Création d'îlots de fraîcheur dans les cours d'école

Un programme de réduction de la chaleur dans les cours d'école
Face à la multiplication des épisodes caniculaires, la ville de Bordeaux poursuit son programme destiné à réguler les températures dans les cours de ses établissements scolaires.

Création d'îlots de fraîcheur

Le maire de Bordeaux a présenté les actions engagées dans cette dynamique à l'école Sousa Mendes, située dans le quartier de Bordeaux Maritime. Cet établissement a été choisi comme "site pilote" car sa cour, très minérale, est surexposée au soleil. En complément de la plantation d'arbres, l'école sera équipée d'un dispositif innovant de rafraîchissement urbain, utilisant l'eau de pluie pour rafraichir les pavés.

Les actions menées en 2019

D'autres écoles ont également bénéficié d'aménagements en 2019, comme la suppression de zones de bitume et la multiplication de plantation de végétaux : 
  • Quartier de la Bastide, maternelle Thiers : rénovation réseaux et cour avec un projet imposant 30 % de sol naturel planté. En concertation avec les utilisateurs, les activités seront motrices : tracés de couleurs pour tricycles, jeux de balle, et activités ludiques (tables, bancs, coloriages, rondes, cerceaux). L'îlot de fraîcheur apporte une ombre confortable avec la présence de 9 arbres répartis.
  • Bordeaux sud, crèche Carle Venet : rénovation réseaux, maximisation des jeux de motricité, création de parcours, sols ludiques et végétalisés.
  • Centre-ville, élémentaire Paul Bert : brumisateurs, plantes grimpantes, jardins pédagogiques, coin détente, murs ludiques.
  • Bordeaux maritime, groupe scolaire Sous Mendes : la ville de Bordeaux, en lien avec la direction de l'eau et la société de l'assainissement de Bordeaux-métropole, installe un dispositif de rafraîchissement urbain inédit. Cette innovation utilise de l'eau de pluie collectée dans la cour et stockée dans un réservoir souterrain qui alimente un dispositif d'humidification. Des pavés poreux constitués de béton et de coquille Saint-Jacques concassée, procurent un rafraichissement dû à l'évaporation de l'eau qui les maintient humidifiés. Combiné à l'implantation des deux arbres dans la cour de l'école, le rafraîchissement ressenti a été estimé à environ moins 8 °C au moment le plus chaud d'une journée caniculaire de référence (en 2003). Le procédé se met en marche lorsque la température extérieure dépasse une consigne fixée.
  • Bordeaux maritime, jardin groupe scolaire Achard : compléments au jardin existant.
     
En 2020, la Ville poursuivra la transformation des cours existantes en associant les utilisateurs. Tous les nouveaux projets d'écoles et de crèches intègrent désormais des îlots de fraîcheur.
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?