Groupe majorité municipale - Mai 2019

Soutenons nos commerçants !

Si la ville de Bordeaux est fière de son dynamisme et de son attractivité, notamment portés par la créativité sans faille dont font preuve les commerçants et artisans, force est de constater qu'aujourd'hui notre ville connait une nette baisse de fréquentation.

En effet, depuis maintenant des semaines, Bordeaux se transforme chaque samedi en théâtre de manifestations. La crise politique que traverse notre pays est incarnée par les Gilets Jaunes. Nous entendons leurs cris mais la souffrance qu'ils expriment ne doit pas engendrer une autre souffrance. En effet, depuis le 24 novembre 2018, ce mouvement fait sombrer la ville dans un trouble inédit, accompagné d'actes de violence ayant fortement paralysés l'activité des commerces du centre-ville.

Certains d'entre eux affichent une baisse de 30% de leur chiffre d'affaires. Nous ne pouvons cautionner de telles conséquences, et condamnons fermement l'atteinte portée à l'ensemble des commerçants et des artisans. Il est inconcevable que le mouvement des Gilets Jaunes impacte plus longtemps la ville, qui entre dans sa période printanière avec le lancement attendu de la saison culturelle Liberté et de nombreuses manifestations prévues tout au long de cette période.

Nous, élus de la majorité ne tolérons pas le sentiment d'insécurité qui gagne désormais les Bordelaises et les Bordelais chaque samedi.

Nous soulignons la réactivité et l'efficacité de notre nouveau Maire, Nicolas Florian qui a su concrétiser rapidement la mesure de soutien annoncée par Alain Juppé dès le mois de février dernier.

A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles ! De fait, désireuse d'apporter son aide au commerce bordelais, la Mairie de Bordeaux a décidé de mettre en place différentes mesures d'urgence. Nous avons ouvert la place des Quinconces au stationnement gratuit pendant les fêtes de fin. De plus, le Conseil Municipal a, le 25 mars dernier, voté une remise gracieuse des droits d'occupation du domaine public dans le périmètre concerné par les manifestations. Le montant de ces exonérations s'élevant à 250 000 euros.

Parallèlement un fonds de soutien de 2 600 000 euros a été constitué. Tous unis pour soutenir les commerçants et artisans sinistrés par les manifestations est en effet le message affiché par les auteurs à l'origine de ce fonds de soutien : la Mairie de Bordeaux, Bordeaux Métropole, la Région de Nouvelle-Aquitaine, la CCIB et la Chambre des métiers. De plus, le Maire, Nicolas Florian, entend poursuivre avec France urbaine et l'Association des maires de France auprès de l'Etat pour accompagner les commerçants dans leurs demandes d'exonération des charges sociales et fiscales. Enfin, la ville de Bordeaux a décidé de répondre à l'appel à projet pour l'attribution par l'Etat d'une subvention qui permettra la mise en oeuvre d'un plan de relance ambitieux, en partenariat étroit avec la Ronde des Quartiers de Bordeaux, les Chambres consulaires, l'Office de Tourisme, l'UMIH33, Parcub et Keolis en faveur des commerçants du centre-ville.

Nous sommes pleinement conscients du drame que subissent les commerçants et artisans depuis des semaines. C'est pourquoi chacun de nous s'associe aux actions de soutien du Maire. Sur le terrain et à la rencontre régulière des artisans et commerçants, nous entendons leur appel à l'aide qui ne reste pas vain. Nous nous battrons pour le retour d'un Bordeaux attractif mais apaisé, dynamique mais harmonieux.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?