GRÈVE DANS LES ÉCOLES MARDILa situation dans les établissements bordelais

Les arbres à Bordeaux : vers une nouvelle dynamique

La "Nature en ville" est au coeur des enjeux d'aujourd'hui. En assurant des services écologiques majeurs (constitution d'îlots de fraîcheur, source de biodiversité, filtration des polluants atmosphériques, captation de carbone…), les arbres jouent un rôle essentiel pour contribuer à l'amélioration de la qualité de vie en ville et répondre aux enjeux de santé publique.

Avec plus de 46 000 * arbres, Bordeaux poursuit son action en faveur d'un territoire plus vert. Une politique volontariste et réaliste qui s'articule autour du développement de la trame verte en lien avec les habitants, de la gestion écologique du cadre de vie et de l'implication citoyenne.
Les canicules estivales favorisent pollutions et mal-être des arbres et rendent nécessaire une stratégie de résilience nouvelle. Vieillissement des plantations, répétitions des événements climatiques extrêmes, menaces liées aux travaux, émergence de nouvelles maladies… Devant ce contexte la Ville souhaite accélérer la dynamique d'arborisation de Bordeaux : l'arbre doit désormais être mieux protégé et respecté, afin que les suppressions se limitent au strict minimum.

Le Plan vert, accompagnant le projet urbain, a déjà permis une végétalisation importante des espaces publics le long des lignes de tram, sur les quais rive gauche et le long des berges de la Garonne sur la rive droite, avec la création emblématique du Parc aux Angéliques. Malgré ces nouvelles créations d'espaces verts, le sentiment de minéralité persiste dans la ville centre.

Actions concrètes

Le 8 juillet 2019, le Conseil municipal de Bordeaux a adopté un voeu à la majorité, portant sur les créations d'un Plan Canopée et d'un Comité de l'arbre, regroupant de nombreuses actions. L'objectif est d'augmenter la proportion de surfaces boisées et de gérer le patrimoine arboré de la Ville en conciliant surveillance, préservation des arbres, diversification de la palette végétale et sécurité des populations.
 

  • Réaménagement de l'espace public pour lutter contre les îlots de chaleur : installation pour 3 mois d'été 2019 d'ombrières place Pey Berland et étude de plantations pérennes à Pey Berland, Saint Projet, Ravezies, allées Serr ou rue Sainte Catherine.
 

L'ombrière éphémère installée place Pey Berland
L'ombrière éphémère installée place Pey Berland
  • Plan Canopée : 3 000 arbres plantés par an (contre 1 000 aujourd'hui) conduisant à 20 000 arbres plantés d'ici 2025.
  • Création d'un Comité de l'Arbre rassemblant différents acteurs (associations, chercheurs, élus, services) autour des enjeux de l'arbre et devant émettre un avis sur chaque coupe d'arbre.
  • Sanction du non-respect par les professionnels de la réglementation relative à la protection des arbres.
  • Développement des zones de protection.
  • Lutte contre l'artificialisation des sols : exemple îlot Bourbon-Faïencerie aux Bassins à Flot.
  • Développement de la pédagogie et de la communication préalable autour des enjeux patrimoniaux des arbres et sur les motifs des suppressions, visant principalement à assurer la sécurité des citoyens.


(*) Le chiffre de 46 000 arbres englobe celui de la base de données (36 500) et l'estimation du nombre d'arbres plantés dans nos espaces boisés : Berges du Lac de Bordeaux et Bois de Bordeaux notamment. Ce chiffre est donc objectif voire plutôt sous-estimé. Il ne comprend pas les arbres des berges de Garonne, très arborées par endroits.

Voir aussi

Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?