urbanisme

Les nouvelles archives municipales

Conçu par les architectes belges Robbrecht & Daem, les archives Bordeaux métropole, premier équipement culturel implanté sur la ZAC Bastide Niel, ont ouvert leurs portes au public le 11 mars 2016.

ACTUALITÉ

Exposition inaugurale : Les Clefs du Trésor de la Ville
Immersion dans la mémoire administrative et historique de Bordeaux à l'occasion de l'ouverture du nouvel hôtel des Archives de Bordeaux, devenues Archives Bordeaux métropole.
Les Archives de Bordeaux, dont les origines remontent à la création de la commune par Aliénor d'Aquitaine à la fin du 12e siècle, conservent les archives historiques des services et établissements municipaux. Ce service est l'un des trois premiers de France tant par le volume que par la richesse et la diversité des fonds.

Situées depuis 1939 dans l'Hôtel Ragueneau, monument classé du 17e siècle, les Archives municipales ont été progressivement confrontées à l'exiguïté et à l'inadéquation de leurs locaux pour mener à bien leur mission. Face à la nécessité d'accueillir et de transmettre un patrimoine exceptionnel à un public toujours plus large, la ville de Bordeaux a lancé la construction d'un nouveau bâtiment.

Patrimoine industriel et réhabilitation

Les archives Bordeaux métropole se situent sur le site d'un ancien entrepôt ferroviaire, la Halle des Magasins généraux. Cet entrepôt qui date du Second Empire (vers 1850-1860), avait été conçu pour stocker des marchandises en transit entre la voie fluviale et le chemin de fer qui venait d'arriver à La Bastide. En 2010, le concours international d'architecture a désigné, parmi 119 candidats, l'agence belge Robbrecht et Daem pour réabilité ce lieu.

Un nouveau bâtiment pour un nouveau projet culturel

Le chantier de construction des nouvelles archives municipales a débuté au mois de février 2013. Son architecture se développe autour de l'ancienne halle, dévolue à la conservation des fonds. Avec une capacité de stockage de 18 kilomètres linéaires, les cinq niveaux de magasins forment un empilement qui évoque la sédimentation des archives.

A l'occasion de la pose de la première pierre, une bouture de la glycine de l'Hôtel Ragueneau, qui fleurit rue de Loup depuis le début des années 1860, a été plantée. Cette glycine constituera l'un des éléments fondamentaux de la couverture végétale du nouveau bâtiment.

Conçu autour d'un jardin, réalisé dans une démarche de haute qualité environnementale, les nouvelles Archives municipales ont été pensées comme un équipement culturel grand public. 

Elles comportent notamment :
  • Une salle de lecture de 40 places, permettant la consultation simultanée de documents originaux et de ressources numériques.
  • Une salle de conférence de 100 places.
  • Une salle d'exposition et deux ateliers pour l'accueil de groupes (dont l'un sera dédié aux plus jeunes enfants).


Dans ce nouvel équipement, expositions, ateliers pédagogiques ou d'initiation, conférences, visites guidées, lectures d'archives, proposeront une offre riche et variée élaborée en partenariat avec le monde culturel, scolaire et associatif.

Repères

Etat du projet : en cours
Localisation : angle des rues de la Rotonde et du Maréchal Niel
Début du chantier : pose de la 1ère pierre le 24 mai 2013.
Fin du chantier : ouverture le 11 mars 2016
Nature du programme : réhabilitation et extension
Montant des travaux : 14 485 000 € HT
Financements : Ville de Bordeaux, Etat (DRAC), Conseil régional d'Aquitaine
Maître d'oeuvre : Robbrecht et Daem architectes (mandataires) / Coyne et Bellier / Louis Choulet / Michel Forgue / Idb acoustique
Maîtrise d'ouvrage : Ville de Bordeaux
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Vous souhaitez obtenir une réponse ?