Bordeaux industriel

Une échoppe / La gare Saint-Jean / Les bassins à flot
A partir de 1850, le port bénéficie d’un réaménagement avec la construction de quais verticaux, de chantiers navals et de bassins à flots. Le premier bassin, avec une cale sèche en pierres, est ouvert aux navires de commerce en 1879. Le port reste alors un des plus importants de la façade atlantique.
L’industrialisation connaît un essor considérable : les entreprises se multiplient, les transports se développent. La gare Saint-Jean (1889-1899) devient monument : le long bâtiment de 300 mètres s’étire selon un axe longitudinal rythmé de pavillons. Le fer et le verre investissent la halle métallique.
La population rencontre elle-même un fort développement. De nouveaux quartiers s’organisent en adoptant le modèle de l’échoppe, habitat individuel conçu, à l'origine, pour les classes populaires. Maison basse, simple ou double, l’échoppe est un élément caractéristique du paysage urbain.
Sous l’impulsion du maire Antoine Gautier, le réseau de distribution se développe afin de répondre aux besoin de la population croissante.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?