GRÈVE DANS LES ÉCOLES BORDELAISES LUNDILa situation dans les établissements

Une méthode participative et innovante

La dynamique du Pacte de cohésion sociale et territoriale s'appuie avant tout sur une méthode de travail participative et innovante.

Le citoyen au coeur des diagnostics et de la prise de décisions

La volonté de la ville est de valoriser l'expertise d'usage du citoyen et d'aller vers plus de démocratie participative.
  • Les Commissions Permanentes des 8 quartiers
    Cette instance de réflexion, d'expression est une force de proposition dans chaque quartier. En collaboration avec les acteurs de terrain, elle participe via des groupes de travail à diagnostiquer les besoins des territoires et à nourrir les actions du Pacte.
  • Les Conseils citoyens dans les quartiers Politique de la ville

    La Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 donne une impulsion nouvelle à la politique de la ville au plan national : elle prévoit notamment la création de conseils citoyens afin de favoriser la participation citoyenne dans chaque secteur prioritaire. Soit pour Bordeaux les secteurs de Saint Michel, Carle Vernet, Bacalan, Grand Parc, les Aubiers et la Benauge.
  • L'ensemble des Bordelais
    Chaque Bordelais peut être partie prenante des projets de son quartier et de son cadre de vie.

    Suivez l'actualité de votre quartier :

Des partenariats renforcés

Le travail partenarial mis en œuvre par la ville est très précieux et doit encore être renforcé afin de favoriser le développement de projets divers répondant au diagnostic du territoire.
  • Le Conseil de Développement Social : renforcer le travail avec les autres institutions du territoire.
    Cette instance réunit au moins deux fois par an l'Etat, le Conseil Régional, le Conseil Départemental et la Caisse d'Allocation Familiale, …
  • Le Schéma d'animation locale : renforcer le maillage associatif.
    Cette dynamique, portée en collaboration étroite avec la Caisse d'Allocations Familiales de Gironde, doit permettre de renforcer la collaboration avec les associations du territoire : signature de conventions autour d'enjeux communs, sécurisation des subventions de fonctionnement allouées par la ville, développement de réponses innovantes sur le territoire… Ce travail s'inscrit dans un partenariat global avec la CAF dont les grandes directions sont définies dans la Convention Territoriale Globale
  • Le travail partenarial avec le secteur privé
    Les entreprises, les fondations sont également des acteurs de notre ville et ont bien souvent des préoccupations communes avec les nôtres. Le Fonds de dotation Bordeaux Solidaire partage par exemple les enjeux du Pacte de cohésion sociale et territoriale et de nombreux autres partenariats avec le secteur privé sont pérennisés et voient le jour.

Un diagnostic permanent et partagé des besoins des Bordelais

Agir en faveur de la cohésion d'un territoire c'est avant tout bien en connaître les problématiques et les enjeux et les partager avec le plus grand nombre. Pour cela il est nécessaire de croiser les regards, de partager les expériences et les connaissances car chacun, professionnel, citoyens, a une expertise de sa ville. 

La Pacte de cohésion sociale et territoriale se base ainsi sur un diagnostic partagé et permanent de Bordeaux enrichi de données diverses :
  • L'Analyse des besoins sociaux : données statistiques relatives au quartier (population, logement, niveau de revenus…)
  • Les diagnostics en marchant : récolte de la parole des habitants et des professionnels de terrain quant à leur ressenti, leur vécu du territoire en tant qu'experts d'usage lors d'une déambulation dans les rues de la ville.
  • L'Observatoire : échanges avec les acteurs de terrain, connaissance des publics qu'ils rencontrent et de leurs besoins, cellules de veille, CLIP (Comité de liaison Inter Partenarial)… avec les professionnels de l'action sociale, le CCAS, la direction du Développement Social de la ville, les élus municipaux…
 L'ensemble de ces données et de ces perceptions permettent à la fois d'avoir une meilleure connaissance des besoins et enjeux mais également de la partager pour une meilleure action collective, allant dans le même sens, et une meilleure connaissance et compréhension des choix de chacun. Des diagnostics partagés sont ainsi menés régulièrement dans chacun des huit quartiers.

Une adaptation des pratiques administratives

Une gouvernance transversale
Deux instances ont été créées afin de favoriser un échange constant autour des grands enjeux municipaux et des prises de décisions partagées
  • une instance politique : l'ensemble des adjoints de la ville se réunit au moins deux fois par an lors des Conférences de ville
  • une instance technique : l'ensemble des directions de la ville se réunit régulièrement

Des mairies de quartiers à haut niveau de service pour renforcer la proximité
Les mairies de quartiers sont aujourd'hui au coeur de la relation de proximité de la ville avec ses habitants. Leur réorganisation doit permettre d'aller encore plus loin et de proposer une offre de services et de compétences encore plus grande, en proximité directe des Bordelais
  • Une nouvelle organisation : dans l'équipe du Maire adjoint de quartier, un secrétaire général décline la politique municipale en lien avec les agents de proximité, les services de la Ville et de la Métropole
  • De nouveaux services d'ici 2017 : permanences des services municipaux, de référents sociaux et familiaux, harmonisation des horaires, démarches d'état civil, inscription à l'école, retrait de permis de construire, accompagnement de nos aînés, prêt de vélo…
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?