Une trame douce pour Bordeaux : le projet Pas de porte

Le projet "Pas de porte" des trois designers Virginie Barbieri, Laura Perron et Florence Fleury est un des trois projets lauréats donnant une dimension artistique à la Trame douce.

L'équipe

Florence Fleury, Virginie Barbieri et Laura Perron sont trois artistes-designers.
Leurs projets s'articulent autour de différentes thématiques liées à la scène artistique contemporaine, aux innovations créatives et techniques ainsi qu'aux problématiques actuelles liées à l'environnement, aux mutations urbaines et aux nouveaux besoins sociétaux.

Le projet présenté par les trois artistes-designers

"Pas de porte" est un projet qui vient à la rencontre des habitants des quartiers environnants de la Trame Douce. En s'inspirant de l'idée du tapis comme 'miroir du monde', 'Pas de Porte' tend à créer des espaces-paillassons, qui seraient un prolongement du pas de la porte des immeubles présents dans la Trame Douce, symbolisant un lien entre les espaces privés et publics.

Ces 'tapis' seraient donc un reflet de la mixité des habitants, de leurs origines et de leur culture, de l'histoire du quartier, des usages de la rue, se traduisant par un marquage au sol d'un métissage de motifs qui leur sont propres. Ces espaces-paillassons seraient des scènes d'ouvertures propices à la rencontre, favorisant une appropriation de la rue et des diverses services qui y seront installés.

Les tapis auront pour fonction de délimiter des zones spécifiques sur certains trottoirs de la Trame Douce créant ainsi une identité remarquable à ce parcours qui met en valeur une circulation apaisée.

La mise en oeuvre

"Afin de faciliter la mise en œuvre participative de ce projet et son entretien, l'équipe a souhaité intervenir sous forme de peinture au sol pérenne. Les motifs, eux, sont recensés auprès des habitants grâce à des ateliers participatifs et ouverts pensés par leurs soins. Après avoir été retravaillés et interprétés par leur travail, ces motifs seront apposés à des points clés de la Trame Douce et viendront rythmer le parcours.

'Pas de Porte' a commencé sa première expérimentation rue Permentade qui se situe dans un quartier apprécié pour son caractère cosmopolite où se côtoient différentes générations de populations immigrées (espagnoles, portugaises, turcs, maghrébines, bulgares, roumaines,...)."
"L'équipe propose des ateliers et des entretiens afin d'identifier les motifs avec les habitants des quartiers et des rues de la Trame Douce. Leur étude touche ainsi chaque portion de rue du parcours de la Trame Douce qui définit la source des motifs, suivant son contexte historique, ses habitants, et ses usages. Chaque "tapis" est adapté au pas de la porte qui s'y réfère.

Les habitants sont donc les acteurs principaux du projet à participer à l'élaboration de motifs à l'occasion d'ateliers, qui raconteront leurs histoires et leur vie de quartier, afin de rendre visible ce qui ne peut être vu derrière les portes."

Les ateliers participatifs

  • 23 septembre 2017 : lancement de la Trame Douce, pendant la biennale Agora. Atelier de peinture des motifs au pochoir avec les habitants, rue Permentade.
  • 13 janvier 2018 : atelier d'écriture  (cadavres exquis, portraits chinois sur le thème du quartier et du voisinage…) au Tchaï bar, avec la participation des associations Lettre Babel et Code Chaplin.
  • 21 janvier 2018 : balade végétale sur la Trame Douce avec le jardinier urbain Julien Bauquel.
  • 25 janvier 2018 : atelier tampons et linogravure au local de l'association Entr-Autres.
  • 27 janvier 2018 : atelier avec les élèves de la classe de CM1-CM2 de l'école Henri IV, en partenariat avec les Coqs Rouges.
  • Le prochain et dernier atelier se déroulera dans le quartier de la Gare Saint Jean.

Aller plus loin

Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?