La Bastide

Parc de la Cité de la Benauge

La Bastide
Adresse
Parc de la Cité de la Benauge - Rue du recteur Thamin - Bordeaux
Aménagements handicapés

Accès et Transports

Accessible également par la rue Raymond Poincarré et la rue du Petit Cardinal

Services

Aire de jeux pour enfants
Aire de jeux pour enfants
Equipement sportif
Equipement sportif

La cité de la Benauge

Le plan-masse de la cité est réalisé en 1948 par Jean Royer, urbaniste-conseil de la ville, assisté par Claude Leloup et Paul Volette. L'originalité du projet est dans la conception d'une "ville verte" (un concept de Le Corbusier) formée de plusieurs immeubles autour d'un vaste jardin public. La circulation automobile est rejetée à la périphérie de la cité.
Dix immeubles, soit 192 appartements, sont construits par Paul Volette de 1948 à 1950. Ce sont des blocs identiques de cinq niveaux, en pierre de taille, avec un rez-de-chaussée à bossages rustiques et un toit de tuiles à quatre pentes. La façade ouest s'arrondit et s'ouvre de loggias rythmées par d'épais piliers carrés. La "modernité tempérée" de Paul Volette, avec ses accents Art Déco, rappelle le "juste milieu" de l'architecture bordelaise des années vingt. Dès 1950, le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme juge trop faible la densité des logements et impose son architecte, le parisien Prix de Rome Jacques Carlu, pour achever le programme. Apparaissent alors, pour la première fois dans le paysage bordelais, deux bâtiments de dix étages. La pierre de taille est abandonnée au profit de la structure en béton armé avec remplissage de pouzzolane. Sur les deux grands immeubles aux façades blanches les baies s'étirent en longs bandeaux, une horizontalité brisée par les séries verticales de balcons superposés. Le toit terrasse a remplacé le toit de tuile et l'accède aux appartements se fait par un ascenseur. Au rez-de-chaussée, de larges passages permettent la traversée des bâtiments.

La Benauge est aussi tournée vers des équipements de qualité. Sur l'axe formé par le jardin public, Pierre Mathieu et Roger Tagini construisent, au nord, une école, tandis qu'au sud, Jacques Carlu édifie la salle des fêtes et le foyer sportif dans une mise en scène qui rappelle l'ordre du palais de Chaillot. Prévue dans le plan de Jean Royer, la piscine ne sera construite qu'en 1965 par Jacques Gérard, André Chassin et Jean-Claude Perrot. Ses qualités esthétiques tiennent surtout à l'importance des surfaces vitrées et à la courbe, semblable à une vague, de sa couverture fixée sur des fermes en lamellé collé.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?