Qualité de l'environnement sonore à Bordeaux

L'échelle des bruits
L'échelle des bruits
La Communauté européenne impose que le volume sonore émis aux abords des principales infrastructures de transport soit évalué dans les grandes agglomérations et fasse l'objet d'actions tendant à le prévenir ou à le réduire. Cette obligation a été transposée en droit français en 2004 et 2006 (Art. L 572-1 du Code de l'Environnement).

La cartographie du bruit


Depuis 2012, les cartographies sonores des différents moyens de transports sur le territoire de la ville de Bordeaux sont disponibles sur bordeaux.fr. Celles-ci complètent les cartes des grandes infrastructures routières ou ferroviaires réalisées par leurs gestionnaires : direction départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) ou Réseau ferré de france (RFF).

Bordeaux Métropole est désormais compétente en matière de lutte contre les nuisances sonore. Ses services vont réactualiser en 2017 les différentes cartographies et proposer aux élus un plan de prévention du bruit (PPBE) couvrant la période 2018-2023. Le PPBE doit recenser les actions passées ou en cours ayant un impact important sur le bruit, et exposer les actions susceptibles d'être engagées sur 5 ans afin d'améliorer la situation selon des critères stratégiques, techniques et économiques.

Le bruit routier

Exposition sonore nocturne entre 22h et 6h à Bordeaux (carte en téléchargement ci-dessous)
Exposition sonore nocturne entre 22h et 6h à Bordeaux (carte en téléchargement ci-dessous)
Ces cartes, réalisées par modélisation et non par des mesures sur site, représentent une situation moyenne tenant compte des caractéristiques de la voirie, des bâtiments et du trafic. Elles ne sont pas opposables aux tiers.

Quatre cartes sont consultables :
  • Deux d'entre-elles montrent l'exposition sonore par classe de 5 dB(A) (décibel pondéré - Wikipedia) :
    - l'une nocturne (indicateur "Ln" pour "level night" - Wikipedia),
    - l'autre sur 24 heures (indicateur "Lden" pour "level day evening night" -Wikipedia).
    Elles sont accompagnées de tableaux représentant l'exposition potentielle de la population sur une échelle du bruit routier (par niveaux sonores de 5 dB(A)).
  • Deux autres présentent les zones exposées à une valeur supérieure à 62 dB(A) la nuit et 68 dB(A) sur 24 heures, pour identifier les zones les plus bruyantes et étudier les moyens de réductions des niveaux sonores mesurés en façade.

Les cartes du bruit routier en téléchargement

Ces cartes viennent compléter celles des secteurs bruyants déjà recensés pour le Plan local d'urbanisme (PLU), consultables sur le site de la direction départementale des territoires et de la mer de la Gironde. Les constructions neuves et les extensions d'habitation doivent en tenir compte dans leur isolation phonique vis à vis de l'espace extérieur (arrêté préfectoral du 2 juin 2016). 

Les cartes du bruit routier à Bordeaux témoignent d'une bonne qualité générale de l'environnement sonore. Aucune zone critique n'est à déplorer. La situation est logiquement contrastée entre le jour et la nuit. 
 
  • La nuit : la situation est très calme, notamment en l'absence de voie de transit intra urbaine (seulement 1% des Bordelais sont susceptibles de voir les façades de leurs habitations exposées à plus de 65 dB(A)).
  • Sur 24 heures : le trafic est bien entendu plus important le jour et les zones exposées plus nombreuses. C'est le cas des boulevards par exemple et celui de quelques rues avec un profil en U où les sons émis sont réverbérés.
  • L'évolution est très favorable depuis 10 ans. La situation générale bénéficie de l'arrivée du tramway, des effets du plan de circulation. Certains axes connaissent des gains importants -moins 10 dBA sur le cours Alsace et Lorraine par exemple. Aucun groupe scolaire n'est exposé à des niveaux très élevés.

Le bruit ferroviaire

Le bruit ferroviaire nocturne
Le bruit ferroviaire nocturne
Plusieurs lignes majeures traversent le tissu urbain au sud de Bordeaux. Elles sont empruntées par plus de 30 000 trains par an.
  • Vers Paris entre Bordeaux et Cenon (2 km).
  • vers Hendaye entre Bordeaux et Pessac (1 km).
  • Vers Toulouse entre Bordeaux et Bègles sur l'emprise de la gare Saint Jean (1,8 km).

Ces lignes font actuellement l'objet d'importants travaux en matière de protection acoustique.
  • Le passage à deux voies de la portion de ligne Bordeaux-Cenon s'accompagne de la pose d'écrans acoustiques entre les voies et les habitations.
  • Entre Bordeaux et Pessac la solution précédente est impossible. Ce sont les façades des habitations riveraines qui font l'objet d'un traitement acoustique.
  • La gare Saint Jean et la ligne vers Toulouse feront l'objet d'aménagements acoustiques importants dans le cadre du projet "Euratlantique".

Un plan de prévention du bruit en préparation

La ville de Bordeaux  dans le cadre de sa politique de développement durable a déjà mis en œuvre de nombreuses actions permettant de maitriser la qualité de l'environnement sonore urbain :
  • Développement de l'acquisition de véhicules municipaux, d'engins et matériels utilisés sur le domaine public plus silencieux (électriques, hybrides, gyropodes, etc.).
  • Labellisation des parcs publics  (avec un cahier des charges spécifique à respecter et l'utilisation de matériel électrique…).
  • Isolation des constructions neuves et extension d'habitations.
  • Maîtrise de l'acoustique des bâtiments publics (les écoles en particulier). 
  • Instruction des plaintes, recherche de solutions amiable privilégiée ou sanctions pénales dissuasives pour les tapages nocturnes, bruits de voisinage et établissements diffusant de la musique amplifiée. Possibilité de saisir un service de médiation municipal.
  • Actions nocturnes préventives de médiation sur le terrain.
  • Contrôles réguliers des deux-roues motorisés par la police municipale et de la tranquillité publique en collaboration avec la police nationale.
  • Réglementation stricte pour les manifestations publiques.
  • Missions de patrouille de la police municipale et de la tranquillité publique en période nocturne.
  • Réglementation stricte pour les manifestations publiques.
  • Dérogations pour travaux nocturnes limitées aux travaux d'intérêt général avec un cahier des charges strict et une notice d'impact acoustique.
  • Sensibilisation des élèves des écoles élémentaires et des collégiens aux risques auditifs (dans le cadre du  contrat local de santé).

L'analyse des cartographies sonores ayant permis de mettre en évidence  plusieurs zones  exposées à un bruit routier élevé, un financement a été obtenu de l'ADEME et de Bordeaux Métropole pour traiter prés de 500 logements riverains des boulevards président Wilson, Pierre 1er et Godard, et du boulevard Joliot Curie.

Bordeaux Métropole est désormais compétente en matière de lutte contre les nuisances sonore.

Plusieurs outils permettant de maitriser et planifier la qualité de l'environnement sonore sont en cours d'élaboration (plan Haute Qualité de Vie, Contrat Local de Santé, Plan  de prévention du bruit (PPBE) métropolitain …).

Le PPBE couvrant la période 2018-2023 va permettre de  recenser les actions passées ou en cours ayant un impact important sur le bruit, et exposer les actions  préventives et curatives susceptibles d'être engagées sur 5 ans afin d'améliorer la situation selon des critères stratégiques, techniques et économiques.

Une fois finalisé, le plan de prévention du bruit fera l'objet d'une consultation du public.
Pour toute information complémentaire, contacter le service Santé-Environnement de Bordeaux-Métropole.
Adresse :
Esplanade Charles de Gaulle 33000 Bordeaux
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?