GRÈVE DANS LES ÉCOLES LUNDI 20 JANVIER - MAJ : 17/01/2020, 15h30 ► La situation dans les établissements bordelais.

Bordeaux, ville de cinéma

Emilie Brout, Maxime Marion. Derives. In Medio Acqua. Base sous marine de Bordeaux (2018)
Avec ses salles obscures en coeur de ville, ses festivals et ses tournages, Bordeaux est une ville de cinéma. Tout au long de l'année, de nombreuses associations bordelaises oeuvrent pour la création, la production et la diffusion des différents genres cinématographiques, et pour l'éducation à l'image, par des projections, rencontres, débats et ateliers. Les acteurs professionnels (sociétés de production et studios d'animation reconnus à l'échelle nationale) sont de plus en plus nombreux à s'installer sur le territoire, créant une véritable dynamique, tandis que la ville s'est dotée d'un fonds de soutien à la création en coopération avec Bordeaux Métropole et le Centre National du Cinéma et de l'Image Animée (CNC).
L'année cinéphile à Bordeaux se structure autour de temps forts principaux :
  • En début d'année des festivals de film documentaire : les rencontres "La classe ouvrière c'est pas du cinéma" par Espaces Marx en février ; Passagers du réel, par la Troisième Porte à Gauche, dédié au cinéma anthropologique en mars ; Musical Ecran par Bordeaux Rock consacré aux documentaires musicaux en avril.
  • Un mois de mars marqué par le court-métrage (festival Coupé court, Festival européen du court-métrage par Extérieur Nuit, Fête du court par Kino Sessions...).
  • En juin, le festival Les Tropicales par So Film qui se décline en salle et en plein air avec des séances gratuites.
  • En octobre, le Festival international du film indépendant de Bordeaux (FIFIB) par Semer le doute, qui propose plusieurs compétitions nationales et internationales, et des rencontres professionnelles.
  • En décembre, les Soirées du cinéma russe de Bordeaux par l'association Centre festivals France / Russie.

Des cycles de projection et ciné-clubs se déroulent également chaque mois en lien avec les salles de Bordeaux, notamment à l'Utopia : Lune Noire par Monoquini (cinéma expérimental), Cinémarges Club (cinéma de genre), les rencontres de la Troisième Porte à Gauche... Semer le doute organise également pendant la période estivale "Le coureur du FIFIB" : des séances en plein air, gratuites.

La ville de Bordeaux accompagne la création et la diffusion du cinéma par plusieurs dispositifs dédiés aux auteurs et aux associations, dans l'objectif de permettre le développement de la filière et l'émergence de jeunes talents :
  • Un soutien aux festivals.
  • Un soutien à la création par les résidences d'écriture So Film de Genre et le fonds d'aide à la création numérique et aux nouveaux formats "Magnetic Bordeaux" en coopération avec le Centre National du Cinéma et de l'Image Animée et Bordeaux Métropole.
  • L'hébergement d'associations et collectifs dédiés à l'image au Pôle Image, résidence d'associations de la ville de Bordeaux situé 79 rue Bourbon.

L'attention portée aux demandes de tournage par la ville de Bordeaux, le bureau des tournages de Gironde et la région Aquitaine, relayée par l'agence culturelle régionale ALCA (basée à la MECA) contribuent au développement de cette économie créative locale.  
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?