Egalité femmes-hommes

En 2020, les femmes constituent plus de 51 % de la population française, soit près de 35 millions de personnes. Cependant, on constate toujours un écart de droits entre les femmes et les hommes.
Par exemple, en France, seulement 6 % des rues portent des noms de femmes, elles ne sont qu'un tiers à diriger des lieux de création culturelle* et encore très peu à la tête de fédérations sportives :16 %**. Enfin, les femmes gagnent, en moyenne, 16.8 % de moins que les hommes dans le secteur privé en équivalent temps plein*** et l'écart dans les droits à la retraite est de 41 %.**

A ce titre, la ville de Bordeaux est engagée pour la promotion des droits des femmes et pour l'égalité femmes-hommes en soutenant les diverses associations oeuvrant dans cette thématique. Depuis plusieurs années, la Ville a mis en place de nombreuses actions afin de promouvoir l'égalité et lutter contre les violences qu'elles subissent au quotidien.
L'égalité c'est toute l'année

La situation en matière d'égalité femmes-hommes

Le rapport annuel en matière d'égalité entre les femmes et les hommes vise à mesurer, analyser et suivre l'avancée de la situation et les actions mises en place par la collectivité dans son rôle d'employeur et dans les politiques publiques qu'elle déploie. La société évolue, les pouvoirs publics doivent accompagner ce changement et promouvoir l'égalité réelle dans tous les domaines (emploi, éducation, loisirs, logement…) quel que soit sa situation de famille, son milieu social, ses choix professionnels qui pèsent malheureusement encore trop souvent aujourd'hui de manière inégale entre les femmes et les hommes.

En téléchargement

Labellisation

La Ville de Bordeaux a obtenu en 2019 le Label Égalité et mixité professionnelles entre les femmes et les hommes et le Label Diversité.

Labels d'Etat délivrés par l'AFNOR, cette double labellisation est venue consacrer les engagements et les actions de la collectivité sur les sujets de l'égalité femmes-hommes notamment. Ces certifications s'inscrivent dans une démarche d'amélioration continue avec un audit sur site tous les 2 ans. 

Un accord relatif à l'égalité professionnelle et la diversité a également été signé avec les organisations syndicales en décembre 2018. Diverses mesures ont été déployées afin de former le personnel public et l'encadrement, renforcer la mixité des métiers, promouvoir l'égalité dans le recrutement et le déroulement de carrière.
 

Les actions

Commission droits des femmes

Dans la suite des mouvements pour la prise en compte de la parole des femmes et de la réalité des violences à leur égard, la ville de Bordeaux a installé fin 2018 une commission partenariale avec les associations, universitaires et institutions locales ayant pour objet la défense des droits des femmes. Cet espace de concertation a vocation à favoriser la coordination territoriale sur les sujets de l'égalité Femmes-Hommes et la lutte contre les violences de genre. Le premier chantier de la Commission droits des femmes a été l'élaboration d'un plan de lutte contre les violences faites aux femmes.

Afin de répondre aux besoins repérés, la Commission a évolué en 2021 avec la définition de trois groupes thématiques que sont l'hébergement des femmes en situation précaire, la sécurisation de l'espace public et l'emploi. Le travail de diagnostic et de co-construction avec les associations et les institutions engagées sur ces sujets a été initié.
Plan contre les violences faites aux femmes

Adopté en conseil municipal du 8 juillet 2019, un plan de 10 actions visant à l'amélioration de la protection des femmes victimes de violences et la sensibilisation du public, a été déployé par la ville de Bordeaux.

Parmi les 10 actions, on peut signaler le soutien à l'hébergement des femmes victimes de violences conjugales avec la mise à disposition d'appartements et un travail partenarial avec les bailleurs sociaux, la création d'un site internet d'information sur les violences faites aux femmes, à destination des victimes, des témoins et des professionnels. Ce site a été réalisé avec les associations membres de la Commission (info-violences-femmes.bordeaux.fr).

Un plan de lutte contre les violences intrafamiliales en période de confinement a également été porté conjointement avec la Direction régionale aux droits des femmes et à l'égalité. Plusieurs actions d'urgence ont été mises en place pour répondre à la situation des femmes et des enfants confinés avec leur agresseur.

 

En 2018, la Mairie de Bordeaux a financé une enquête menée par Johanna Dagorn et Arnaud Alessandrin sur les ruptures d'aide dans les parcours des femmes victimes de violences en Gironde. Ce diagnostic territorial a notamment mis en exergue que les parcours des personnes victimes, souvent loin d'être linéaires, s'inscrivent dans le temps long de la séparation et qu'il est difficile d'y apporter une réponse globale.
Par ailleurs, les femmes cadres, épouses de notables et étudiantes victimes de violences sollicitent peu les institutions et les associations pour être accompagnées. Elles apparaissent donc peu dans les chiffres des victimes de violences conjugales.

Cette enquête confirme que la majorité des femmes victimes de violences ne déposent pas plainte. Entre 2012 et 2016, on estime que 10 % d'entre elles déclarent avoir déposé plainte.

Si les personnes victimes sont mieux écoutées aujourd'hui lorsqu'elles dénoncent les violences subies, les accompagner et les soutenir à la hauteur de leurs besoins demeurent une priorité.
Journées des droits des femmes

La ville de Bordeaux tient à réaffirmer son engagement entier au service de l'égalité entre les femmes et les hommes à l'occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, tout en s'adaptant au contexte sanitaire.

Cette adaptation ne peut être synonyme de renoncement, même partiel ! La promotion de l'égalité et la lutte contre les violences demeurent une préoccupation majeure.
La pandémie met en exergue les inégalités qui perdurent et révèle une exacerbation des risques pour les femmes (situation de violences conjugales ; difficultés d'accès aux soins : interruptions volontaires de grossesse, traitements contraceptifs… ; les professions du soin et des services sont majoritairement exercées par les femmes et les exposent davantage aux risques de contamination).

Au regard de ce contexte, la Ville a décidé de promouvoir la culture de l'égalité sur toute l'année 2021 afin de sensibiliser la société dans son ensemble. Il est en effet plus que jamais nécessaire de penser l'égalité collectivement, depuis le plus jeune âge et à tout âge, pour bâtir un projet de société inclusif et juste.
Charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale

Lancée en 2006 par le Conseil des Communes et Régions d'Europe, la charte européenne a pour objectif d'encourager les collectivités territoriales et régionales à s'engager en faveur de l'égalité et donc à prendre publiquement position sur le principe de l'égalité des femmes et des hommes et à mettre en oeuvre les engagements définis par la Charte sur leur territoire. L'Europe compte actuellement plus de 1500 municipalités signataires, dont plus de 290 en France.

Afin de concrétiser officiellement l'engagement de la Ville en faveur de l'égalité, la Charte européenne a été signée le 14 mai 2013 à l'Hôtel de ville de Bordeaux. De ce fait, Bordeaux se doit d'appliquer la totalité des points de cette charte afin de contribuer à l'égalité entre les femmes et les hommes.