Lutte contre les moustiques

Culex pipiens
Les larves du moustique urbain "culex pipiens", espèce la plus courante à Bordeaux, se développent dans tous les points d'eau stagnante chargée en matières organiques, surtout au printemps et en été.

Les gites potentiels et les moustiques adultes sont, en effet, beaucoup plus nombreux dès qu'il fait chaud. En période de fortes chaleurs un cycle complet peut s'effectuer en une semaine seulement. En ville cependant, la température de l'eau de certains gites (caves, vides-sanitaires inondés, anciennes fosses vidangeables...) est propice à la prolifération des moustiques toute l'année.

Conseils pour lutter contre la présence de moustiques

  • Supprimer tous les points d'eau stagnante ou, à défaut, les rendre inaccessibles aux moustiques (par la pose de grillage moustiquaire aux ventilations des vides sanitaires inondés, aux évents des fosses vidangeables).
  • Eviter les dépôts sauvages et recycler les déchets dans les filières appropriées.
  • Ranger ou supprimer tous les objets ou récipients pouvant contenir de l'eau stagnante autour des habitations.
  • Eliminer absolument les vieux pneus.
  • Nettoyer régulièrement les gouttières, les regards, les caniveaux et vérifier leur bon écoulement.
  • Obturer parfaitement les accès des citernes de recueil d'eau de pluie ou les grillager avec un grillage inoxydable à maille très fine.
  • Vider au minimum tous les huit jours les bidons de récupération des eaux de pluie dans les jardins potagers ou les couvrir parfaitement d'un grillage inoxydable à maille très fines.
  • Mettre des poissons rouges ou des gambusies dans les bassins d'ornement car ils se nourrissent de larves de moustiques.
  • Combler les fosses septiques et fosses vidangeables non fonctionnelles ou obturer les accès en bétonnant les boucliers de visite et en posant un grillage inoxydable à maille très fine à l'extrémité de la conduite d'aération.
  • Lutter contre l'inondation des caves.
  • Pour les vides-sanitaires des constructions neuves : faire une pente régulière convergeant vers un point bas avec exutoire vers l'extérieur. Ne pas oublier de combler les dépressions qui bordent les fondations. Prévoir une libre circulation des eaux entre les compartiments au moyen de trous situés au niveau le plus bas et à travers les murs de refend, de manière à obtenir un assèchement total et permanent. Ne pas excaver le sol si la nappe phréatique est proche de la surface

Coupez l'eau aux moustiques !

Le moustique tigre est présent dans plusieurs départements de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes. Il fait l'objet d'une surveillance renforcée car il peut, dans certaines conditions très particulières, être vecteur des virus de la dengue, du chikungunya et zika. Actuellement, il n'y a pas d'épidémie de ces maladies en France métropolitaine mais, pour lutter contre ce risque, quelques gestes simples sont à adopter.
  • Coupez l'eau aux moustiques
    Chaque femelle moustique tigre pond environ 200 œufs. Au contact de l'eau, ils donnent des larves. C'est là qu'il faut agir.
    - Eliminez les endroits où l'eau peut stagner.
    - Couvrez les réservoirs d'eau : bidons d'eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d'usage.
  • Evitez les piqûres 
    - Appliquez sur la peau des produits anti-moustiques surtout en journée.
    - Portez des vêtements couvrants et amples.
  • Signalez sa présence
    Sur le site www.signalement-moustique.fr

L'unité municipale de lutte contres les nuisibles

Les traitements anti-moustiques adultes de la végétation étant interdits en milieu urbain, l'unité de lutte contres les nuisibles de la ville de Bordeaux, dite "DDD" (désinsectisation, dératisation, désinfection) ne recourt pas aux campagnes de démoustication. Ces dernières sont, de toute façon, inefficaces dans le temps et présentent des risques pour l'ensemble des autres insectes faute d'adulticide sélectif. Les gites larvaires doivent donc être supprimés ou contrôlés régulièrement (tous les 15 jours en été) et traités si nécessaire.

Toute l'année, un agent municipal spécialisé dans la lutte contre les moustiques intervient sur les espaces municipaux. Chez les particuliers, à leur demande, l'action de la Miaire consiste principalement  à rechercher les gites larvaires potentiels et conseiller sur les mesures à prendre.

Contact

Le service communal d'hygiène et de santé renseigne, conseille et oriente les particuliers et peut, sous certaines conditions, les accompagner dans une première démarche de lutte chimique sans toutefois se substituer aux entreprises spécialisées.
Adresse :
3 rue de Saïgon 33000 Bordeaux

Tél. : 05 56 85 53 54

Horaires :
Ouvert du lundi au vendredi, en continu de 8h15 à 18h
Poster un commentaire Remarque, complément d’information, suggestion... Laissez-nous un commentaire (non publié) pour nous aider à améliorer le contenu de cette page.
Souhaitez-vous obtenir une réponse ?