Bordeaux se mobilise contre les violences faites aux femmes

Alors que le nombre de féminicides (femmes décédées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint) atteint des records en France avec 73 victimes depuis le début de l'année*, la ville de Bordeaux, récemment labellisée pour l'égalité femmes-hommes par l'Association française de normalisation (Afnor), a adopté à l'unanimité en conseil municipal du lundi 8 juillet 2019, un plan de 10 actions et lance un appel à projets de 100 000 € pour lutter contre les violences envers les femmes et les personnes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT).
Bordeaux se mobilise contre les violences faites aux femmes
L'engagement formel de la ville de Bordeaux en matière de droits des femmes date de 2014, avec l'adoption d'un plan d'action dans le cadre de la signature de la Charte européenne pour l'égalité femmes-hommes dans la vie locale. En 2017, le Conseil municipal a adopté un plan de lutte contre les discriminations de 69 actions, qui prévoyait notamment de lutter contre le harcèlement dans les transports dont sont victimes 83% des femmes tous les ans, et d'engager la ville dans un processus de labellisation de l'Afnor pour l'égalité professionnelle femmes-hommes.

Bordeaux labellisée pour l'égalité femmes-hommes

Au mois de juin 2019, la ville de Bordeaux, Bordeaux Métropole et le Centre communal d'action sociale de Bordeaux (CCAS) ont été labellisés par l'Afnor pour l'égalité femmes-hommes. Cette certification est obtenue après plusieurs audits externes qui déterminent si la collectivité candidate respecte un cahier des charges très précis, garantissant l'égalité tant en interne dans la gestion des ressources humaines, qu'en externe dans la relation avec les usagères et usagers.

Un plan contre les violences faites aux femmes

La ville de Bordeaux a souhaité aller plus loin et a installé en 2018 une commission pour les droits des femmes composée des associations de ce champ, d'universitaires et des services municipaux et métropolitains. Cette commission a élaboré un plan de 10 actions adopté à l'unanimité lors du Conseil municipal du 8 juillet 2019. Il prévoit notamment l'ouverture de 10 places pour l'hébergement d'urgence des femmes victimes de violences conjugales, la sensibilisation et l'information du public et des victimes avec l'ouverture d'un site internet dédié, la mise en place d'un réseau d'accès au droit pour les victimes et l'organisation d'assises métropolitaines sur les violences faites aux femmes qui associeront tous les acteurs concernés : État, région, département, communes, etc.
100 000 € contre les violences faites aux femmes

Pour financer ce plan ambitieux, la Ville ouvre un appel à projets de 80 000 €, qui s'ajoutent aux 20 000 € déjà engagés sur cette thématique en 2019, portant à 100 000 € son engagement sur l'année. Parallèlement, un appel à projets de 20 000 € pour lutter contre les violences envers les personnes LGBT est ouvert à la suite de l'adoption à l'unanimité du plan de lutte contre l'homophobie et la transphobie le 29 avril 2019.


* 130 en 2017 et 123 en 2016 / les chiffres 2018 ne sont pas encore publiés
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?