Groupe socialiste - Mai 2019

Un nouveau maire, une nouvelle ère ?

Le départ précipité d'Alain Juppé a provoqué l'élection d'un nouveau maire en la personne de Nicolas Florian.

Même si notre nouveau maire a clairement émis la volonté d'une plus grande ouverture, il ne faut pas oublier que ce changement se fera dans la continuité de la politique mise en oeuvre par la même équipe municipale. Nicolas Florian ne voudra ni ne pourra modifier les orientations prises avec son aval pour cette mandature.  Mais c'est peut-être l'occasion pour Bordeaux de bénéficier d'un mode de fonctionnement plus axé vers la démocratie participative et citoyenne que nous réclamons depuis de nombreuses années.

Nous souhaitons que cette ouverture affichée se concrétise par un travail collaboratif dynamique entre les citoyens, tous les élus et les fonctionnaires de la Ville. Cela permettra sans aucun doute de rouvrir le dialogue avec les citoyens, de définir un nouveau partage du pouvoir et d'instaurer davantage de transparence. C'est ce que demande un grand nombre de Bordelais qui, jusqu'à présent, se sentaient agressés par les décisions prises unilatéralement et sans concertation.

Nous souhaitons aussi que la démocratie représentative, c'est-à-dire les rapports entre la majorité municipale et les élus d'opposition, retrouve toute sa place. C'est à ce titre que nous demandons que des représentants de l'opposition soient associés à des instances telles que la commission d'attribution des crèches, les conseils d'école, les commissions permanentes des quartiers, réunions de concertation et de projets de quartiers… Car, pour que la démocratie représentative soit réellement efficiente au coeur de notre cité, il ne faut pas que l'opposition soit cantonnée au rôle de râleur public, et privée de représenter la parole d'une part des Bordelais.

C'est également dans ce cadre que nous serons très attentifs au fonctionnement du budget participatif, enfin lancé à Bordeaux cinq ans après Paris et quatre ans après Grenoble. Cette première édition a remporté un large succès au vu du nombre et de la qualité des projets déposés. Nous serons vigilants quant à la qualité et la place laissées aux citoyens dans les actions qui seront issues de vos choix.

Ce succès est synonyme d'une volonté des citoyens de participer à la vie locale et un signe fort d'attachement au développement durable. Nous serons donc vigilants à la transparence dans le fonctionnement de ce processus, à ce que les projets restent ceux des habitants et ne soient pas récupérés par les politiques, ou encore que la place du citoyen soit réduite à une part congrue.

Le défi de cette dernière année de mandat pour le nouveau maire est clairement de redonner la place aux citoyens et aux représentants de la démocratie participative dans la vie de notre ville, garante d'une ville apaisée et accueillante pour tous... ce qu'elle est en train de ne plus être.  
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?