Festiv' attitude

Pacte - La Ville à vos côtés
La ville se mobilise contre les consommations excessives d'alcool, en particulier chez les jeunes. De nombreuses actions sont menées sur les lieux festifs avec pour ambition de responsabiliser chacun quant à sa consommation, son comportement et pour que la fête à Bordeaux rime avec convivialité, savoir vivre et respect des autres. La démarche s'inscrit dans la continuité des actions menées par le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance de la mairie de Bordeaux, en faveur de la santé et de la tranquillité publique.

Les actions de prévention

Festiv'attitude s'articule autour de plusieurs actions de prévention, mais aussi de dissuasion : 
  • Une brigade nautique permanente constituée de 14 fonctionnaires est en place à Bordeaux. Elle intervient de 23h à 7h du matin. 2 sur un bateau et 2en patrouille pédestre le long de la Garonne. Cette brigade est opérationnelle depuis janvier 2013.
  • Des bouées de long de la Garonne : une quinzaine sont posées, solidement attachées.
  • Sécurisation de la voie publique :
    -
    Des maraudes nocturnes de 22h à 3h effectuées par des animateurs de prévention et des volontaires en service civique dans divers lieux festifs bordelais (quartiers St Pierre, Victoire, Quais, Grand Théâtre, etc). Y sont dispensés des messages de prévention, de réduction des risques et de solidarité entre noctambules.
    - Présence permanente et renforcement des effectifs police sur site (compagnie de CRS sur site une fois par mois).
  • Installation de bornes éthylotest : 12 établissements volontaires sont équipés de bornes (7 à Paludate, 4 à la Victoire, 1 à la Rock school) permettant aux personnes de s'auto-évaluer sur leur état d'alcoolisation et leur capacité à conduire leur véhicule. Cette action est accompagnée par une association spécialisée dans la prévention (ANPAA), les animateurs, au-delà de l'utilisation des bornes, sensibilisent lors de soirées d'animation les clients sur les risques liés aux conduites addictives.
  • Bus de nuit et tramway : réajustement des horaires de la ligne de bus de nuit desservant le campus universitaire, la Victoire et les quais de Paludate afin d'être en cohérence avec les horaires de fonctionnement des établissements de nuit.
  • Contrôle des bars associatifs et épiceries de nuit : les services de police ont accentué leur lutte contre le non respect de la législation sur les débits de boisson, concurrence déloyale avec les bars traditionnels.
  • Résidentialisation du quartier : installation par la ville de caméras de vidéosurveillance et de bornes d'accès pour les rues adjacentes au quai de Paludate. Des caméras de vidéosurveillance jalonnent également le fleuve.
  • Tenue de stands prévention en milieu festif : discothèques ou évènementiels.
    En préambule à la tenue des stands en discothèque, une formation du personnel de l'établissement autour des questions d'alcool, produits stupéfiants et VIH/sida est assurée.
  • Sensibilisation de la grande distribution : principal "fournisseur" de boissons alcoolisées auprès des jeunes, la grande distribution et plus particulièrement le groupe Auchan (Mériadeck) souhaite s'impliquer dans la prévention et permet la tenue d'un stand sur lequel le public est sensibilisé autour des questions d'alcool, de produits stupéfiants et de la prévention VIH/sida.
  • Mise en place d'une commission de la vie nocturne permettant de croiser les informations des différents partenaires impliqués sur ce temps de la ville. C'est également l'instance qui permet d'articuler les différentes opérations à mener auprès des débits de boisson.
  • Modification de l'arrêté préfectoral fixant les heures de fermeture des débits de boisson : depuis janvier 2010 les discothèques peuvent fermer à 7h (arrêt de la vente d'alcool à 5h30) afin de gérer au mieux les fins de nuit, fluidifier les flux de clientèle quittant notamment le secteur Paludate, proposer un retour au calme avant le départ de l'établissement et coïncider avec les horaires des différents transports en commun.
  • Elaboration d'un site Internet, le plan B, en direction des organisateurs de soirées étudiantes.
  • Réalisation d'une campagne de communication par les étudiants de l'Ecole de Communication Visuelle.
  • Travail spécifique avec le public étudiant en partenariat avec quelques Bureaux des Etudiants (BDE) pour l'aide à l'organisation d'une soirée festiv'attitude.
  • Rédaction d'une charte des soirées étudiantes en partenariat avec les écoles du Campus Chartrons et la Préfecture.
  • Mise en lien avec l'équipe "Tendance alternative festive" pilotée par l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. composée de médiateurs, qui interviennent en prévention et réduction des risques sur les espaces publics festifs fortement investis.
  • Expérimentations d'interventions et d'animations de prévention sur les espaces publics (siestes musicales, concerts muets, boxe and soul) sur lesquels une alcoolisation excessive et récurrente a été repérée : places de l'hyper centre, quais...
  • Participation aux Campulsations, évènement qui propose aux nouveaux étudiants de découvrir la ville à travers des manifestations culturelles.

Fêtes pour le mieux ?

Campagne de prévention axée sur la responsabilisation des jeunes à l'occasion des fêtes de fin d'année.
Les précédentes campagnes ont mis l'accent sur l'importance de la solidarité avec le slogan "Qui ramène qui ?", puis sur la modération de la consommation "Tout est question de dosage".
Elle s'effectue en partenariat avec les communes de Bordeaux, Cenon, Gradignan, Pessac et Talence, la Communauté urbaine de Bordeaux, l'Agence Régionale de Santé, le Rectorat, les universités de Bordeaux, les grandes écoles, la coordinatrice du dispositif d'appui (DAADD) et la radio Black Box-Wit FM.

Le Somm'en Bus

Un bus spécialement aménagé circule à Bordeaux pour accueillir les fêtards éméchés et limiter les risques liés à la consommation excessive d'alcool chez les jeunes. Ce bus ne raccompagne pas les fêtards éméchés chez eux mais offre un refuge, un abri confortable le temps de se requinquer après une soirée trop arrosée. L'idée est d'éviter les nombreux accidents en état d'ivresse, en voiture, mais aussi les chutes néfastes ou les mauvaises rencontres. 

Somm'en Bus stationne dans deux lieux de la ville d'octobre 2015 à juin 2016 :
  • le jeudi sur la place de la Victoire de minuit à 6h
  • le vendredi et le samedi à Paludate de minuit à 7h

Somm'en Bus est géré par l'Association Nationale de Prévention en Addictologie et en Alcoologie (ANPAA) afin d'apporter une réponse aux phénomènes d'hyper alcoolisation des publics jeunes. Cette innovation bordelaise, inédite en France, est mis en place par les créateurs girondins du "Somnibus", la version payante du Somm'enBus.

Soul tram

Un dialogue informel en musique : cette opération de sensibilisation se déroule dans le tramway bordelais, ligne B (extension occasionnelle à la ligne A en fonction des festivités sur la rive droite) :
  • chaque jeudi soir de 20h30 à minuit jusqu'à fin décembre 2015
  • chaque vendredi soir de de 20h30 à minuit, de janvier à mars 2016
  • chaque jeudi soir de 20h30 à minuit, de avril à juin 2016

L'équipe Tendances Alternatives Festives (TAF) de l'ANPAA33 accompagnée d'un "caddy musical" de l'association Allez les filles et leur DJ Francis, va à la rencontre du public venu faire la fête à Bordeaux, ou qui repart vers le campus. Des messages de prévention et de modération seront délivrés pendant le trajet ; l'accompagnement musical permettant de faire baisser les tensions éventuelles ou les atmosphères électriques sur les fêtards alcoolisés. Cette action vise aussi à réduire les actes d'incivilités qui se produisent parfois le soir à bord des trams.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Vous souhaitez obtenir une réponse ?