COVID-19 28/02/2020, 19h - Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000. ► En savoir plus sur le site du Gouvernement

L'avant conseil municipal

L'avant conseil municipal de Bordeaux
Pendant l'avant conseil municipal du 21 janvier 2020.
À mi-chemin entre les problématiques de proximités évoquées lors des conseils de quartier et des problématiques nationales partagées lors du grand débat national, le pré-conseil municipal permet d'intégrer une nouvelle forme et un nouvel échelon de participation citoyenne active pour Bordeaux.

Les avant-conseils se tiennent quelques jours avant les conseils municipaux. Jusqu'à leur troisième édition ils étaient ouverts uniquement aux membres des commissions permanentes, citoyens engagés depuis plusieurs années. Depuis novembre 2019 des habitants sont présents. Ces derniers ont été tirés au sort sur les listes électorales afin d'intégrer cette nouvelle instance de participation citoyenne.

Avant conseil du 21 janvier 2020

Au cours de l'avant conseil du 21 janvier, les participants ont débattu sur deux délibérations inscrites à l'ordre du jour du conseil municipal du 27 janvier 2020. Deux participants de l'avant conseil ont ensuite été invités à prendre la parole lors du conseil municipal pour restituer les échanges de la soirée.
Délibération n°1 : Quartiers prioritaires du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU)

Question 1 : Connaissiez-vous l'existence de l'ANRU et que pensez-vous de l'implication financière de l'État dans le renouvellement urbain des quartiers prioritaires ?

La majorité des participants ne connaît pas l'ANRU.
La totalité est favorable à l'implication financière de l'État dans le renouvellement urbain des quartiers prioritaires. Néanmoins, cette implication financière proposée ne paraît pas suffisante.

Question 2 : Imaginiez-vous des montants financiers aussi importants pour répondre au renouvellement urbain des quartiers ?

L'ensemble des participants ne pensait pas qu'il y avait autant d'investissements engagés en faveur des quartiers. Pour leur meilleure compréhension, il aurait été intéressant pour les participants de faire connaitre les programmes de rénovations réalisés en lien avec les montants affichés.
L'ensemble des tables rondes estime les acteurs impliqués devront être vigilants a ce que la rénovation urbaine ne participe pas à l'éloignement des populations les plus fragiles par possible phénomène de gentrification des quartiers.

Question 3 : 4 types d'opérations sont majoritairement ciblés dans le programme de renouvellement urbain : patrimoine bailleurs, espaces publics, investissement économique, équipements éducatifs culturels et associatifs. Verriez-vous d'autres domaines d'intervention ?

La majorité pense que les quatre types d'opérations sont relativement complets.
Cependant, des propositions d'opérations à cibler dans le programme de renouvellement urbain ont été faites :
  • La mobilité
  • Le sport
  • L'environnement
  • Les crèches publiques ou privées

Question 4 : Que pensez-vous de dispositifs de concertation à l'échelle des quartiers qui impliqueraient l'ensemble des habitants du territoire bordelais ?

Selon la majorité des participants, il sera important de consulter l'ensemble des Bordelais avec une attention toute particulièrement portée aux avis des habitants des quartiers en question.
La concertation sur l'ensemble du territoire bordelais est intéressante pour :
  • Renforcer la cohésion sociale
  • Obtenir un benchmark et des avis entre quartiers

Quelques outils de concertation à mobiliser ont été énoncés :
  • Une plateforme internet
  • Les commissions Permanentes des Quartiers
  • Le lieu physique de l'ANRU pour recevoir les habitants
Délibération 2 : Convention de partenariat 2020 entre la Ville de Bordeaux et l'association Maison de l'emploi et de l'insertion économique et de l'entreprise de Bordeaux

Question 1 : Aviez-vous connaissance de la mission de la Maison de l'emploi ?

La majorité ne connaît pas la Maison de l'emploi. Seulement quelques personnes en ont entendu parler.

Question 2 : Que pensez-vous de cibler notamment ses actions sur les quartiers prioritaires ?

L'assemblée s'accorde sur la nécessité de cibler les actions de la Maison de l'emploi sur les quartiers prioritaires.
Cependant, il serait souhaitable que tous les quartiers soient pourvus d'une permanence de la Maison de l'emploi donnant uun accès à tous les Bordelais sur l'ensemble du territoire de la ville.

Question 3 : La répartition des missions entre Maison de l'emploi, le pôle emploi, la mission locale et cap emploi est-elle claire ? Selon-vous que pourraient faire les structures (ou acteurs de l'emploi local) pour être plus efficaces ?

La majorité pense que la répartition des missions de ces différents organismes n'est pas claire.
Des propositions ont été formulées pour plus d'efficacité :
  • Réaliser des indicateurs de performance pour les différents organismes
  • Informer et communiquer (réseaux sociaux, établissements scolaires, associations, mairies de quartiers…)
  • Regrouper et mutualiser les moyens des organismes pour créer une "Maison commune de l'emploi"

Question 4 : Auriez-vous des propositions pour renforcer la mission du cyberespace dont la vocation est de lutter contre la fracture numérique ?

Créer un salon de discussion en ligne pour aider les demandeurs d'emploi
  • Simplifier le site et l'application
  • Changer de nom
  • Augmenter le nombre d'heures de formation au numérique
  • Communiquer à l'occasion d'événements (festivals ou animations pour les séniors…) sur les possibilités du cyberespace dans la recherche d'emploi.

Selon les participants, il est souhaitable de prendre en compte la différence importante de compréhension du numérique en fonction des générations d'utilisateurs.
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?