie/cosmétiques, bijoux/mode/vêtements, alimentaire/épicerie, restauration, chocolatier, etc.).
D'autre part, ces commerçants dévoilent dans une série de vidéos leurs plus beaux souvenirs de Noël et ce que représente l'esprit de cette fête.

Cette troisième phase de communication est diffusée sur le tramway, les réseaux d'affichage de Bordeaux et sa métropole, dans la presse, à la radio et sur les réseaux sociaux autour du hashtag #bdxmoncommerce. Sur le web, des bloggeurs prolongent la campagne en allant à la rencontre de ces commerçants pour faire découvrir leur métier.
Elle est réalisée en partenariat avec la Métropole et la Ronde des quartiers, la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCIB), la Chambre des métiers, l'UMIH33, Kéolis, Parcub, l'Office de tourisme de Bordeaux.

Envie de Bordeaux

Une campagne initiée en début d'année

Lors de sa visite à Bordeaux en début d'année, le Premier ministre a annoncé l'attribution par l'État d'un budget de 3 millions d'euros (porté depuis à 5 millions) pour l'aide à la relance de l'activité commerciale. Cela s'est traduit par le lancement d'un appel à projets auquel la ville de Bordeaux a répondu et qu'elle a piloté en collaboration avec la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCIB), la Chambre des métiers, la Ronde des quartiers, l'UMIH33, Kéolis, Parcub, l'Office de tourisme de Bordeaux.
Le projet bordelais, dont le coût global s'élève à 480 000€, a reçu une subvention de l'État de 300 000 €. Il comporte trois axes : accessibilité, animation, communication.
En juin, la campagne "Bordeaux tout proche" avait pour objectif de donner envie de revenir en ville et rappeler la proximité géographique du centre à tous les habitants de Bordeaux, de la métropole ou de la Gironde.

En septembre, la deuxième phase de communication sur le thème "La rentrée de toutes les envies" s'affichait sur le tramway, dans la presse, à la radio et sur les réseaux sociaux. Elle était accompagnée d'un plan d'animation dans les rues de Bordeaux avec en point d'orgue samedis 21 et 28 septembre "Vos commerçants fêtent la rentrée !".
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?