Groupe majorité municipale - Octobre 2017

Rentrée 2017 : priorité éducation

C'est dès le plus jeune âge que tout se joue : l'épanouissement et la réussite de nos enfants, en donnant toutes ses chances à chacun. Dans cette grande mission, les collectivités locales ont leurs responsabilités à assumer aux côtés de l'Éducation nationale.

À la rentrée 2017, 17 000 enfants ont été accueillis dans les écoles maternelles et élémentaires bordelaises qui ont vu leurs effectifs augmenter de 1 200 élèves depuis 2015. Chaque année, l'accueil dans les meilleures conditions de ces enfants de plus en plus nombreux est une priorité pour la Ville.

Bien loin des  polémiques  inutiles  attisées  par  certains  membres de l'opposition, il convient de rappeler que depuis 1995 des efforts considérables ont été accomplis pour nos enfants en faveur de nos écoles.

Après avoir mené un vaste programme de rénovation des établissements scolaires depuis 20 ans, le budget de l'Éducation a augmenté de 28% depuis 2014, atteignant en 2017 60,9 millions d'euros. Ces 4 dernières années, 43,5 millions d'euros ont été consacrés à l'investissement dans les écoles bordelaises. À cette rentrée, 11 nouvelles classes et 3 nouvelles écoles ont ouvert (élémentaire Barbey, groupe scolaire Daney, groupe scolaire Abadie). Par ailleurs, une attention particulière a été apportée à la restauration scolaire. En 1995, 70% des enfants scolarisés dans les écoles de Bordeaux déjeunaient à la cantine scolaire. Aujourd'hui, ils sont 97%. Faire entrer le numérique à l'école a représenté également un enjeu d'envergure. En 2010, la Ville s'est lancée dans l'équipement numérique des écoles. Aujourd'hui, chacune des classes élémentaires est dotée d'un équipement collectif interactif. En décembre dernier, le conseil municipal a adopté un nouveau schéma directeur numérique éducatif portant de nouveaux objectifs pour le développement de l'environnement numérique de travail des élèves et des enseignants, adapté à chacun et au service de l'apprentissage.

La mise en œuvre de la politique éducative municipale répond également à un impératif de méthode : la concertation et l'adaptation aux besoins spécifiques dans chacun des quartiers de la ville. À l'instar de la mise en œuvre des rythmes scolaires en 2014 au terme d'une large concertation, le Projet éducatif de Bordeaux est le résultat d'une démarche participative permettant la mise en œuvre de 9 projets différents (pour les 8 quartiers et à destination des collégiens).

Forte de ce bilan, la majorité municipale est consciente du défi auquel la Ville doit répondre aujourd'hui. La croissance des effectifs scolaires est une excellente nouvelle pour notre territoire, une conséquence directe de son attractivité et de son dynamisme.En revanche, elle implique des efforts particuliers, notamment en termes d'équipements, qui vont être accomplis avec l'ouverture de 10 nouvelles écoles d'ici la fin de la mandature. Cela dans un contexte budgétaire contraint pour la ville lié, rappelons-le, à la perte nette de 74 millions de dotations de l'État depuis 2013 et des annonces gouvernementales inquiétantes pour les finances locales comme l'exonération de la taxe d'habitation pour 80% des ménages et la poursuite des baisses des dotations
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?