Pont Simone Veil

Pont Simone Veil - Bordeaux Euratlantique
Sans pont, Bordeaux a vécu longtemps coupée en deux avec un développement prédominant de la rive gauche. Malgré la construction du pont levant Jacques Chaban Delmas, le déficit de franchissement demeure puisque l'agglomération bordelaise n'est dotée que de cinq ponts, dont un réservé au trafic ferroviaire.
Le franchissement Simone Veil, dans le prolongement du boulevard Jean-Jacques Bosc, s'inscrit pleinement dans le projet d'aménagement de Bordeaux Euratlantique.

Actualité du projet

Décembre 2020 - Reprise des travaux avec un nouveau groupement
Le nouveau marché, sous la forme d'une procédure avec négociation, est attribué au groupement d'entreprises Bouygues TP régions France et son co-traitant Profond (montant 47,2 M€). La solution proposée par ce groupement pour les fondations prévoit de faire reposer chaque pile du pont sur une file de 4 gros pieux de 2,5 m de diamètre (au lieu de 10 plus fins initialement prévus), permettant ainsi de gagner en temps et en coûts.

Décembre 2019 - Poursuite du projet
Les ouvrages sur les deux rives de la Garonne sont terminés. Bordeaux Métropole relance un appel d'offre pour l'achèvement de l'ouvrage.

Juillet 2019 - Suspension des travaux

23 janvier 2018 - Début des travaux de construction du pont

12 décembre 2017 - Pose de la première pierre du pont


Octobre 2017 - Début des travaux rive gauche
Travaux préparatoires pour la mise en place d'une emprise de chantier entre les deux voies de l'autoroute A 631, mise en service des voies déportées pour réaliser les emprises à la construction du pont.

Juillet 2017 - Sélection du groupement d'entreprise pour construire le pont

Mars 2017 - Travaux préparatoires rive droite  mars 2017
Mise en place d'une voie provisoire de contournement du chantier, déviation des réseaux et consolidation des sols.

Octobre / novembre 2016 - Enquête publique.
Enquête publique sur la réalisation du pont et de ses raccordements sur les communes de Bordeaux, Bègles et Floirac.
Le projet déclaré d'utilité publique en mars 2017

Décembre 2013 - Choix de l'architecte.
Après une séquence de concertation et un concours de conception, la Communauté Urbaine de Bordeaux a confié le projet à OMA-Architectes (Rotterdam - Pays Bas) dirigé par Rem Khoolaas (prix Pritzker en 2000).

Le projet OMA - Architectes

Outre les espaces réservés aux piétons et cyclistes, ce pont doit accueillir une voie par sens dédiée à un transport en commun en site propre, une voie par sens affectée aux véhicules légers et poids lourds et un espace par sens dévolu aux modes de déplacements collectifs ou alternatifs.
Le pont d'OMA - Architectes est conçu comme une grande dalle, de 545 m de long et 44 m de large. La dalle est portée par une structure en caissons métalliques à 9 travées. La répartition des espaces de circulation laisse place à un grand espace de déambulation de 15 m de large. Au niveau des berges, le pont se raccorde directement sur les rives via de grands espaces publics.


Le pont en chiffres

  • 549 m de long et 44 m de large
  • 2 parcs boisés (un sur chaque rive)
  • 18 m de large pour l'aire piétonne et 3 m de large pour la piste cyclable bidirectionnelle
  • 2 x 2 voies de circulation automobile et 2 voies réservées à un transport en commun en site propre
  • 30 m de large pour la passe navigable
  • 8 piles
  • 32 pieux fixés à 20 m de profondeur pour ancrer les appuis du pont
  • 6 000 tonnes d'acier pour la charpente métallique

Repères

État du projet : en cours
Début des travaux : 2017
Fin des travaux : mise en service début 2024
Nature du programme : construction
Montant des travaux : 84 M€ TTC.
Financements : État et collectivités territoriales 
Maîtrise d'ouvrage : Bordeaux Métropole
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?