Pierre Hurmic


Maire de Bordeaux

Né le 10 avril 1955 à Saint-Palais (Pyrénées-Atlantiques)
Avocat à Bordeaux depuis 1981

3 juillet 2020

Pierre Hurmic a été élu maire de Bordeaux par le conseil municipal du 3 juillet 2020
Vidéo : l'élection du maire par le conseil municipal

Son parcours

Une enfance à Saint Palais

C'est là qu'il est né, dans ce petit village du Pays Basque, d'une mère infirmière et d'un père chirurgien. "Il était de garde 24h sur 24 et 365 jours par an" se souvient-il avec admiration. "Un genre de Docteur Schweitzer dans la campagne basque. Ce goût du travail et du dévouement m'ont beaucoup marqué," ajoute-t-il. Et c'est là qu'il grandit auprès de son frère et de ses deux soeurs.

À l'âge de onze ans, il part suivre ses études dans une pension de Bayonne. Bon élève, il lui arrive pourtant d'être régulièrement puni le samedi pour refus d'obéissance. "L'un de nos enseignants nous demandait de nous asseoir sur sa chaise couverte de craie pour l'essuyer, je refusais. C'était injuste et humiliant !"

C'est ce même refus viscéral de l'injustice qui le conduira, jeune avocat, des années plus tard, à réclamer lors d'un voyage en Chine la libération de deux prisonniers politiques détenus à Wuhan, Tong Yi et Quin Yo Min. Il l'obtiendra, malgré les menaces officielles, les intimidations, les coups de fils nocturnes et sa chambre saccagée. Tandis qu'il évoque ce souvenir, il s'anime, parle avec ses mains et ce petit accent chantant du Sud-Ouest dont il n'a jamais cherché à se débarrasser.

L'âge des choix de vie à Bordeaux

A la fin de son adolescence, il quitte le pays Basque pour Bordeaux où il effectue un double cursus droit et Sciences Po. "On m'avait dit : pour devenir avocat à Bordeaux il faut être bordelais et fils d'avocat. Je n'étais ni l'un ni l'autre mais j'avais envie de défendre des gens." Pierre Hurmic suit son idée, travaille sans relâche et cumule les jobs. Pour l'hebdomadaire "La Vie de Bordeaux", il écrit des articles, parcourt la ville, part à la rencontre des habitants, et n'oublie pas de faire la fête. Par un heureux hasard, le café des Girondins dans lequel il célèbre ses premières amitiés estudiantines, deviendra le Grizzly Pub, un bar tenu aujourd'hui par un des colistiers engagés dans la campagne de Bordeaux Respire !

A la même époque, il découvre l'écologie et se passionne pour la politique sur les bancs de Science Po grâce à l'enseignement du sociologue iconoclaste et théologien protestant Jacques Ellul. Le charismatique auteur de "La propagande" et du "Bluff technologique", pour qui "exister, c'est résister" exhorte ses étudiants à exercer leur esprit critique face à la pensée contemporaine.

"C'était un écologiste convaincu mais il nous déconseillait vivement de faire de la politique. Bien entendu, je n'ai pas suivi son conseil. J'ai considéré que la meilleure façon de résister c'était de faire de la politique." Lorsqu'il décroche son diplôme d'avocat, il prend vite des responsabilités locales et nationales au Syndicat des Avocats de France (SAF) et les portes s'ouvrent malgré ce qu'on lui avait prédit. Il choisit de s'installer à Bordeaux. C'est là qu'il veut vivre, monter son cabinet et fonder sa famille. Par souci d'indépendance, il attend que son cabinet soit prospère avant de s'engager en politique.

L'engagement en écologie politique

En 1992, après avoir milité pour les droits de l'homme et l'action humanitaire, Pierre Hurmic devient conseiller régional d'Aquitaine à l'âge de 37 ans. Trois ans plus tard, il est élu écologiste à la mairie de Bordeaux. Il ne cessera plus jamais de défendre une conception écologiste de la ville, de s'engager pour une société humaine et solidaire, de se battre pour un autre modèle urbain. Elu de l'opposition face à Alain Juppé, il doit connaitre tous les sujets municipaux afin d'être en mesure de défendre ses positions. Au fil du temps, il se forge une profonde expérience de terrain et affine sa vision globale des dossiers de la mairie.

"J'ai une passion pour la politique, la chose publique. C'est pour moi la recherche du bien et du juste. Je suis profondément convaincu de l'urgence d'engager Bordeaux sur le chemin de la transition écologique, et donc sur le chemin de la transition politique." Opiniâtre, engagé, fidèle à ses idées, il travaille ses dossiers, s'oppose, propose, et résiste encore et toujours, face à la bétonisation de la ville. Sa devise : "Oser toujours, céder parfois, renoncer jamais !"  Lorsqu'Alain Juppé quitte ses fonctions à la mairie de Bordeaux en février 2019, Pierre Hurmic sent qu'un courant d'air frais souffle enfin sur la ville et s'engouffre par la grande porte cochère du Palais Rohan. Comme il le dira lui-même à l'ancien maire, avec un de ces traits d'humour dont il a le secret "nous n'avons plus vocation à vous inspirer mais à vous remplacer."

Quel maire sera Pierre Hurmic ?

Quand on lui demande quel genre de maire il sera pour sa ville, Pierre Hurmic promet qu'il ne passera pas la moitié de son temps à Paris. Il sera un maire disponible, accessible, lui le semi-marathonien qui parcourt la ville en courant chaque samedi. Il souhaite que l'autorité s'exerce de façon collective avec une équipe compétente et créative. Il s'efforcera de "rendre possible ce qui est nécessaire", précise-t-il.


_Gabrielle Jardel

Rechercher un élu