Présentation du lycée horticole

De l'école municipale d'horticulture au lycée horticole Camille Godard : 60 ans de formation professionnelle au plus haut  niveau.

C'est lors d'une délibération du conseil municipal du 6 juillet 1953 que l'école municipale d'horticulture de la ville de Bordeaux a été créée, conformément au testament de Camille Godard, négociant bordelais (1823-1881).

Les revenus obtenus par le placement du capital de mon legs seront assez considérables pour faire et entreprendre des choses utiles que ne permet pas toujours de faire le budget de la ville, et seuls ils devront être employés annuellement à faire des créations utiles et profitables au plus grand nombre. J'entends par ces mots, la création de squares, les embellissements des promenades, les ouvertures de grandes voies, les constructions d'écoles, les créations de cours publics, de bibliothèques, de prix…Pour commencer, je désire que la ville crée une école de jardiniers…
Camille Godard à Kirwan, le 24 septembre 1880

Installées au Château de Carreire, dès septembre 1953, les premières promotions de 10 élèves, conformément au testament de Camille Godard, étudient les "quatres branches" de l'horticulture (arboriculture fruitière, maraîchage, production florale et pépinière). Les meilleurs élèves reçoivent un prix d'encouragement en fonction de leur âge et de leurs résultats scolaires.

En septembre 1966, le centre de culture et l'école qui lui est rattachée déménagent au Haillan, au domaine Bel air, dans le château actuellement occupé par les Girondins de Bordeaux. A cette époque l'école accueille une quarantaine d'élèves.

Ce n'est qu'en 1974 que le "Collège horticole" s'installe dans les locaux actuels avec 75 élèves. Les filles ne sont acceptées qu'à partir de 1978.

Aujourd'hui, l'école municipale est devenue le lycée horticole Camille Godard et accueille 200 à 220 élèves. Les jeunes y suivent une scolarité dans un environnement exceptionnel. Les bons résultats aux examens en font l'un des établissements les plus performants de la région et confortent son image de marque auprès du ministère de l'Agriculture et des professionnels.

La scolarité est gratuite.

Les formations initiales temps plein dispensées

 
  • 3e de l'enseignement agricole
  • CAP agricole
    •  Productions florales, légumières et  pépinières
    • Jardinier Paysagiste
  • BAC professionnel (en trois ans après la 3e)
    • productions horticoles.
    • aménagements paysagers
  • BTSA aménagements paysagers

Les activités sont variées : production, aménagement de l'espace et entretien des espaces verts, fleurissement des massifs sont réalisés en situation réelle sur les installations de la ville de Bordeaux. Les élèves sont accompagnés dans ces travaux par des ouvriers-moniteurs.

Tous les moyens sont mis en oeuvre pour assurer la qualité de la scolarité des élèves :
  • 8 000 m2 de serres de production,
  • 500 ha de parcs et jardins,
  • 500 m2 de serres d'application,
  • Arboretum de 5 000 m2 comprenant plus de 300 végétaux,
  • Une salle informatique,
  • Une bibliothèque technique,
  • Un centre de documentation et d'information (CDI),
  • Une équipe pédagogique qualifiée, compétente et à l'écoute des élèves.

Son environnement exceptionnel fait du Lycée Horticole Camille Godard un centre original reconnu pour la qualité de son enseignement.

Le projet d'établissement


Il s'appuie sur cinq axes principaux basés sur les missions qui incombent à l'enseignement agricole :
  • Participer à l'élévation des niveaux de formation et à la réussite professionnelle des élèves.
  • Offrir aux jeunes une pédagogie innovante et de qualité en intégrant des travaux pratiques dans l'emploi du temps et en participant aux évènementiels réalisés par le service des Espaces verts de la ville de Bordeaux.
  • Impliquer tous les acteurs de la communauté éducative dans la vie de l'établissement et introduire une formation civique et une éducation à la citoyenneté.
  • Privilégier les relations et la communication avec les professionnels et les partenaires sociaux dans la région mais aussi à l'étranger.
  • Faciliter l'insertion professionnelle des jeunes à l'aide du réseau des anciens élèves.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?