Tertiaire de services

La métropole bordelaise trône au premier rang de nombreuses spécialités du tertiaire.
Avec 34 000 établissements, 195 000 emplois salariés et 6 milliards d'euros de valeur ajoutée, le secteur des services connaît un fort développement, alimenté par les mouvements d'externalisation des grands donneurs d'ordre de la région - électronique, construction aéronautique, et industrie papetière.

Les activités de conseil et d'assistance, avec 40 000 emplois, sont très représentées. Notamment dans les centres de services de SSII (sociétés de services en ingénierie informatique) nationales et internationales telles Atos Origin, Unilog ou Bull, et les centres d'appel (Ecureuil Assurances IARD, LaSer Contact), qui emploient plus de 7000 personnes.
5ème métropole française pour les emplois supérieurs, l'agglomération bordelaise accueille les sièges des banques régionales et des directions interrégionales de grandes banques nationales et internationales, ainsi que de nombreuses banques d'affaires.
Avec 26 000 emplois dans le secteur, Bordeaux est la quatrième place bancaire et de courtage de France.
La mise en service, en 2016, de la ligne TGV Paris-Bordeaux avec sa double prolongation vers Bilbao et Toulouse en 2020, ainsi que la vaste opération d'aménagement Bordeaux-Euratlantique qui s'étalera des abords de la gare Saint Jean jusqu'aux communes de Bègles et Floirac, viendra bientôt renforcer ce bel essor du secteur tertiaire. Au coeur de cette nouvelle ville dans la ville', le nouveau centre d'Affaires international prévoit en effet 500 000m2 de bureaux, répartis de façon équilibrée entre commerces et équipements publics, ainsi qu'une offre de 15 000 logements.

Avec plus de 20 millions de voyageurs attendus, l'arrivée de la LGV Sud-Europe Atlantique constitue une ligne d'horizon majeure pour la genèse du grand projet Bordeaux Euratlantique et pour l'avenir de la métropole bordelaise toute entière. Bordeaux se trouvera alors à 2h00 de Paris, et la métropole bordelaise, à l'épicentre d'un territoire au formidable potentiel économique suivant l'axe Paris/Toulouse/Bilbao, ainsi qu'à terme, Madrid.
Nouvelle centralité d'agglomération, Bordeaux Euratlantique est d'ores et déjà un territoire de vie, animé par quelque 25 000 habitants (une population appelée à doubler), et irrigué par des lieux de cultures que viendront renforcer et articuler l'identité, l'histoire et les attentes de tous les acteurs impliqués.

L'aménagement de ce vaste territoire à cheval sur les deux rives de la Garonne génèrera un important gisement foncier, mobilisable à court, moyen et long termes.
Par ailleurs, le développement de son centre d'affaires de dimension internationale constituera un puissant aimant, source d'attractivité supplémentaire pour la métropole bordelaise qui, classée au 39ème rang des villes européennes, revendique l'ambition de se hisser progressivement dans le Top 20.
Grâce à ce double magnétisme, économique et résidentiel, Bordeaux Euratlantique s'annonce d'emblée comme un accélérateur essentiel de cette métropolisation, venant conforter la ville dans ses fonctions d'échanges, de services et d'innovation.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?