ALERTE ORAGES - 14/12/2017 13h30 - Vigilance jaune activée avec des vents en rafales de 65 à 80 km/h sous orages entre 22h et 1h. Soyez prudents. ► Site de vigilance Météo France
La Bastide

Eglise Sainte-Marie de la Bastide

La Bastide
L'église Sainte-Marie de La Bastide se situe avenue Thiers (entre la rue de Pineau et l'avenue Abadie), à proximité du pont de Pierre.
Avenue Thiers
33000 Bordeaux

Accès et Transports

Aménagements handicapés

C'est sous l'impulsion du Cardinal Donnet (1795-1882), mécène, archéologue, et bâtisseur, que l'art religieux en bordelais va connaître un renouveau. Les fonds qu'il va réunir serviront à la restauration et à la construction de nombreux édifices. Parmi eux, certains seront réalisés par Paul Abadie (1812-1884) entre 1860 et 1884. Rattaché à la Commission des monuments historiques et chargé d'étudier les édifices du sud-ouest, il sera à l'origine de la construction de Sainte-Marie de La Bastide, de l'église Saint-Ferdinand rue Fondaudège, de la restauration du clocher de Saint-Michel, de la façade de Sainte-Croix, et des sacristies de Saint-André.

L'édification de l'église néo-médiévale Sainte-Marie de La Bastide sera réalisée dès 1864-1865 pour s'achever en 1887. En cours de réalisation l'architecte doit faire face à de nombreux problèmes techniques liés à la nature du sol de qualité tourbeuse. Il choisit donc de construire le clocher sur un sol plus stable grâce à des pieux en bois reportant la charge au delà du sol instable. La nef fut posée sur des piliers, eux même reposant sur des semelles pour augmenter la surface d'appui. Pour supporter le poids de l'édifice et répartir les charges, Abadie va concevoir des arcs disposés sous la terre pour assurer une liaison entre chaque pilier. Il écrit à ce sujet sur l'un de ses plans : "le clocher ne sera construit qu'après l'achèvement total de la nef et du choeur. Ce clocher étant établi isolément et de façon à rester immuable. La disposition de l'église étant telle que son poids se répartisse à peu près également sur tous les points de la surface couverte, l'église pourra s'enfoncer régulièrement sans nul inconvénient, son pavement intérieur étant à 3,64m au-dessus du niveau de la rue. Quand la nef sera bâtie, quand son effet d'enfoncement sera opérée alors seulement on construira séparément le clocher à la hauteur donnée par l'enfoncement de la nef à laquelle il ne se reliera postérieurement que par les cages d'escalier que l'on n'élèvera qu'en dernier lieu et pour rattacher entre elles la nef et la tour".
Le clocher porche annonce clairement les intentions de l'architecte de construire un édifice de style néo-médiéval, la flèche donne l'effet d'un grand bulbe élancé couronné d'un lanternon, qui répond aux quatre autres lanternons qui amortissent les angles de la construction. L'intérieur de l'église révèle une charpente apparente dans la nef, un décor peint sur les murs, des vitraux et un mobilier d'une belle homogénéité.

Agenda - 1 événement à découvrir

Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?