Agenda culture et loisirs

Strandbeest, the new generation dans le jardin de la mairie

Strandbeests, the new generation

Plusieurs lieux
Jusqu'au dimanche 1 janvier 2023
Bordeaux
Des petites bêtes à manipuler, des grosses créatures à admirer : rarissime présentation en France du travail de Theo Jansen, cette exposition permet de plonger dans l'oeuvre de ce sculpteur et inventeur.
Après le succès de la ménagerie de Rosa Bonheur, le bestiaire s'invite à nouveau au musée des Beaux-Arts avec les Strandbeests ("bêtes de plage") de l'artiste néerlandais Theo Jansen.

A découvrir

Une dizaine de Strandbeests sont exposées dans les jardins de l'Hôtel de Ville de Bordeaux. Rectus (2006-2008), Longus (2006-2008), Extensa (2021), Adulari (2012), Spinalis (2021)... : immobiles, mais toujours à l'air libre, unies au vent.
Trois sont installées dans le hall de l'aile Bonheur du Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, manipulables par le public afin d'en comprendre le fonctionnement. Les visiteurs pourront également y découvrir des croquis de Theo Jansen, fragments ou encore mécanismes de son prolifique bestiaire.

Retour sur les Strandbeest

Il faut imaginer Theo Jansen, 74 ans, dans son environnement naturel aux Pays-Bas : une plage immense de sable blanc du côté de La Haye, un ciel d'une intensité telle que les artistes de toutes les époques se sont essayés à le reproduire... Là, l'artiste héritier de l'art cinétique et des concepteurs d'automates, transforme la plage en laboratoire de recherche où se déploient ses monumentales créatures : les Strandbeests. Surnommé "le sculpteur du vent", Theo Jansen est en effet à l'origine d'oeuvres d'art qui prennent vie grâce au souffle du vent. Cet ingénieur a fait de la sculpture cinétique sa spécialité. Ses inspirations artistiques trouvent leur place entre théorie de l'évolution génétique et divers domaines tels que l'aéronautique, la robotique, l'informatique ou les mathématiques. Ses sculptures mobiles, qu'il nomme "créatures", n'ont pas été créées "sans raison" : elles se posent comme solution à un problème toujours actuel : le changement climatique, et notamment le danger de la montée des eaux. À partir de différents écrits, il imagine des animaux/créatures quasi-autonomes capables d'évoluer sur la plage et de souffler sur les dunes pour les renforcer.

Les Strandbeests sont réalisées à l'aide de tubes en plastique (PVC) et de bouteilles. Ces tubes en plastique sont initialement utilisés pour des installations électriques spécifiques, que l'on ne peut trouver qu'en Belgique ou aux Pays-Bas. Alors que sa première création n'était pas encore mobile, on peut désormais observer d'imposantes Strandbeests d'un mètre de long se déplacer indépendamment sur la plage. Les tuyaux en PVC restent le matériau de base, mais grâce à toutes sortes de techniques ingénieuses, elles peuvent - grâce au vent - marcher de manière autonome, déplacer du sable et battre des ailes. Un "estomac" de bouteilles en PET peut également prendre le vent et le souffler à nouveau, permettant ainsi le mouvement.

Quand

Jusqu'au dimanche 1 janvier 2023
  • Au musée des Beaux-arts (dans le Hall de l'aile Bonheur)
    Tous les jours de 11h à 18h, 
    Fermé les mardis et jours fériés.
    Fermeture anticipée à 16h les 24 et 31 décembre.
  • Dans le jardin de la mairie
    tous les jours de 8h à 18h.

20 cours d'Albret 33000 Bordeaux Aménagements handicapés
20 Cours d'Albret 33000 Bordeaux Aménagements handicapés

Gratuit

Renseignements

Musée des Beaux-Arts
20 cours d'Albret
33000 Bordeaux

Tél. : 05 56 10 20 56

Fax :  05 56 10 25 13

www.musba-bordeaux.fr