La condition animale

Publié le 2 octobre 2021
Mise à jour le 23 septembre 2022

La Ville tient à rappeller son attachement à la protection animale et revient sur ses principales actions mises en oeuvre.
La protection animale

Cirque : vers la fin de l'exploitation des animaux sauvages

Le 27 octobre 2020, Bordeaux a affirmé son engagement contre l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques. Le Conseil municipal a voté à la majorité une transition vers les cirques sans animaux sauvages et un accompagnement pour les professionnels. Dans cette perspective, la ville a accueilli en septembre dernier un cirque sans animal, le Cirque mondial 100% humain.
D'autres programmations sont déjà fixées : en fin d'année le Cirque Arlette Gruss s'installera sur la place des Quinconces avec des animaux domestiques uniquement et en mai-juin ce sera au tour de l'Ecocirque Bouglione, 100% humain, sans animaux.

Stérilisation des chats errants

Depuis avril 2021, la ville de Bordeaux a engagé une campagne d'identification et de stérilisation des chats errants. Ces derniers sont recueillis, soignés, stérilisés, identifiés par un vétérinaire puis relâchés sur le site de leur lieu de vie.
Cette campagne, qui se déroule jusqu'à la fin de l'année 2022, a pour but d'améliorer les conditions de vie des chats errants, tout en limitant la reproduction de ceux-ci, et à terme de réduire la population. "Il s'agit de répondre à un besoin de réduction de la population, d'amélioration de sa qualité de vie et aux sollicitations multiples de Bordelais", indique Francis Feytout, conseiller municipal délégué à la condition animale.

Régulation des pigeons

La Ville met en oeuvre une approche novatrice concernant la régulation des populations d'oiseaux susceptibles d'occasionner des nuisances pour les habitants et sur les bâtiments. Le plan de gestion non-létal du pigeon, témoigne du début de l'ancrage de la thématique animale sur le long terme dans la ville de Bordeaux. Pour cela, la ville a noué un partenariat avec l'association A.E.R.H.O. pour réaliser une étude sur la population des pigeons à Bordeaux et leurs nuisances. L'étude commence par un moratoire sur la capture létale des pigeons. En suivront des préconisations sur comment gérer les nuisances de manière non létale.

Comment agir à votre niveau pour préserver la biodiversité ?

Un jardin, une cour, une terrasse, ou un simple balcon : quelques mètres carrés parsemés de verdure suffisent pour créer un Refuge propice à la flore et à la faune sauvages. La Ligue pour la Proctetion des Oiseaux (LPO) propose à cet effet un accompagnement adapté à toutes celles et tous ceux qui souhaitent contribuer à préserver la nature et réduire le déclin de la biodiversité.
Dans le cadre d'un partenariat avec la LPO, la Ville de Bordeaux fixe l'inscription au programme Refuge de la LPO à 5 € (au lieu de 35 €) pour les 100 premiers Bordelais inscrits. 

Inscrivez-vous dès maintenant pour adhérer au programme et recevoir le coffret Refuge LPO à votre domicile !

 

Une carte d'urgence pour porter secours à votre animal

La Ville propose une carte d'urgence, à la disposition de tous les citoyens. Avec son format permis de conduire, disponible dans les
mairies de quartier ou à télécharger, il suffit de la remplir et la glisser dans son portefeuille. Avec cette carte vous pouvez être rassuré en cas d'urgence, les secours contacteront vos proches afin qu'ils puissent prendre soin de vos animaux.

En téléchargement

Visuel Bordeaux grandeur Nature

Voir aussi