Pour une pratique harmonieuse du skateboard

Bordeaux attire de plus en plus de skateurs. Pour mieux intégrer ce nouveau phénomène, la Ville a élaboré un schéma directeur avec les principaux acteurs du skate, comprenant de nouvelles actions concrètes. Il a été adopté lors du conseil municipal du 18 décembre 2019
Bordeaux : pour une pratique harmonieuse du skate
Au cours des quinze dernières années, Bordeaux est progressivement devenue une ville phare du skate mondial, grâce à son cadre bâti et au rayonnement de ses acteurs locaux (associations professionnelles, photographes, etc.) qui constituent désormais un véritable écosystème. On estime à 35 000 les pratiquants réguliers dans la métropole, qui compte aussi plusieurs collectifs de skateurs et des figures internationales dont certains prétendants aux JO.
Avec l'augmentation de la pratique, la cohabitation avec les riverains est devenue parfois délicate (nuisances sonores, conflits d'usages, dégradations). En 2017, la Ville a ainsi engagé une médiation inédite préférée aux mesures d'interdiction. La démarche skate(z)-zen, entre collectif de skateurs, riverains et mairie, a permis d'apaiser très nettement les difficultés.

Bordeaux élabore un schéma directeur général

En 2019, la Ville a finalisé une réflexion pour mieux intégrer cette pratique à l'urbanisme, en la canalisant vers des espaces adaptés, partagés et créatifs qui dynamisent les quartiers sans créer de nuisances. Préparé par le skateur professionnel bordelais Léo Valls et Arnaud Dedieu (société Dédication), le schéma comprend un diagnostic des lieux de pratique et une expertise de l'ensemble des projets d'espaces publics ou urbains prévus pour les prochaines années.
Il s'accompagne d'un plan d'action à court (2019-2022) et moyen (2023-2026) termes.
1 - Poursuivre la médiation Skate(z)-zen ; rénovation complète du skate-park des Chartrons à court terme.
La concertation avec les usagers pour cette réhabilitation a débuté jeudi 12 décembre 2019.

2 - Renforcer la communication pour information et médiation / Supprimer les panneaux obsolètes / Développer une nouvelle signalétique bienveillante.
Démarches en cours

3 - Encourager les associations à créer des spots éphémères lors d'événements, comme pendant la saison culturelle Liberté.

4 - Veiller à limiter les dispositifs anti-skates.
Depuis 4 ans, seuls quelques sites ont été équipés en raison d'une trop forte dégradation des bancs (notamment Salle des fêtes et quai de Paludate). L'anticipation des aménagements étudiés avec les skateurs permet de limiter ces dispositifs, à l'image de la place Gambetta : les traitements de sol sont débattus et adaptés.

5 - Acquérir des bancs adaptés et les poser à la demande.
Un marché a été passé par la Métropole pour acquérir des bancs en granit suffisamment robustes pour le skate. Ils seront posés sur plusieurs sites de la Ville. Sont envisagés pour février-mars 2020 en expérimentation les sites suivants : parvis des Capucins, parvis gare côté Belcier, parvis Jean Dauguet, promenade Edmond Géraud, parvis Salle des fêtes. La place André Meunier sera également étudiée.

6 - Développer de nouveaux sites adaptés de pratique urbaine.
L'objectif est d'adapter l'espace public à la pratique, par des interventions légères, ponctuelles et intégrées dès l'amont (par un mobilier urbain robuste et bien positionné, un revêtement de sol adapté, des cheminements lisibles…), plutôt que par des dispositifs spécifiques. Les pratiquants sont associés aux conceptions afin de s'assurer un bon fonctionnement. Les sites identifiés sont les suivants :

A court terme (2019-2022)
  • Place de la République : pour 2022, un site de 600 m² sera aménagé avec création d'un sol béton lisse et modules adaptés. 
  • Mériadeck / terrasse Koenig et patinoire : un schéma directeur spécifique a été élaboré avec les skateurs pour Mériadeck. Les aménagements de la terrasse Koening sont en cours, pour une livraison en févier 2020. Début 2020, la jardinière du parvis Patinoire sera réaménagée pour la pratique du skate. 
  • Gare St Jean / Capucins / A Meunier / Jean Dauguet / Promenade Géraud / Salle des fêtes. Au premier trimestre 2020, des bancs spécifiques seront installés sur ces sites. 
  • Jardin de l'Ars à Belcier : pour 2022, un cheminement en béton roulant sera réalisé, avec des aménagements spécifiques implantés par l'EPA Bordeaux Euratlantique.
  • Parc du Grand Parc : les études de conception pour la phase 2 de réaménagement du parc débuteront en 2021, pour la réalisation d'un site adapté à la pratique et compatible avec les autres usages. 
  • Ginko / Lac : un aménagement spécifique est programmé au niveau du pont de la rocade, à proximité du site IBM. Cout estimé : 400 000 € pour une livraison envisagée en 2023. 
  • Brazza ligne : des aménagements pourraient être implantés dans le cadre de la Brazza ligne à La Bastide, au niveau de la demi-lune.

A moyen terme (2023-2026) :
  • Parc aux Angéliques / Niel Nord : création d'un équipement dédié
  • Belcier / berges rive gauche : aménagement adapté des berges
  • Bassins à flots / esplanade festive et quai des Caps : aménagement adapté
  • Parvis du centre animation du Grand Parc (sous réserve de confirmation de l'absence de nuisance pour les riverains).
  • Brazza / Place Andrée Chédid : aménagement adapté
  • Aubiers / prairie : création d'un équipement adapté
  • Aubiers Cracovie : aménagement adapté
  • Belcier / tête de pont St Jean-Eiffel : aménagement adapté
  • Belvédère rive droite / site de l'actuelle déchetterie : création d'un équipement adapté.

5 - Actions complémentaires : dans le cadre du budget participatif, une intervention est en préparation pour la réalisation d'un parcours conjuguant oeuvres artistiques en pierre skatables et lieux de vie sur les deux rives de la Garonne. La livraison est envisagée progressivement en 2020-2021.
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?