Les zones apaisées

Le code la route s'est construit sur des règles visant le comportement des automobilistes et la fluiditer de la circulation automobile. La place des piétons et des cyclistes n'était alors définie que dans ses liens avec la circulation motorisée.
Une nouvelle orientation, en faveur de la sécurité routière et de la prise en compte de la vie locale, a conduit, en 1990, à abaisser la vitesse de 60 à 50 km/h en agglomération et à introduire, dans le Code de la route, les zones 30 et les aires piétonnes. Depuis, les pratiques ont encore évolué : la société se soucie désormais d'un développement durable qui passe par une mobilité en mode doux pour les trajets en milieu urbain.

Depuis 2003, Bordeaux a été précurseur dans la mise en place des double-sens cyclables et l'aménagement progressif de l'hyper-centre en secteur à circulation apaisée (aires piétonnes, zones 30 et de rencontre). L'objectif est surtout de faciliter la circulation des cyclistes. Ceci a conduit à faire évoluer le cadre réglementaire pour améliorer la sécurité des usagers vulnérables et favoriser les piétons et les vélos.

Les zones apaisées contribuent globalement à :
  • sécuriser l'espace public en réduisant la vitesse des véhicules
  • améliorer la cohabitation entre tous les usagers,
  • favoriser la pratique du vélo et de la marche,
  • rendre les rues plus sûres, plus accueillantes, plus apaisées, et à améliorer la qualité de vie des riverains,
  • à un effet positif sur l'environnement (nuisances sonores et pollution moindres).

Généralisation des zones apaisées à tout l'intra-boulevards

Compte-tenu des bénéfices apportés par ces zones et de la demande croissante des riverains pour "pacifier" la circulation dans leur quartier, le Maire a pris l'engagement de généraliser les zones apaisées à tout l'intra-boulevards. Ainsi, à l'exception des axes structurants sur lesquels un maximum de fluidité est recherché, toutes les rues de ce périmètre ont vocation à être aménagée en zone apaisée afin d'y instaurer un équilibre entre la vie locale et la circulation.
Dans le périmètre de l'intra-boulevards, circuler à 50 km/h sera demain l'exception. Cette évolution a déjà commencé et va se faire progressivement d'ici 2020.

La zone 30

Zone 30
La zone 30 permet la circulation de tous les usagers : la vitesse est limitée à 30 km/h et les chaussées sont à double sens pour les cyclistes (sauf dispositions contraires). Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l'espace urbain est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse. La zone 30 ne concerne pas une rue mais toute une zone où la vitesse est limitée à 30 km/h tant que vous n'avez pas rencontré un panneau de sortie.

Piéton
  • Je circule sur les trottoirs
  • Je peux traverser la chaussée n'importe où, dès lors qu'aucun passage piéton ne se situe à moins de 50 m. Les véhicules doivent me céder la priorité lorsque je manifeste mon envie de traverser, mais je n'impose jamais l'arrêt à un véhicule
  • Avant de traverser, je vérifie toujours des deux côtés qu'aucun cycliste n'arrive

Cycliste
  • Je circule sur la chaussée, du côté droit, mais peux m'écarter pour m'éloigner d'un danger (portières…)
  • Je peux remonter une rue en contre-sens dès lors que la signalisation l'autorise (panneau, marquage au sol)
  • Je cède la priorité aux piétons qui manifestent l'envie de traverser (même en dehors d'un passage piéton) et je respecte les règles de priorité aux carrefours

Conducteur d'un véhicule motorisé
  • Je ne dépasse pas 30 km/h.
  • Je reste vigilant et prudent notamment vis-à-vis des usagers plus vulnérables
  • Je cède la priorité aux piétons qui manifestent l'envie de traverser (même en dehors d'un passage piéton) et m'attends à croiser des cyclistes remontant les rues à sens unique
  • Je ralentis à l'approche de chaque carrefour, et m'attends à céder la priorité à tout véhicule arrivant de la droite (régime de priorité par défaut), y compris un cycliste remontant une rue à sens unique.

La zone de rencontre

Zone de rencontre
La zone de rencontre permet la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, les piétons sont autorisés à circuler sur la chaussée sans y stationner et bénéficient de la priorité sur les véhicules (sauf véhicules d'intervention et tramway). La vitesse est limitée à 20 km/h. Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes (sauf dispositions contraires). Le stationnement y est interdit en dehors des emplacements aménagés. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l'espace urbain est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse.

Cycliste
  • Je respecte la priorité des piétons et leur cède le passage
  • Je circule sur la chaussée, du côté droit, mais peux m'écarter pour m'éloigner d'un danger (portières…)
  • Je ne dépasse pas 20 km/h
  • Je peux remonter une rue en contre-sens dès lors que la signalisation l'autorise (panneau, marquage au sol)
  • Je respecte les règles de priorité aux carrefours

Conducteur d'un véhicule motorisé
  • Je ne dépasse pas 20 km/h
  • Je reste vigilant et prudent notamment vis-à-vis des usagers plus vulnérables.
  • Je respecte la priorité des piétons, et leur cède le passage. Si des piétons circulent sur la chaussée, j'attends patiemment qu'ils me laissent passer, sans klaxonner.
  • Je m'attends à croiser des cyclistes remontant les rues à sens unique
  • Je ralentis à l'approche de chaque carrefour, et m'attends à céder la priorité à tout véhicule arrivant de la droite (régime de priorité par défaut), y compris un cycliste remontant une rue à sens unique.
  • Je ne stationne que sur les emplacements aménagés, tout stationnement en dehors est gênant et verbalisable.

L'aire piétonne

Aire piétonne
L'aire piétonne est une zone réservée à la circulation des piétons, de façon temporaire ou permanente. Les piétons sont prioritaires sur les véhicules (sauf véhicules d'intervention et tramway). Seuls sont autorisés les cyclistes et la circulation des véhicules motorisés pour la desserte interne de la zone. Ils doivent circuler à l'allure du pas. Le stationnement y est interdit, à l'exception des vélos sur les emplacements aménagés. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation.

Piéton
  • Je peux circuler sur toute la largeur de la rue. Je suis prioritaire sur les véhicules (sauf tramway et véhicules d'intervention). Bien que je puisse rester statique, j'évite de bloquer la circulation

Cycliste
  • Je roule au pas et ne gêne pas les piétons qui sont prioritaires. Je leur cède le passage
  • Je peux remonter une rue en contre-sens dès lors que la signalisation l'autorise (panneau, marquage au sol)
  • Je respecte les régimes de priorité aux carrefours (généralement priorité à droite)

Conducteur d'un véhicule motorisé
  • Je ne suis autorisé à entrer dans la zone que pour assurer la desserte interne (livraison, accès garage…)
  • Je circule à l'allure du pas. Je reste vigilant et prudent vis-à-vis des piétons et cyclistes
  • Je respecte la priorité des piétons, et leur cède le passage. Si des piétons m'empêchent de progresser, j'attends patiemment qu'ils me laissent passer, sans klaxonner. 
  • Je m'attends à croiser des cyclistes remontant les rues à sens unique
  • Je ralentis à l'approche de chaque carrefour, et m'attends à céder la priorité à tout véhicule arrivant de la droite (régime de priorité par défaut), y compris un cycliste remontant une rue à sens unique.
  • Je ne stationne jamais, tout stationnement est gênant et verbalisable
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?