Le pont de pierre sans voiture

Après près d'un an d'expérimentation, le pont de pierre est définitivement fermé à la circulation automobile.

Le pont de pierre sans voiture

Fin d'expérimentation

Les élus de Bordeaux Métropole se sont réunis ce jeudi 5 juillet 2018 sous la présidence d'Alain Juppé pour faire le point sur l'expérimentation de réservation du pont de pierre aux piétons, vélos et transports en commun. Sur la base du bilan et des éléments présentés, les élus ont décidé à la majorité de mettre fin à l'expérimentation et fermer définitivement le pont de pierre à la circulation automobile.

Un nombre de piétons et de cyclistes record sur le pont de pierre
L'expérimentation, débutée le 1er août 2017, a rencontré auprès des cyclistes et des piétons un énorme succès et contribue à promouvoir largement les modes de déplacements doux.
Aujourd'hui, 9 000 cyclistes (+ 20%), 7 000 piétons et 800 joggeurs parcourent le pont de pierre tous les jours. On comptabilise, au total, au mois de juin, 18 000 utilisations quotidiennes du pont de pierre en vélo ou à pied les jours ouvrés. Une majorité d'utilisateurs sont recensés à l'heure de pointe du matin.
11% des 9 000 cyclistes et 13% des 7 000 piétons sont d'anciens automobilistes.
En ajoutant le report vers le tramway, cela représente 3 150 franchissements de la Garonne en voiture en moins chaque jour.
L'expérimentation s'est également accompagnée d'une hausse de la fréquentation des transports en commun + 9% pour le tram et + 27% pour la ligne 24 qui emprunte cet ouvrage.

Des mesures d'accompagnement
Plusieurs mesures d'accompagnement ont été mises en oeuvre dont les effets se font déjà ressentir : mise à 2x4 voies du pont Mitterrand effective depuis le 20 juin qui a permis de supprimer le 1er bouchon de la métropole, ouverture de la nouvelle bretelle du pont Saint-Jean (+ 30% de trafic à l'heure de pointe), extension du parking-relais Galin (+ 100 places supplémentaires)...
Ces actions réalisées au printemps ont très sensiblement amélioré la situation rive droite et globalement, la congestion automobile est revenue au niveau de l'automne 2016 alors que le nombre total de déplacements est en forte progression.
De nombreuses actions sont prévues dans les mois à venir qui vont également participer à l'amélioration des conditions de déplacement sur la métropole : expérimentation de bonus mobilités, fluidification des accès sur la rocade ainsi que la mise en service de la trémie rive gauche au débouché du pont Simone-Veil au printemps 2019. Côté transports en commun, des rames supplémentaires sur le tram A et le prolongement de la ligne 45 jusqu'à Bouliac centre sont prévus à la rentrée.
Règles de circulation
  • Ne sont autorisés à la circulation que les deux roues non motorisés, les taxis, cars de tourisme, Bordeaux City Tour et bus TBM.
  • Les piétons et les joggeurs doivent rester sur les trottoirs.
  • Les vélos doivent circuler dans le bon sens sur la chaussée. Il est notamment interdit de circuler à contre-sens et de couper les voies de tram en dehors des passages prévus à cet effet.
  • Les taxis et les bus doivent respecter les cyclistes et ne sont pas prioritaires par rapport à ces derniers.
Itinéraires de substitution
Plusieurs solutions s'offrent aux automobilistes et aux deux-roues motorisés :
  • Emprunter le pont Saint-Jean ou le pont Jacques-Chaban-Delmas pour traverser la Garonne
  • Mettre en œuvre de nouvelles habitudes de déplacement en privilégiant un autre mode que la voiture, ou en mixant l'utilisation de la voiture à d'autres usages (train, bus, tramway, vélo personnel, V3, car, covoiturage, autopartage…).
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?