MAINTENANCE - bordeaux.fr sera fermé ce lundi 29 novembre, entre 22h et 4h du matin, pour une opération de maintenance. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Merci de votre compréhension.

Nucléaire

Nucléaire
Le risque sur les installations de production d'électricité provient d'incidents ou d'accidents conduisant à un rejet d'éléments radioactifs dans l'environnement. Une exposition accidentelle aux rayonnements ionisants serait susceptible d'altérer la santé des populations et d'impacter l'environnement.
Bordeaux se situe à 46 km (distance à vol d'oiseau) du Centre nucléaire de production électrique du Blayais situé à Braud et Saint-Louis. Il se compose de quatre unités de production capables de produire 900 mégawatts chacune. Bordeaux ne fait pas partie du périmètre de protection (<20 km) dans lequel s'appliquent les dispositions du Plan particulier d'intervention de cet établissement.
Toutefois, en cas d'accident majeur, les nombreux paramètres à considérer n'excluent pas la prise en compte, par l'autorité préfectorale, de mesures de protection des populations en dehors de ce périmètre.

Que dois-je faire lors d'un accident nucléaire ?

Avant l'alerte :
  • Je dois m'informer sur les conseils de comportement à adopter

Pendant l'alerte :
  • Je me confine le plus rapidement possible dans un local clos
  • J'écoute les instructions données par les autorités pour la prise de comprimés d'iode
  • Je ne vais pas chercher mes enfants à l'école, ils sont déjà en sécurité
  • J'obstrue les arrivées d'air et j'arrête la ventilation ou la climatisation

Après l'alerte :
  • Je ne sors pas du local tant que je n'ai pas entendu le signal de fin d'alerte ou tant que les autorités n'ont pas diffusé la fin de l'alerte
  • J'aère le local
  • Je respecte strictement les consignes données par la préfecture de la Gironde concernant la consommation des denrées alimentaires produites ou stockées localement et la consommation d'eau potable

Quelles sont les actions menées à Bordeaux ?

Bordeaux n'a jamais été impactée par un accident nucléaire majeur. Le seul fait marquant remonte au 27 novembre 1999 lorsque la centrale du Blayais a subi une inondation provoquée par la tempête Martin.
Cette inondation a occasionné un incident de niveau 2 sur l'échelle INES qui en comporte 7. À la suite de cet événement, la digue de protection du site a fait l'objet d'importants travaux de rehaussement.

Un peu d'histoire

Bordeaux n'a jamais été impactée par un accident nucléaire majeur. Le seul fait marquant remonte au 27 novembre 1999 au CNPE du Blayais qui a subi une inondation provoquée par la tempête Martin. Cette inondation a occasionné un incident de niveau 2 sur l'échelle I.N.E.S (International Nuclear Event Scale) qui en comporte 7.
À la suite de cet événement, la digue de protection du site a fait l'objet d'importants travaux de rehaussement.