Conférence de presse de rentrée du maire de Bordeaux

Mardi 10 septembre, Nicolas Florian, maire de Bordeaux, donnait sa conférence de presse de rentrée dans les murs de la Maison écocitoyenne qui accueille désormais L'échoppe. Synthèse des principaux points abordés.
L'Échoppe
Lors du conseil municipal du 7 mars, la création d'une maison de la parole a été annoncée. Baptisée "L'Échoppe", ce lieu est désormais ouvert sur les quais aux côtés de la maison écocitoyenne dont il partage les murs. Face aux impératifs de la transition écologique, la vocation de ce lieu est de cultiver le "bien vivre ensemble", de co-construire les orientations de la mairie avec les Bordelais.

Budget participatif
La première édition du budget participatif de Bordeaux a donné lieu à 400 dossiers, départagés par le vote de 10 0000 Bordelais. Un premier bilan sera fait sous peu avec l'annonce de mesures supplémentaires. De nouveaux projets pourraient être pris en compte à la hauteur de la dynamique qui a été créée.

Boulevards
Une grande réflexion doit être lancée sur les boulevards avec les maires des communes concernées : Talence, Bègles, Le Bouscat. L'idée est de passer d'un espace routier à un espace urbain, de ne plus faire des boulevards une frontière.

BHNS (bus à haut niveau de service)
Une concertation a été lancée en juillet auprès des riverains. L'un des enjeux est de rapprocher Caudéran du sud de Bordeaux, de faciliter l'accès à la gare Saint-Jean.
La décision judiciaire récente est un écueil qui montre que la collectivité doit se préparer et s'adapter à la "judiciarisation" de l'action publique. C'est un fait nouveau. Jusqu'ici les projets se concentraient d'abord sur leur qualité technique.
Le retard causé par cette décision sera mis à profit pour avancer sur les travaux de voirie et sur les trottoirs qui accompagneront le tracé du BHNS.
Le futur BHNS fonctionnera à l'électricité. Une autre possibilité à l'étude est celle d'une propulsion à l'hydrogène, laquelle aurait également l'avantage de générer une filière économique locale.
D'autres points sont à considérer : la longueur des bus, plutôt 18 mètres que 24 mètres, les sens et les flux de circulation.

Urbanisme
La construction de l'îlot de la Faïencerie est stoppée. Les 7 000 m2 d'espace bâti prévus initialement vont laisser la place à un espace vert. D'autres actions sont en cours ou ont été menées pour créer des lieux de respiration dans les quartiers : la place André Meunier, cours de la Marne ou la place Nansouty par exemple.

Place Gambetta
La livraison est programmée en septembre 2020. La place redeviendra un lieu de vie. Des arbres ont été coupés mais 45 nouveaux seront plantés. Le bassin sera réaménagé.

La Jallère
Le projet de réaménagement de la zone de la Jallère comporte trois volets.
Les deux premiers seront réalisés : implanter une zone d'activité économique, installer une ferme d'écologie urbaine et un centre de recyclage (ICOS). Le troisième prévoyait la construction de 2 000 logements. Il est stoppé. Une concertation sera ouverte prochainement pour décider du devenir de cet espace : forêt urbaine, lieux sociaux, jardins partagés... Le débat est ouvert.

Place de l'arbre en ville
Présenté le 8 juillet, le plan Canopée planifie la plantation de 20 000 arbres sur l'espace public d'ici 2025. Un changement de rythme à mettre en relation avec les 15 000 arbres plantés au cours dix années précédentes.
Un Comité de l'arbre a été créé et sera installé prochainement.
En cas d'abattage d'arbres par les professionnels sur l'espace public, les sanctions seront plus fortes en cas de non-respect des règles.
L'Ombrière, installée temporairement place Pey Berland durant l'été, constituait une première expérimentation. D'autres pérennes suivront pour faire émerger des îlots de fraîcheur.

Transition écologique
Le traitement des îlots de chaleur fait partie des sujets majeurs de la transition écologique.
Après la centrale photovoltaïque installée sur le parking du parc des expositions de Bordeaux Lac, la ville de Bordeaux encourage l'installation de l'une des plus vastes fermes solaires de France sur le site de Bordeaux Labarde.
Prochainement, la ville de Bordeaux expérimentera des éoliennes urbaines. Intégrées dans le tissu urbain, elles pourront alimenter un bâtiment, un quartier ou le réseau électrique.
Les images de Bordeaux vue du ciel montre autant de vert que de pierre. Mais ce vert se déploie dans les espaces privés, pas dans l'espace public. C'est un héritage lié à l'histoire de la ville. Il faut désormais "désartificialiser" un certain nombre de sols dans l'espace public.

Vélos dans la ville
La place du vélo dans la ville est une question centrale du sujet des déplacements. Rendre leur place aux vélos est l'idée qui conduit les expérimentations menées dans la vélo-rue Dandicolle ou sur le cours du Maréchal Juin avec des voies réservées.
L'organisation des déplacements doux doit bénéficier d'une politique de maillage dans la ville en s'inspirant des concepts de la circulation automobile : voies pénétrantes desservant des réseaux secondaires.
Le stationnement des vélos dans la ville pose un problème, notamment aux piétons. La ville de Bordeaux pourrait s'inspirer d'Utrecht (Pays Bas) qui a installé des parcs collectifs réservés aux vélos.

Voiture en ville
Le Pass 52 a été mis en place. La politique du stationnement résident porte ses fruits. Les recettes des infractions au stationnement ont été divisées par deux, ce qui montre que les usagers se sont approprié les dispositifs.
La ville de Bordeaux compte promouvoir le covoiturage, avec notamment la réservation de places préférentielles. La réservation  de ces places sera fondée sur une relation de confiance avec les usagers.

Métro
À l'horizon 2030 / 2050 le réseau de transports en commun sera saturé du fait d'un changement des comportements. Il faut trouver de nouveaux moyens de transport en commun. La réouverture du débat sur le métro à Bordeaux, sur ces enjeux et son coût est une bonne nouvelle.
Aujourd'hui la question est de savoir comment intégrer un nouveau mode de transports en commun, complémentaire du réseau existant. Bordeaux n'est pas la seule concernée. Les enjeux se situent entre les boulevards et la rocade. Conçu en étoile, le réseau de transport en commun doit faire une place aux liaisons circulaires.

Rocade
La rocade est saturée, notamment par les poids lourds. Parmi les solutions de délestage, l'hypothèse du grand contournement (barreau à l'est) est à l'étude. Des discussions vont avoir lieu avec l'État au sujet de l'échangeur 19, point bloquant sur la rocade, et de l'échangeur vers Bayonne et le Sud pour lequel des aménagements sont nécessaires.

Franchissements sur la Garonne
Le pont Simone Veil est un projet essentiel. En complément, le développement des déplacements sur la Garonne va être étudié.

Circulation
Une police de la circulation sera mise en place très rapidement. Elle interviendra pour fluidifier le trafic lorsque c'est nécessaire.

Mobilité et croissance démographique
Bordeaux souhaite rester une ville attractive, mais accueillante et sans exclure. La croissance démographique doit être équilibrée.
En termes de population, 300 000 habitants est un seuil maximum à ne pas dépasser pour préserver un bon niveau de services et une qualité de vie à Bordeaux.

Logement
Rendre le logement abordable et accessible suppose d'aller vers des prix maîtrisés autour de 3 000 euros le m2.

Plateformes de location saisonnières
Bordeaux reçoit 6 millions de visiteurs par an, mais cela ne doit pas se faire aux dépens des habitants.
Les mesures prises produisent leurs premiers résultats : 950 logements sont revenus sur le marché de la location classique sur les 5 000 recensés sur les plateformes de location saisonnières.

Rentrée des classes
17 000 enfants sont scolarisés dans les 107 écoles publiques de Bordeaux. 27 classes supplémentaires ont été ouvertes à la rentrée permettant le dédoublement de 48 classes de CP et CE1 supplémentaires.
Ouverture d'une nouvelle école Simone Veil (quartier Brienne / Jean-Jacques Bosc, Bordeaux Sud).
La réhabilitation du Groupe Scolaire Benauge est achevée.
Le groupe scolaire Simone Veil sera opérationnel en janvier.
Au sein de la ZAC Garonne Eiffel, les travaux du futur groupe scolaire Deschamps débuteront à l'automne 2019.

Restauration scolaire
La ville de Bordeaux accueille tous les enfants.
D'ici 2025 les méthodes de cuisson seront revues pour bannir plastique et barquettes en plastique. La ville travaille également sur les circuits courts.
La restauration scolaire comporte 30% de bio. Bordeaux est l'une des rares villes proposant trois menus par jour dont un sans viande. Un menu végétarien est proposé chaque semaine.

Sport
La piscine Stéhélin pourrait, dans le cadre du "plan piscine" de Bordeaux Métropole, être équipée d'un bassin nordique ouvert toute l'année.
La plage du Lac a reçu la visite de  120 000 baigneurs durant l'été.

Culture
La saison Liberté a reçu 600 000 spectateurs.
Inauguration de la bibliothèque Pierre Veilletet à Caudéran
Après sa réouverture le Muséum a accueilli son 100 000e visiteur cet été.
Une session hivernale du festival Garorock s'installera cet hiver à Bordeaux.

Lutte contre les discriminations et les inégalités
Bordeaux est une ville qui n'exclut pas. La ville mène de nombreuses actions dans ces domaines, notamment en termes de lutte contre les violences faites aux femmes : label égalité professionnelle obtenu par la mairie de Bordeaux, Quinzaine de l'égalité…

Squats
Les squatteurs sont dans des conditions de vie indigne, qui créent des tensions. Mais après les expulsions, on ne peut pas se résoudre au fait que 200 familles avec enfants soient dans la rue. La réponse ne peut être que collective. Une réunion prochaine va se tenir avec les acteurs institutionnels.
Pour apporter une réponse aux difficultés d'accès à l'hygiène des personnes sans logement, la ville va étudier la possibilité de mettre en place des douches mobiles.

Sécurité
Les questions de sécurité sont une préoccupation, notamment pour la jeunesse
Il faut travailler avec l'État pour avoir des réponses dans certains quartiers.
20 policiers municipaux supplémentaires vont être recrutés.
Le "rappel à l'ordre", une mesure qui consiste à ce que le maire reçoive les personnes dont les mauvais comportements  (incivilités) ont été relevés, va être expérimenté.

Espoir
Le cacique Raoni était à Bordeaux à l'occasion du festival Climax, consacré cette année à la déforestation. La ville de Bordeaux rend hommage à ses organisateurs qui participent à la prise de conscience.
En visite à l'hôtel de ville à, le cacique Raoni a porté un message d'espoir. : "ne jamais baisser les bras" et a lancé un appel à l'action collective.
Le maire de Bordeaux saisira l'association des maires de France (AMF) pour qu'une initiative commune soit prise sur le sujet de la déforestation.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?