ALERTE POLLUTION - 17/10/2016 18h15 - Un épisode de pollution atmosphérique aux particules en suspension (PM10) est prévu pour la journée du mercredi 18 octobre ► En savoir plus sur le site Atmo

Vos questions sur la Vie associative

Se faire conseiller et Echanger
5 jours sur 7 le LABB de l'Athénée met à votre disposition des services et conseils de spécialistes du milieu associatif pour apporter des réponses concrètes à vos questions. Prenez rendez-vous au 05 56 10 34 31.

Comment créer un poste salarié dans une association ?

Avant même d'embaucher un salarié, l'association doit se déclarer employeur auprès de la direction départementale du travail (Direccte) et du Centre de formalités des entreprises (CFE), adhérer à un organisme de retraite complémentaire, à la médecine du travail, et à un organisme paritaire collecteur agréé. Selon l'activité, il faut choisir une convention collective. C'est l'activité principale de l'association qui détermine laquelle est applicable. Il faut pour cela prendre ne compte l'activité réelle de l'association, le code NACE n'étant qu'un indice.
L'embauche elle-même fait l'objet d'une déclaration préalable en ligne, la Déclaration unique d'embauche qui permet, entre autres, de demander l'immatriculation du salarié au régime général de la Sécurité sociale, l'affiliation au régime d'assurance chômage, l'adhésion à la médecine du travail et la mise en œuvre de la visite médicale obligatoire. Il faut en outre déclarer le salarié auprès de l'organisme de retraite complémentaire, de l'organisme paritaire collecteur agréé, de votre assureur pour vérifier sa couverture, créer et tenir à disposition un document unique pour la prévention des risques au sein de l'association. 
Ensuite, en dehors de l'édition de bulletins de paie, il faut remplir les déclarations trimestrielles et le récapitulatif annuel pour l'urssaf et la retraite complémentaire, la déclaration annuelle de votre OPCA et la DADS (déclaration annuelle des données sociales). 
Enfin, tout employeur doit tenir un registre unique du personnel qui en recense les mouvements.
Les emplois aidés : emplois d'avenir et contrat unique d'insertion : http://travail-emploi.gouv.fr
Le service civique : www.service-civique.gouv.fr
L'emploi partagé : www.le-portail-du-temps-partage.fr

Peut-on être à la fois dirigeant et salarié dans une même association ?

Vous pouvez tout à fait, au sein de votre association, être à la fois dirigeant bénévole et salarié si les statuts de l'association ne s'y opposent pas. Néanmoins, dans le cadre d'un partenariat avec les pouvoirs publics, ces derniers peuvent vous demander de ne pas appliquer ce cumul.
Lorsque le dirigeant est également salarié de l'association, le principe de gestion désintéressée peut être remis en cause. Il ne l'est pas si les conditions suivantes sont remplies : prouver une transparence financière, avoir un fonctionnement démocratique, justifier une rémunération en adéquation avec le travail effectué, plafonner les rémunérations à 9 654 € bruts par mois perçues par un dirigeant en situation de cumul, faire la déclaration auprès du service des impôts quant au cumul des fonctions du dirigeant/salarié.

Vous avez ensuite le choix entre : plafonner les rémunérations individuelles brutes de votre dirigeant au 3/4 du SMIC mensuel brut (c'est principalement le cas des "petites" associations),  ou rémunérer respectivement 1,2 ou 3 dirigeants à condition d'avoir, au cours des 3 dernières années précédentes, des ressources annuelles propres (hors subventions publiques) respectivement 200.000€, 500.000€ et 1.000.000€. 

Comment organiser votre assemblée générale dans les règles de l'art ?

L'assemblée générale d'une association Loi de 1901 est préparée en amont par les dirigeants en se référant aux statuts de l'association. Néanmoins, certaines dispositions législatives ou réglementaires obligent la tenue d'une AG : approuver les comptes annuels des associations émettant des obligations et des titres de créance négociables ; décider de solliciter la reconnaissance d'utilité publique ; faire la preuve de la gestion démocratique d'une association ; statuer sur la dévolution des biens d'une association en cas de dissolution volontaire, en l'absence de mentions spécifiques dans les statuts ; certaines associations réglementées.
Les statuts de l'association fixent la composition de l'assemblée et la convocation doit être adressée à tous les membres qui la composent. C'est aussi les dispositions statutaires qui prévoient les formes de convocation et l'organe qui s'en charge. A défaut, tout moyen peut être utilisé. Les questions et projets de résolution débattus soumis au vote doivent en principe faire l'objet de l'ordre du jour.
Il convient de fixer un quorum (nombre minimum de membres présents ou éventuellement représentés pour que l'assemblée puisse délibérer valablement) instauré par les statuts et c'est la majorité, dont les règles sont définies par les statuts, qui détermine les conditions pour l'adoption des décisions. Lorsqu'aucune disposition n'est prévue au sein des statuts, il peut être considéré que chaque membre dispose d'une voix.

Est-il possible de recevoir plusieurs subventions à la fois ?

Vous pouvez recevoir plusieurs subventions de différents collectivités en fonction du ou des projet(s) mené(s). Il est possible, par exemple, de percevoir une subvention de la part de votre Ville, du Département, de la Région de manière simultanée.

Comment choisir et répondre à un appel à projets ?

Un appel à projets exprime le souhait d'une structure publique ou privée d'apporter son soutien à des projets relevant d'un secteur spécifique ou agissant auprès d'un public précis, dans le but de répondre à un besoin. Le soutien proposé peut être financier, matériel ou technique. L'appel à projets a toujours une date limite de dépôt des dossiers et des critères de sélection, réunis dans un cahier des charges.
1 - S'adapter à la structure qui organise l'appel à projets ou le concours
Les structures qui proposent un financement ont généralement des centres d'intérêt bien précis. Il faut donc adapter sa candidature pour maximiser ses chances. Il est nécessaire de bien se renseigner sur la structure qui lance le concours ou l'appel à projet afin d'identifier ses objectifs  et tenter d'y répondre au mieux.
2 - Présenter l'intérêt global de votre projet 
Il est indispensable de montrer que l'on connait bien le besoin auquel répond son projet et le marché sur lequel il se positionne. En fonction de l'avancée de votre projet, n'hésitez pas à faire une mini étude de marché pour montrer que ces besoins sont existants, "que cette étude et vos expériences précédentes vous apportent une bonne connaissance du secteur" et que votre réponse à ceux-ci est cohérente. 
Vous pouvez par exemple appeler le financeur pour lui présenter rapidement  le projet et savoir s'il correspond bien à l'appel lancé, lui demander des conseils  par rapport à la présentation du dossier, aux documents administratifs à envoyer, et pour des questions divers et variées (est-il possible d'insérer des annexes, quelle est la date de la commission qui décidera, y aura-t-il un entretien oral, le délai d'attente avant la réponse, etc.).
Prendre contact avec le financeur permet non seulement d'obtenir ce type de renseignements, mais aussi de vous faire connaître et de montrer l'intérêt que vous portez au projet et à l'appel.

Quelles sont les conditions pour demander une subvention ? Et quels sont les critères de choix des collectivités ?

Les subventions représentent des contributions financières accordées par une personne publique à une personne privée qui, sans être la rémunération d'un service directement rendu, sont nécessaires à la conduite d'une opération présentant un caractère d'intérêt général. La décision de l'octroi d'une subvention est toujours à la discrétion du financeur. Et ce n'est pas parce qu'une subvention a été obtenue une année qu'elle donne droit à un renouvellement chaque année. Par ailleurs, il faut noter que les collectivités subventionnent de moins en moins sur le fonctionnement mais davantage sur le(s) projet(s).

Il existe plusieurs subventions :Les subventions publiques, ce sont celles délivrées par l'Etat et services déconcentrés, les établissements publics, les services d'état, les collectivités, locales et territoriales, etc.
et les Subventions privées, celles allouées par les fondations.Sachant que dans les subventions, on parle de subventions directes (monétaires), mais aussi indirectes comme la mise à disposition de matériel, de personnel, etc.
Pour recevoir des subventions publiques il faut : avoir un an d'existence, être d'utilité sociale/d'intérêt général, et c'est fonction des activités de l'association, du public ciblé et du territoire visé
Deux possibilités pour en recevoir : la sollicitation directe (on dépose un dossier de demande), ou la réponse à un appel à projet.

Doit-on obligatoirement avoir un président, un trésorier et un secrétaire pour monter son association ?

La loi de 1901 permet à une association de s'organiser librement par la rédaction de ses statuts. Ces derniers décrivent les règles de fonctionnement, l'admission et l'exclusion des membres, la gouvernance et les pouvoirs des membres chargés de l'administration ou de la direction, les réunions, etc. Vous pouvez décider des statuts qui vont régir votre association, en fonction de votre projet, et de vos objectifs. Vous pouvez choisir d'être administré par un bureau collégial, c'est-à-dire sans fonctions précises mais, dans ce cas, il faut mandater nominativement les personnes pour agir au nom et pour le compte de l'association. Il faut au moins deux personnes pour représenter une association. En somme, votre association n'est pas obligée d'avoir un président, un trésorier et un secrétaire pour être créée. Toute liberté vous est donc laissée, dans les limites des principes généraux du droit et de la jurisprudence, pour organiser vos statuts comme vous l'entendez, à condition qu'il y ait au moins 2 personnes pour représenter votre association.

Existe-t-il différents types d'associations ?

Il suffit de deux personnes pour créer une association de loi 1901, mais certaines peuvent regrouper des centaines de membres et des millions d'adhérents. Il existe ainsi plusieurs catégories :
- L'association déclarée : la plus courante, permet d'obtenir la personnalité morale
- L'association non déclarée : la loi 1901 permet également de créer des associations non déclarées, qui ne bénéficient toutefois pas de la capacité juridique. Cela concerne des activités restreintes, qui ne nécessitent pas de moyens financiers et sont fondées sur le bénévolat.
- L'association agréée : ce type d'associations reçoit un agrément, par décision ministérielle ou décision d'une autre autorité administrative, pour son domaine d'activité ou son champ d'action, national ou local.
- L'association reconnue d'utilité publique et celle reconnue d'intérêt général

Peut-on choisir librement le nom de l'association ?

En théorie, une association peut librement choisir son nom.
Sont par exemple acceptés des noms faisant référence à la thématique de l'association telle que sportive, culturelle, etc. ou bien des dénominations au nom d'une personne physique.
Le nom de l'association ne doit pas excéder 250 caractères maximum pour être publié au Journal Officiel des Associations et Fondations d'Entreprise (JOAFE).
Néanmoins, certains types de nom ne peuvent pas être donnés :
- Noms protégés : une marque enregistrée auprès de l'institut national de la propriété industrielle ; une appellation ; le nom de famille d'un particulier sans son accord ; un terme correspondant à une qualité ou un titre dont l'usage est réservé à certaines personnes physiques ou morales.
- Nom faisant l'objet d'un droit exclusif :
Lorsqu'il s'agit d'une dénomination originale, l'association ne peut pas utiliser ce nom déjà pris par une personne morale. Le caractère original d'un nom est apprécié par le juge.
- Nom susceptible de créer une confusion avec le nom d'une personne déjà existante :
Le nom choisi par une association ne doit pas porter à confusion avec le nom d'une autre personne physique ou morale (privée ou publique).
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?