Coronavirus : point de situation à Bordeaux

Publié le 16 mars
Mise à jour le mardi 31 mars à 18h
 

Depuis le début de la crise sanitaire grave actuelle, la plateforme municipale de mise en relation jeparticipe.bordeaux.fr recense des centaines d'offres de services et de besoins des particuliers. le Maire de Bordeaux a souhaité élargir encore les champs d'action, en incitant chaque citoyen de bonne volonté ou association, à fabriquer artisanalement ou en série, des "masques barrières" en tissu, suivant le modèle agréé par l'AFNOR.
La plateforme jeparticipe.bordeaux.fr mettra en relation des producteurs et des demandeurs.

Point de situation

Bordeaux encourage la production de masques barrières

Elaboré par l'Association française de normalisation et 150 experts, ce modèle de masque n'est pas un dispositif médical. Il est destiné à compléter les gestes barrières et les règles de distanciation sociale. Il n'exonère à aucun moment l'application des gestes barrières. C'est une protection supplémentaire pour les personnes saines ou asymptomatique, lorsqu'elles se déplacent ou travaillent.
Ce masque grand public n'est pas destiné à être utilisé par les personnels soignants au contact des patients. Les masques filtrants FFP2 et les masques à usage médical (ou chirurgicaux) ont vocation à être utilisés et réservés au personnel de santé.

L'appel de la Ville a déjà été entendu par plusieurs structures qui pourraient produire environ 1200 masques par semaine. Parmi elles, l'école Supmode Bordeaux (100 étudiants couturiers) et la Philomathique de Bordeaux (école de formation aux métiers d'Art et d'Artisanat). L'appel est aussi relayé aux entreprises via la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux.

 Sur jeparticipe.bordeaux.fr
  • Vous avez réalisé des masques barrières ©AFNOR ?
    Inscrivez au plus vite votre proposition de dons de masques sur https://jeparticipe.bordeaux.fr/entraide et regardez sous l'onglet « Ils ont besoin d'aide » si des structures ont formulé leurs besoins afin de les contacter directement.
  • Vous recherchez des masques barrières ©AFNOR ?
    Inscrivez au plus vite votre demande de dons de masques sur https://jeparticipe.bordeaux.fr/entraide et regardez sous l'onglet « Ils proposent leur aide » si des bénévoles ont reçu des dons de masque afin de les contacter directement et rapidement.

Service public assuré et adapté à la situation

  • 100% des tournées de collecte des ordures sont maintenues à Bordeaux. En revanche, les déchetteries sont fermées et les déchets verts non collectés. Il est demandé aux habitants qui en produisent de les conserver et de ne pas les brûler. La collecte de verre est aussi interrompue.
  • Maintien de la salubrité de la ville (collecte déchets hors bacs, dépôts sauvages, nettoyage sanitaires publics, etc.).
  • Maintien des missions essentielles d'état-civil (déclaration naissance et décès) et d'action sociale (y compris les aides facultatives) à l'hôtel de ville.
  • Accueil d'une centaine d'enfants du personnel soignant et de santé sans moyen de garde alternatif (sur justificatifs) dans 8 écoles et 4 crèches. Le dispositif était élargi au weekend hier et avant-hier avec des retours très positifs.
  • Gratuité des transports publics pour les soignants pendant l'état d'urgence sanitaire et dispositif de transport à la demande.
  • La Plateforme Autonomie Seniors (0 800 62 58 85) reste en contact quotidien avec plus de 1000 personnes isolées.
  • Le service de portage de repas au domicile des plus vulnérables a été élargi (1800 repas livrés chaque jour par la Ville, contre 600 habituellement).
  • Redéploiement d'agents de différents services municipaux dans les résidences autonomie seniors ou RPA. Ainsi par exemple, une vingtaine de volontaires de la direction des sports interviennent notamment pour les portages de repas à domicile, l'assistance administrative ou téléphonique. Sur son initiative, Sébastien MNS à la piscine du Grand Parc, met à profit ses compétences sportives pour proposer des séances "sportivo-ludiques" aux résidents d'une RPA du quartier Bastide, qui les suivent depuis leur balcon. L'action pourrait être étendue à d'autres résidences pour personnes âgées.
  • Plus de 2000 bénévoles sont désormais inscrits sur la plateforme municipale de mise en relation jeparticipe.bordeaux.fr qui recense des offres de services et les besoins des particuliers (garde d'enfants, courses, aide aux devoirs, etc.). Les associations bordelaises sont invitées à déposer des annonces pour exprimer leur besoin en bénévoles (un courrier leur est adressé aujourd'hui en ce sens).
  • Cellule de soutien psychologique : numéro national 0800 130 000. L'hôpital Charles Perrens propose aussi une assistance téléphonique au 0800 71 08 90 ; l'association SOS Amitié est également mobilisée au 05 56 44 22 22.
  • 60 places d'hébergement pour les sans domicile ont ouvert dans une auberge de jeunesse mise à disposition par la mairie de Bordeaux et gérée par le CAIO.
  • Des douches pour les plus démunis ouvriront mercredi en collaboration avec la Croix Rouge.
  • Malgré la fermeture, une grande partie des collections des musées municipaux reste disponible pour tous sur internet. En complément, pour renforcer encore le lien avec les Bordelais, une oeuvre remarquable issue des collections est mise en valeur chaque jour sur bordeaux.fr et les réseaux sociaux.
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?