Du PPU au PUI

Le Projet Pilote Urbain "Bordeaux les deux rives" 1997-2001

"Bordeaux les deux rives" est le Projet Pilote Urbain que la Mairie de Bordeaux a présenté en avril 1996 en réponse à l'appel d'offres lancé par la Commission européenne dans le cadre de son action en faveur du développement régional.

En juillet 1997, la Commission européenne a retenu, parmi 503 candidatures, 26 PPU dont deux français : Bordeaux et Besançon.

Le PPU "Bordeaux les deux rives" visait à impulser, avec le soutien technique et financier de l'Union européenne (3 millions d'euros), une dynamique urbaine en vue de transformer le paysage des deux rives de la Garonne et d'améliorer la qualité de vie des bordelais.

Des réalisations concrètes
Un vaste projet qui a été mis en œuvre entre 1997 et 2001, dont la coordination et l'animation ont été confiées à Bordeaux Métropole Aménagement. Il regroupait 22 actions au service d'un véritable projet intégré de requalification urbaine, de redynamisation économique et de développement social et culturel.

Ont notamment bénéficié du soutien financier de l'Europe via ce programme, les opérations suivantes : 
  • La mise au propre des quais avant aménagement 
  • Le réaménagement et la mise en lumière de la base sous-marine
  • La restructuration du centre social et culturel Saint-Pierre 
  • La réhabilitation de l'auberge de jeunesse Barbey 
  • La mise en lumière du pont de pierre 
  • La rénovation de la Porte de la Monnaie 
  • Les premières éditions de la Fête du Vin et de la Fête du Fleuve…

Le PPU a bien joué un rôle d’amorce et de levier du projet urbain global engagé par la Ville de Bordeaux sur les deux rives.

Du PPU "Bordeaux les 2 rives"
au programme Urban2 "Unicités" 2001 - 2007

Forte de son expérience européenne, la Ville de Bordeaux et ses partenaires ont œuvré ensemble à la candidature dans un autre projet européen, le PIC Urban2.

Urban2 est un programme européen d'aide au développement économique et social des zones urbaines à revitaliser. Il s'applique à fédérer toutes les énergies autour de projets locaux destinés à valoriser un territoire et à améliorer la qualité de vie de ses habitants.
Ce dispositif, opérationnel jusqu'en 2007, a concerné 70 sites en Europe dont 9 en France. Compte-tenu de ses caractéristiques et de son fort potentiel de développement, le centre de l'agglomération bordelaise a été retenu par la Commission européenne pour bénéficier du programme Urban2.
Territoire intercommunal concerné par Unicités
Territoire intercommunal concerné par Unicités
Baptisé Unicités, ce projet porté en partenariat étroit par les Villes de Bordeaux, Cenon et Floirac sous l'autorité de l'Etat et de l'Union Européenne a concerné un territoire intercommunal, situé de part et d’autre de la Garonne. Il a bénéficié d’une dotation du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) de 9,8 millions d'euros pour 6 ans (2001-2007).

La stratégie retenue reposait sur un double challenge : valoriser ce site, riche de son positionnement, afin de lui donner l’attractivité et la compétitivité d’un centre d’agglomération fort, tout en sauvegardant et en renforçant l’identité des lieux de vie qui le composent. L’objectif était de réussir à conjuguer "centralité" (échelle d'agglomération) et "proximité" (vie de quartier), "ouverture" et "cohésion".

Des réalisations concrètes
Après 6 ans de mise en œuvre, ce sont ainsi près de 110 projets qui ont été réalisés et 260 emplois directement créés avec l’aide de l’Union européenne sur les communes de Bordeaux, Cenon et Floirac. Le programme Urban2-Unicités a soutenu aussi bien des opérations structurantes que des actions pilotes destinées prioritairement aux personnes les plus en difficulté.

Ces nombreux projets sont venus consolider les grandes opérations qui ont transformé le centre de l'agglomération sur la même période : lancement de 3 lignes de tramway (44 km réalisés en 2008), aménagement des quais, renaissance de la rive droite, revitalisation du centre historique.

Au final, le soutien d'Urban2-Unicités s’est principalement concentré sur les 3 axes suivants :
  • l'amélioration de l'environnement urbain et de la mobilité : maison du vélo, navette électrique, squares de proximité, aménagements piétons, pontons sur la Garonne…
  • l'insertion et l’aide à la création d’activités économiques : pépinière d’entreprises artisanales et de services, prêts aidant à la création de son propre emploi, insertion des personnes non domiciliées, projet Paul-Bert…
  • le soutien aux services et équipements de proximité afin de répondre aux besoins croissants d'une population en augmentation : crèches, relais d'assistantes maternelles, épicerie solidaire, activités culturelles…

Certains de ces projets n'auraient pas vu le jour sans le soutien des financements européens, qui ont constitué un réel effet levier. Tout cela en s'appuyant sur une approche qui prend en compte toutes les dimensions du territoire (urbaine, économique, sociale, environnementale, humaine…) et en associant les acteurs concernés.

Le programme Objectif 2 / 2000-2006

Parallèlement à Urban2, mais avec une dotation financière nettement supérieure, le programme européen Objectif 2 pour la période 2000-2006 a soutenu la reconversion économique et sociale grâce à une enveloppe de FEDER de 535 millions d'euros pour l'Aquitaine (deuxième région française la mieux dotée sur cette période).

Le programme Objectif 2 Aquitaine 2000-2006 se déclinait au travers de 4 axes :
  • Axe 1 : favoriser la création d’emplois par le soutien à la création et au développement des entreprises et l’adaptation des ressources humaines
  • Axe 2 : renforcer la compétitivité de l’espace régional
  • Axe 3 : dynamiser les territoires et améliorer le cadre de vie
  • Axe 4 : valoriser les ressources rurales

Des réalisations concrètes

Ont notamment bénéficié du soutien financier de l'Europe via ce programme les opérations suivantes :
  • la rénovation du Palais des Congrès de Bordeaux-Lac
  • l'extension du Parc des Expositions de Bordeaux (construction des Halls 3 et 4) 
  • la restructuration et l'extension du Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine (TnBA) 
  • une première phase d'aménagement des quais de Bordeaux 
  • la transformation des hangars 15 à 19 sur les quais (projet privé) 
  • l'extension du parc de Bacalan 
  • la construction des serres et de l'espace muséal du nouveau jardin botanique de la Bastide 
  • de nombreux city-stades dans les quartiers (Benauge, Chantecrit, Aubiers, Bacalan…)
Zones éligibles à Bordeaux

FEDER 2007-2013

Pour la période 2007-2013, l'Aquitaine est toujours éligible à la politique communautaire de cohésion économique et sociale, au titre de l’objectif "compétitivité régionale et emploi".

Le Programme Opérationnel régional FEDER répond à deux enjeux au travers 4 axes prioritaires :

1er enjeu, renforcer la compétitivité par l’innovation.
Axe 1. La promotion de l’économie de la société de la connaissance,
Axe 2. Le développement des TIC au service de la société de l’information,

2ème enjeu, valoriser les atouts environnementaux de l’Aquitaine par le développement durable.
Axe 3. La valorisation du potentiel énergétique et environnemental,
Axe 4. Le développement durable des territoires spécifiques.

Cet axe 4 se décline notamment sur un volet urbain (4.2 : Soutenir le développement durable des quartiers urbains sensibles.).

Soutenir le développement durable des quartiers urbains sensibles

Doté de 27 millions d’euros, cette mesure 4.2 se veut être un encouragement pour les villes et les agglomérations à investir les potentialités de ces territoires en difficultés. Il concerne 7 territoires aquitains sélectionnés après appel à projets, dont le secteur Bordeaux Nord et Bastide à Bordeaux.

Le choix de ce territoire d’action s'est imposé du fait des priorités et exigences fixées aux niveaux européen et national :
  • de concentration territoriale et financière pour l’utilisation des fonds de l’Union européenne,
  • d'effet levier important et de plus grande visibilité de l'intervention du FEDER, 
  • d'inscription dans la double logique compétitivité / cohésion (développement durable), 
  • d'intégration de quartiers prioritaires.

Dans la continuité du PPU et d’Urban2, ce territoire "Bacalan-Bastide", situé au cœur de l'agglomération et au centre des grandes mutations urbaines en cours et à venir, regroupe 5 quartiers prioritaires (Bacalan, Benauge, Chartrons-nord, Grand Parc et le Lac) et présente un fort potentiel foncier disponible.

Sa cohérence territoriale est caractérisée par sa localisation de part et d’autre de la Garonne, dont le nouveau franchissement (pont Jacques Chaban-Delmas) favorisera la construction de nouveaux liens, à anticiper, entre les quartiers.
Il s'agit notamment de veiller à un développement équilibré et durable permettant d'intégrer dans cette dynamique les 5 quartiers prioritaires.

Des réalisations concrètes

Le projet Bacalan-Bastide, retenu par la préfecture de région, est entré dans sa phase opérationnelle en 2008. Il a déjà permis de soutenir plus de 30 opérations portées par la Ville ou ses partenaires.

A fin 2012, ce sont près de 5,43 M€ engagés par l’Europe pour le soutien du développement de ces quartiers.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?