ALERTE ORAGES - 15/12/2017 8h - Vigilance jaune activée avec des vents en rafales de 60 à 75 km/h sous orages entre 10 et 18h. Soyez prudents. ► Site de vigilance Météo France

La ville employeur

Les emplois qu’elle représente, les investissements qu’elle engage et les achats qu’elle effectue font de la Ville de Bordeaux un acteur économique de premier plan dans le Grand Sud Ouest. Chaque année, sous différentes formes, elle injecte en effet plusieurs centaines de millions d’euros dans l’économie locale.

Avec 4 200 agents municipaux (dans les écoles, les équipements culturels et sportifs, les espaces verts, le nettoyage de la voirie...), auxquels il convient d’ajouter quelque 1 000 personnes employées au Centre communal d’action sociale ou à l’Opéra, Bordeaux compte parmi les tous premiers employeurs publics d’Aquitaine. Sa masse salariale s’élève en 2013 à 174 millions d’euros. La ville se classe également parmi les principaux investisseurs de la région. Son programme d’investissement 2013 s’élève à 127 M€. Entre 2008 et 2012, 384 M€ ont été investis dans la construction de nouveaux équipements sportifs et culturels, la réhabilitation d’établissements scolaires, etc.

Bordeaux impulse les grands projets structurants de demain. Ainsi en est-il de la réalisation du nouveau stade (investissement de 183 M€ réalisé en partenariat public privé, avec un apport en capital de la Ville de 17 M€. De même, la création de la Cité des Civilisations du Vin (63 M€ - 15 M€ de participation de la Ville) générera en emplois directs et induits (du fait de la fréquentation touristique) 750 emplois et plus de 40 M€ de chiffre d’affaires annuel dès 2016.

Parmi les autres opérations en cours figurent par exemple la réalisation de la future Cité municipale (60 M€), la construction d’un nouveau groupe scolaire aux Bassins à flot (12 M€), la reconstruction de l’école élémentaire Albert Thomas (11 M€), la construction de nouvelles Archives municipales rive droite (18,5 M€) ou la réhabilitation du muséum d’histoire naturelle (16 M€)
Le poids économique de la Ville s’apprécie aussi en fonction des achats de biens et services qu’elle effectue chaque année. Quelque 6 000 factures sont payées chaque mois. Pour la Direction de l’Education par exemple, les dépenses annuelles de fonctionnement portent notamment sur les fournitures et équipements aux 99 écoles et 15 000 élèves pour plus de 13,64 M€ ou sur la prise en charge partielle des frais de restauration scolaire (5,4 M€).

Indirectement, les 37 millions d’euros de subventions versées à des centaines d’associations bordelaises doivent, enfin, également être pris en compte. Ils se traduisent par autant de dépenses dans l’immobilier, des centaines d’emplois non délocalisables et des achats très conséquents d’équipements et de fournitures.


Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?