Groupe Bordeaux ensemble - Décembre 2020

A l'approche des fêtes, soutenir l'économie locale et accompagner la relance

Au terme d'une année difficile, l'économie et le milieu associatif bordelais traversent une crise des plus éprouvantes : le ralentissement de l'activité dû aux deux confinements risque d'être fatal à un certain nombre d'enseignes, l'activité culturelle est presque au point mort, les restaurateurs pourraient ne pas rouvrir avant plusieurs semaines.

Au commencement du deuxième confinement de cet automne, notre groupe a adressé, dans un esprit constructif, un certain nombre de propositions au maire de Bordeaux afin de :
  • permettre la meilleure information possible de la population, notamment en déployant davantage de policiers municipaux ou de médiateurs sur le terrain, en ouvrant des guichets uniques dans les mairies de quartier.
  • prendre soin des plus fragiles, en particulier en fournissant à tous les élèves bordelais deux masques réutilisables dans les écoles ou établissement ou en mettant en oeuvre un plan de lutte contre les violences intra-familiales.
  • soutenir nos commerçants et aider l'économie locale : nous avions notamment demandé la gratuité du stationnement de surface et le report des abonnements, comme lors du premier confinement, ce que la majorité a refusé. Nous avons également proposé un plan d'urgence culturelle comprenant un "pass culture" ou un fonds d'urgence pour garantir la survie financière des associations.

L'approche des fêtes de fin d'année aurait dû donner lieu à une réflexion globale de la part de la municipalité quant à leur organisation dans ce contexte sanitaire exceptionnel : organisation des achats, animation, lutte contre l'isolement des plus âgés...

Dans cette perspective, notre groupe proposait d'adresser à chaque ménage bordelais un bon d'achat à dépenser dans les commerces locaux. Cette mesure aurait permis tout à la fois de donner un coup de pouce au pouvoir d'achat des Bordelais mais aussi de soutenir le commerce local pour la période des fêtes. Nous regrettons qu'elle n'ait pas été retenue par la municipalité.

Nous invitons, en outre, chaque Bordelaise et chaque Bordelais à être acteur de ce soutien au commerce local et à privilégier, pour les achats de Noël, les commerces de proximité plutôt que les géants du numérique.

Si le contexte sanitaire bouleverse quelque peu nos habitudes (marché de Noël annulé cette année, limitation des rassemblements), tâchons de garder à ces fêtes le caractère le plus convivial possible. Prenons soin les uns des autres.

Tous les élus du groupe souhaitent à chaque Bordelaises et chaque Bordelais un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d'année. 
Ces informations vous ont-elles été utiles ?
Remarque, complément d'information, suggestion... Laissez-nous un message pour améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?