Des armoiries au logo

Le blason de Bordeaux

Les armoiries de la ville
aux temps de Richard Coeur de Lion
Le blason de Bordeaux est une représentation figurée et symbolique dont les éléments rappellent l'histoire de la Ville. La lecture qu'on peut en faire concerne à la fois la forme et la couleur, ainsi que les "meubles", c'est-à-dire les éléments particuliers qui figurent sur l'écu. La meilleure mise au point sur le blason de Bordeaux a été proposée en 1913 par Meaudre de Lapouyade dans les Armoiries de Bordeaux : "De gueules ; à la Grosse-Cloche ouverte, ajourée et maçonnée de sable et sommée d'un léopard d'or ; à la mer d'azur, ondoyée de sable et d'argent, chargée d'un croissant aussi d'argent ; au chef d'azur, semé de France."

Description des meubles

  • La forteresse : il ne s'agit pas d'une forteresse idéale et symbolique mais d'une représentation stylisée de la Grosse-Cloche, entourée de deux tours aujourd'hui disparues. La Grosse-Cloche faisait partie de l'hôtel de ville, au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime.
  • Le léopard : c'est bien sûr le léopard des rois d'Angleterre (et non de la province de Guyenne). Pendant la domination anglaise, le blason de Bordeaux comporte trois léopards. En effet, Richard-Cœur-de-Lion joint aux deux léopards de Normandie celui que les Anglais ont donné aux armes de Guyenne. Après la fin de la domination anglaise, seul un léopard demeure.
  • Le croissant : allusion à la forme semi-circulaire du port de la Lune
  • La mer d'azur ondoyée de sable et d'argent : représentation stylisée du fleuve.
  • Chef d'azur semé de France : il s'agit bien sûr du haut du blason, bleu, semé de fleurs de lys, le symbole des rois de France. Cette partie du blason a été ajoutée après l'occupation anglaise.

Les antilopes enchaînées et à collier fleurdelisé, ainsi que la couronne murale (qui représente une muraille) sont des éléments facultatifs. Les premières sont sans doute un souvenir de l'occupation anglaise : il s'agit de supports d'armoiries inusitées en France au Moyen Âge. La couronne date, elle, du 19e siècle.

La devise "Lilia sola regunt lunam unda castra leonem" : "les lys règnent seuls sur la lune, les ondes, la forteresse et le lion", fait clairement allusion à la domination du roi de France sur Bordeaux, après la période d'occupation anglaise.

Les petites armoiries

Le logo de Bordeaux
aujourd'hui
Il s'agit de trois croissants entrelacés qu'on appelle aussi le chiffre de Bordeaux. Ils ont pour origine le croissant de lune, emblème du port dans les armoiries. On ne les trouve pas avant le milieu du 17e siècle. Elles figurent, entre autres, sur le dos et les plats des reliures des livres de prix décernés par le collège de Guyenne et ornent, au 18e, le fronton de la fontaine Saint-Projet. Ce chiffre est aujourd'hui le symbole utilisé pour le logo de la ville.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Vous souhaitez obtenir une réponse ?