Principaux chantiers perturbants

Mise à jour : 25/05/20

Poursuivant son processus de mutation, Bordeaux vit actuellement au rythme de quelque 1 400 chantiers simultanés, d'origine et d'ampleur très diverses. Un pic d'activité qui bouscule temporairement la vie des usagers, en termes de circulation notamment, mais signe l'attractivité de la ville et de sa métropole.

La ville prévoit ainsi la rénovation d'une centaine de voies dans Bordeaux, le réaménagement de places historiques pour créer davantage de centralité et de vie au coeur des quartiers, et la mise en oeuvre d'un vaste réseau de chaleur alimenté par géothermie, destiné aux quartiers en projets de la rive droite (Brazza, Bastide Niel, Garonne-Eiffel et la ZAC des quais).

En cette période de crise sanitaire, certains chantiers ont malheureusement été à l'arrêt, provoquant ainsi des retards dans les calendriers intialement prévus.
 
Plan des conditions de circulation

Quai de Brazza

Type de travaux : assainissement
Prévus jusqu'à mi-2020

Au débouché du pont Chaban-Delmas, des travaux d'assainissement occasionnent des modifications de circulation. Les couloirs de bus sont supprimés, ce qui réduit donc la circulation à une file dans le sens Bordeaux-Lormont et une file dans le sens Lormont-Bordeaux.

Place Gambetta et cours Clémenceau

Type de travaux : espace public (places/jardin)
Prévus jusqu'à mi-2020

En concertation avec commerçants et riverains, la place Gambetta fait peau neuve.
À la clé, une véritable place-jardin : trottoirs élargis, éclairage apaisé, assises en pierre, large fontaine, et profusion de verdure, avec un jardin central inspiré des squares anglais, riche en essences arboricoles.
Les côtés est et sud de la place se muent en rues piétonnes. Réduite à 3 voies, la circulation, à l'ouest et au nord, offrira les mêmes possibilités de déplacement qu'aujourd'hui.
Après les travaux sur les réseaux enterrés, le chantier entre désormais en phase d'aménagement. La circulation sur la place est modifiée par phases, mais maintenue.

Quai de Paludate / Sainte-Croix

Type de travaux : réseau de chaleur
Prévus par tronçons jusqu'à l'été 2020

Dans le cadre du projet Euratlantique, le réseau de chaleur qui alimente en partie la ZAC Saint-Jean Belcier depuis fin 2016, est en cours d'extension vers le quartier Sainte-Croix : une énergie renouvelable qui permettra de chauffer de manière économique et durable près de 11 000 logements, et plus de 500 000 m2 de bureaux, commerces et équipements publics.
En 2019 et 2020, les travaux se dérouleront rues Peyronnet, Jacques Ellul, des Beaux-Arts, de Tauzia, Cours de la Marne et Barbey, rues Vilaris et Ferbos, avec des plans de circulation adaptés. Le phasage du chantier sur le boulevard Jean-Jacques Bosc reste à déterminer en lien avec celui du pont Simone-Veil.

Rue de Pessac

Type de travaux : voirie / espace public
Prévus par tronçons jusqu'au printemps 2021

La rue de Pessac assure la liaison entre le centre-ville de Bordeaux et les communes de Talence et Pessac, et constitue à ce titre un axe structurant pour la circulation automobile, les transports en commun, la distribution des secours, les vélos…
Il est nécessaire de donner à la rue un paysage plus urbain, avec des matériaux qualitatifs (trottoirs en cales céramiques par exemple) et l'introduction du végétal, de réduire efficacement la vitesse au moyen d'aménagements physiques (plateaux, écluses…) et de résoudre les difficultés relatives à la propreté. 

Afin de procéder au réaménagement de cette rue, il est nécessaire de modifier la circulation dans le secteur.
Du 9 septembre 2019 au printemps 2021, la rue de Pessac est mise en sens unique dans le sens sortant de Bordeaux, de la rue Audeguil aux boulevards.
L'accès à la rue de Pessac est interdit depuis le cours du Maréchal Galliéni et depuis les boulevards.
Toutes les informations sur les déviations ainsi que les modifications de circulation dans les rues impactées du quartier Saint-Augustin/Tauzin/Dupeux sont disponibles sur le site "se déplacer" de Bordeaux Métropole.
 

Rue François de Sourdis

Type de travaux : voirie
Prévus jusqu'au printemps 2020

Après les travaux sur les réseaux enterrés, le réaménagement global de la voie a débuté en novembre 2018 pour environ 15 mois.
Le projet, nourri par un cycle de consultations des habitants, prévoit notamment des trottoirs élargis, la plantation d'arbres, le repositionnement des arrêts de bus, et la création d'une piste cyclable à double-sens.
La circulation motorisée restera, à terme, telle qu'en phase de chantier : en sens unique de la rue de Pessac vers le cours du Maréchal Juin.
La rue sera fermée à la circulation par tronçons jusqu'à la fin des travaux. Les bus seront déviés par la rue de Landiras, les autres véhicules par la rue de Pessac.

Rue Maucoudinat, rue du Pas-Saint-George

Type de travaux : voirie
Prévus jusqu'à mi-2020

Les travaux de voirie débuté en février 2019 rue du Pas-Saint-Georges dont les travaux sont prévus pour une durée d'un an environ.
Il s'agit d'un élargissement et revêtement des trottoirs en cale calcaire beige, et création d'une voie centrale en pavés sciés.

Réseau de chaleur rive droite

Type de travaux : géothermie
Prévus par tronçons jusqu'à mi-2020

L'agglomération bordelaise a lancé en avril la réalisation d'un nouveau réseau de chaleur sur la rive droite. Alimentée principalement par la géothermie profonde, cette énergie renouvelable permettra de couvrir durablement les besoins en chauffage et eau chaude sanitaire des actuels et nouveaux quartiers qui émergent sur la plaine, à Bordeaux, Floirac, Cenon et Lormont. À terme (2025-2030), plus de 300 ensembles immobiliers seront raccordés.
Les chantiers impactants s'étaleront jusque fin 2019. 

Pont Simone Veil

Type de travaux : mobilité

Au débouché du boulevard Jean-Jacques Bosc, la trémie (voie d'accès souterraine) permet au quai de passer en-dessous du débouché du futur pont Simone-Veil : une part des contraintes imposées à la circulation rive gauche est levée.
Les travaux se poursuivront par la réalisation des aménagements de voirie définitifs de la tête de pont rive gauche.
Le déroulement de ce chantier n'est pas impacté par la suspension provisoire des travaux en rivière, qui reprendront au terme de la médiation engagée, et en fonction desquelles la livraison finale de l'ouvrage sera différée d'un à trois ans.
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?