La restauration scolaire

La Mairie de Bordeaux propose un service aux familles en organisant le déjeuner dans 98 restaurants scolaires. Pratique, économique et appréciée (80% de satisfaction selon les enquêtes qualités réalisées quotidiennement), la restauration scolaire accueille 15 000 enfants soit 93% des élèves et a pour objectif d'accueillir tous ceux qui souhaitent déjeuner à l'école. L'ensemble représente plus d'1 690 000 repas sur l'année !
Les menus réalisés et validés par des diététiciens ont pour objectif d'être variés, équilibrés et de favoriser l'éducation du goût.

Qui confectionne ces repas ?

Les repas sont confectionnés dans la Cuisine centrale du SIVU (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique) Bordeaux-Mérignac, établissement public associant les deux communes.
Dans cet équipement moderne, prés de 20 000 repas de qualité sont préparés chaque jour et permettent de restaurer les enfants des écoles primaires, les centres de loisirs, les clubs seniors, les restaurants du personnel municipal et des repas livrés à domicile, soit environ 13 000 repas par jour pour la ville de Bordeaux.
Les plats sont pour la plupart confectionnés sur place selon des procédés de cuisson moderne (dont la cuisson juste température, appelée cuisson sous vide) et selon le principe de la "liaison froide" (refroidis et livrés en camions réfrigérés) puis réchauffés sur les lieux de consommation dans des fours à air pulsé.
Ce système, qui garantit la meilleure maîtrise de lhygiène, est également gage de goût et de qualité des aliments.
Le niveau de qualité attendu de cette cuisine par la ville de Bordeaux a fait lobjet dune convention entre la ville et le SIVU. Celle-ci prévoit notamment des commissions de menus et des réunions de suivi de la qualité, lachat de matières premières sécurisées et de qualité (traçabilité connue, qualité reconnue au cours de commissions de dégustation et danalyses), des procédures de travail et de sécurité répondant aux exigences les plus strictes de la réglementation en vigueur.
Les cuisiniers utilisent des légumes et des fruits crus de saison ; les OGM et autres produits dagriculture sont absents de la chaîne de production des repas ; des denrées issues de lagriculture biologique sont régulièrement utilisées ; et enfin, les écoles maternelles et élémentaires en RRS (Réseau de Réussite Scolaire) sont fournies en lait bio.
Aujourd'hui, près de 28% des plats proposés aux enfants sont issus d'une alimentation biologique et durable : majoritairement de produits locaux, labellisés et AOC (poulet, boeuf, veau, fruits, laitages, crudités...)
Pour inciter les enfants à manger des fruits sous toutes leurs formes, la ville et le SIVU sont partenaires de l'opération "Un fruit pour la récré". Ainsi, les enfants des écoles volontaires situées en réseau de réussite scolaire (RRS), bénéficient d'une distribution de fruits, une fois par semaine, pendant le temps scolaire. Une semaine "Fraich'attitude" est également initiée dans la conception des menus afin de favoriser la consommation de fruits et légumes crus de saison.
Autre initiative : une fois par mois, les assiettes des cantines scolaires sont végétariennes ! Cette initiative est tout autant destinée à défendre la santé des enfants que notre environnement.

Nouveau : l'apprentissage du tri en fin de repas
A partir de novembre 2014, la ville teste dans un restaurant élémentaire de chaque quartier, une table de tri pour apprendre à la fin de repas à débarrasser son plateau en triant la vaisselle et les déchets.

Quel accueil pour vos enfants ?

Les enfants des écoles maternelles ont un menu unique et sont servis à table, tandis que la plupart des écoles élémentaires disposent d'une distribution des repas en self-service.
Les enfants sont accueillis et accompagnés dans leur repas par le personnel municipal. Ces agents qui bénéficient d'actions de formations régulières sont délégués pour créer un moment privilégié de découverte et de plaisir et accompagner les enfants dans une approche diététique adaptée. A cet effet, de nombreux menus à thème sont proposés afin de favoriser l'éveil au goût.
L'objectif sur le temps du repas est également de favoriser les apprentissages concernant l'autonomisation et la socialisation, en faisant respecter les règles d'hygiène et de la vie en collectivité.
Enfin, de fréquents audits sont réalisés durant le temps du repas afin de s'assurer du bon fonctionnement de l'interclasse (qualité de l'encadrement, éducation nutritionnelle et du goût, hygiène et organisation du travail).

Payer les repas avec la carte enfance

Le prix des repas est fixé par délibération du Conseil municipal. Chaque repas est subventionné par la Mairie en fonction des revenus familiaux.
Pour faciliter la vie des familles, une carte enfance (crèche et restauration) a été mise en place. Elle est attribuée à chaque enfant inscrit à la restauration scolaire. Cette carte fonctionne sur le principe du prépaiement. Chaque famille dispose d'un compte unique ouvert à son nom et pour tous ses enfants. Ce compte est alimenté par des versements effectués par internet, courrier ou dépôt auprès de la Direction de l'Education Petite Enfance Famille (DEPEF) ou dans les mairies de quartiers.
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Vous souhaitez obtenir une réponse ?