Lutte contre les punaises de lits

Depuis la fin des années 90, la punaise de lit est en forte expansion au niveau mondial. Cette recrudescence est due en partie à l'augmentation des voyages internationaux et au commerce/récupération de meubles et de vêtements d'occasion.
L'adulte est de couleur marron à pourpre ; Il a une forme ovale aplatie de 4 à 7 millimètres de long. La femelle est plus ronde et le mâle plus allongé. Les jeunes sont plus clairs (à jeun) et plus petits.
La punaise de lit se nourrit exclusivement de sang ; elle ne saute pas, ne vole pas et ne vit pas sur les personnes.
Elle est transportée d'un lieu à un autre lorsque l'objet dans lequel elle se dissimule est déplacé (vêtements, bagages, meubles ainsi que tout objet pouvant lui servir de refuge). Elle s'installe principalement dans la chambre à coucher. Elle fuit la lumière et se cache entre deux repas de sang dans des endroits sombres, étroits et peu accessibles. La moindre fissure, fente, couture lui convient. La nuit, attirée principalement par la chaleur et le gaz carbonique (CO2) que nous dégageons, elle sort de son abri pour nous piquer (tous les 3 à 15 jours). Ces repas de sang sont indispensables à la maturation des œufs et aux jeunes pour passer au stade supérieur. Elle retourne ensuite dans son lieu de repos ou un nouveau pour digérer, pondre ou changer de stade. Cette nouvelle cachette (ourlet de pyjama, bagage, linge au pied du lit…) lui servira de moyen de transport vers un nouveau lieu de vie.
Si la population de punaises est importante dans une chambre, elle migre vers d'autres chambres, le salon, voire un logement adjacent.
Risques de contamination
  • Vous avez voyagé.
  • Vous avez hébergé des personnes dont vous ignorez l'historique ou qui ont voyagé.
  • Vous êtes allé à l'hôtel ou un autre hébergement, vous avez été piqué.
  • Vous avez acheté ou récupéré des objets d'occasion (literie, canapé, meubles, vêtements, livres…).
  • L'appartement mitoyen du votre est envahi de punaises mais l'occupant ne fait rien.
  • Vous venez d'emménager dans un nouvel appartement.
Suspicion de punaises de lit au domicile
  • Le début des piqûres correspond à un des évènements cités ci-dessus.
  • La gêne est apparue progressivement après un de ces évènements.
  • Vous êtes piqué dans votre lit ou lieu de repos (canapé) sur les parties découvertes (bras, jambes...)
  • Il y a des traces discrètes de sang sur les draps.
  • Il y a des concentrations de petits points noirs au niveau du matelas (cordon/coutures), lattes ou fentes du sommier, cadre du lit, angles des murs...
  • Vous avez trouvé des insectes qui ressemblent à la description faite plus haut sur le matelas, le sommier...
Principales zones à prospecter
Cordon du matelas, lattes du sommier, notamment au niveau de l'insertion des supports de lattes, structure du lit, objets proches du lit (tableaux, tables de chevet, livres…), dans les fissures des murs, du plancher et du mobilier, angles des murs et du plafond, coutures de rideaux, sous les moulures et dans les prises électriques.

En téléchargement

Conseils pour lutter contre les punaises de lit

Mesures de prévention
  • Il n'existe pas de prévention idéale contre les punaises. Toutefois, une hygiène quotidienne, un environnement propre et désencombré (sans recoins abandonnés, lambris, moquettes, plinthes ou papier peint décollés…) minimise les risques d'infestations et favorise une découverte précoce des punaises.
  • Colmater les moindres fissures/fentes/trous permet de supprimer de nombreux refuges potentiels.
  • Equiper matelas, sommier et oreillers de housses étanches aux punaises de lit pour faire une barrière supplémentaire de protection.
  • Changer la literie ne stoppe pas une infestation, la nouvelle sera rapidement contaminée par les punaises présentes en d'autres points de la chambre.


Mesures de lutte

  • La lutte contre les punaises est complexe et multi axiale ; elle doit être confiée au plus tôt à un spécialiste et/ou à une société de désinsectisation connaissant la biologie des punaises et les méthodes de lutte contre cet insecte.
  • Le plus sérieux des traitements ne vient à bout d'une infestation que s'il est accompagné de mesures physiques, mécaniques et comportementales que l'occupant doit prendre en amont, en parallèle et dans la durée. C'est pourquoi il est impératif de suivre toutes les recommandations qu'une entreprise de traitement sérieuse ne manquera pas de fournir. L'engagement actif et la participation des occupants sont essentiels au processus pour l'obtention d'un résultat satisfaisant.
  • Considérer les chambres ou les logements au contact des zones infestées comme potentiellement atteints et les faire traiter (ou au moins les faire contrôler).
  • Selon l'affectation ou le type de bâtiment, ne pas oublier la bagagerie, la buanderie, les fauteuils et canapés dans les halls d'accueils ou les pièces communes...
  • Au minimum un second traitement est impératif à environ 15 jours d'intervalle.

Observations
  • Des désinsectisations au coup par coup à l'aide de fumigènes, même à un rythme régulier, ne sont pas efficaces et peuvent être contre-productives.
  • En attendant le traitement : 
    -  Ne rien déplacer dans une autre pièce au risque de la contaminer.
    - Passer l'aspirateur (embout fin) avec application dans toutes les fentes/ fissures des pièces infestées pour supprimer un maximum d'adultes et de jeunes, nettoyer/traiter le tuyau de l'aspirateur, ensacher la poche hermétiquement et jeter dans la poubelle extérieure. - Décoller le lit du mur et coller du scotch double face aux pieds du lit.
  • Si lors du traitement, la suppression de meubles ou d'objets s'avère nécessaire, elle doit être réfléchie et organisée afin de ne pas contaminer d'autres sites. En effet, si des matelas ou meubles sont déposés dans la rue, ils peuvent être récupérés. Les donner à des associations caritatives ou les vendre dans des "vide-greniers" favorise la propagation des punaises.
    Il faut absolument que le matériel soit rendu inutilisable ou parte directement à la décharge sans risque d'être récupéré ou stocké avant destruction totale.

L'unité de lutte contres les nuisibles du S.C.H.S

Elle intervient sur l'ensemble du patrimoine municipal sur signalement de punaises de lit par les différents services.

Accompagnement des particuliers
L'unité DDD de la mairie de Bordeaux renseigne et conseille les particuliers sur les problématiques de punaises de lits et peut, dans des cas très particuliers, les accompagner dans une première démarche de lutte chimique sans toutefois se substituer aux entreprises spécialisées.
Adresse :
3 rue de Saïgon 33000 Bordeaux

Tél. : 05 56 85 53 54

Horaires :
Ouvert du lundi au vendredi, en continu de 8h15 à 18h

En savoir plus

Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?